Cymbidium : une orchidée facile

Le 30 décembre 2009

Fascinantes et très variées, les orchidées sont de magnifiques plantes d'intérieur, plus simples à cultiver qu'on ne le dit souvent. Avec ses opulentes grappes de fleurs, le cymbidium est une des plus faciles à vivre...

Présentation

Cymbidium : hampe fleuriePour première orchidée, on choisit généralement une phalaenopsis, avec ses fleurs semblables à des papillons : c'est la plus connue et la plus résistante de toutes. Mais si vous devez craquer pour une deuxième, ou bien faire un joli cadeau, n'hésitez pas : le cymbidium est un excellent choix.

En plein hiver, on appréciera sa floraison spectaculaire : les pousses jaillissant des pseudo-bulbes se transforment entre l'été et l'automne en longues hampes florales, lesquelles portent chacune de 6 à 12 fleurs de belle taille. Si leurs corolles étaient traditionnellement énormes, on trouve désormais davantage de variétés à fleurs assez petites, qui ont un aspect plus "naturel".

Origine

Les cymbidiums modernes que nous connaissons aujourd'hui sont apparus au début du XXe siècle. Mais ce n'est qu'autour des années 60 que les progrès techniques et la compréhension de leurs besoins ont permis une diffusion de cette plante spectaculaire au-delà du cercle des amateurs fortunés. Les fleuristes ont largement contribué à sa popularité : c'est en effet une fleur coupée des plus résistantes, capable de tenir en vase pendant plusieurs semaines !

Conseils de culture

Fleur d'orchidée cymbidiumLes Cymbidiums sont originaires des montagnes asiatiques. Pour fleurir, elles ont besoin d'une alternance thermique marquée entre le jour et la nuit. Ce sont des plantes robustes, qu'on peut faire refleurir sans problème pour peu qu'on leur offre une situation plutôt fraîche et bien éclairée.

Eclairage et emplacement

Cette orchidée supporte la lumière vive (mais pas les brûlures du soleil direct !). Trouvez-lui un emplacement où la température varie au cours de la journée. L'été, l'ombre d'un conifère est idéale.

Arrosage

Si votre cymbidium est cultivé sur un substrat à base d'écorces de pin, réalisez un arrosage généreux par semaine en laissant l'eau s'écouler du pot (à réaliser dans un évier ou une baignoire). Si la plante est vendue dans un mélange artificiel type mousse ou laine de roche, soyez plus mesuré : la rétention d'eau de ces supports est plus élevée, et vous risqueriez de faire pourrir les racines.

Rempotage

Rempotage d'un cymbidiumTous les 2 à 3 ans, pas davantage : à n'envisager que lorsque les pseudo-bulbes n'ont plus de place au bord du pot.

A réaliser entre mars et mai, une fois la floraison achevée. Si la touffe est très dense, profitez-en pour la diviser.

Durant les 3 ou 4 semaines qui suivent le rempotage...

  • ne sortez pas la plante : gardez-la à l'intérieur;
  • n'arrosez pas : vaporisez la surface du substrat chaque matin pour encourager l'émission de nouvelles racines.

Fertilisation

Les cymbidiums sont des orchidées assez gourmandes. Il est préférable d'alterner deux engrais :

  • un engrais pour plantes vertes pour stimuler la plante : de la fin de la floraison jusqu'en juillet (repère : on s'arrête lorsque les nouvelles feuilles ont la taille des anciennes)
  • un engrais pauvre en azote (valeur de 'N' faible, par exemple 6.12.18) pour encourager l'induction florale : environ 3 mois avant la floraison de la plante, qui a lieu chaque année sensiblement à la même époque (donc début septembre pour une plante fleurissant en décembre, début janvier pour une orchidée fleurissant tardivement en avril).

Entre ces 2 périodes s'écouleront probablement quelques mois durant lesquels aucun apport d'engrais n'est requis.

Faire refleurir cette orchidée

  • assurez ses besoins en lumière et en fraîcheur
  • rempotez dès l'apparition des nouvelles pousses (de début mars à fin mai)
  • n'utilisez pas toujours le même engrais dans l'année
  • placez-la dehors au jardin durant l'été et jusqu'au mois de novembre : les nuits fraîches induisent la floraison.

>> Lire aussi :

Commentez cet article 13

Vous aussi donnez votre avis au sujet de :
Cymbidium : une orchidée facile

Questions / réponses

Questions déjà posées par les jardiniers sur les orchidées.

416 questions

Voir tout Poser une question

Réactions

Idajean
15/02/2014, à Villeneuve sur lot 47300

Répondre

Je n'arrive pas à faire refleurir un cymbidium que j'avais acheté il y a trois ans rempli de hampes florales qu'est ce que je peux faire? je lui mets un engrais adapté ,je l'aie sur une terrasse très éclairée je l'arrose a peu près tous les 10 à 15 jours je ne sais plus que faire et par contre en feuilles il est superbe donc en bonne santé?

Marcjane
07/02/2014, à Angoulême

Répondre

Vous dites facile le cymdidium... voici deux ans que cette plante m'a été offerte...elle était en fleurs quand je l'ai reçue et depuis plus rien.. je suis désolée .. j'ai une plante avec des feuilles..je l'ai sortie tout l'été mais rien n'y a fait. si vous avez une astuce qui marche merci par avance.

Gugumcdg
04/02/2014, à Sembadel

Répondre

On vient de m'offrir un cymbidium. c'est le premier pour moi et j'espère réussir aussi bien qu'avec mes 15 phaelenopsis qui réussissent très bien chez moi : température entre 17 et 19 ou 20°, placés sur un rebord de fenêtre plein sud mais j'habite à 1000 m d'altitude et le soleil n'est pas si fort que dans le midi. arrosage une fois par semaine environ 10 cl mais surtout pas d'eau restant sous la plante. ma préférée est de couleur jaune citron et en fleurs sans discontinuer depuis février 2012... j'enroule les deux hampes florales au fur et à mesure sur elles-mêmes mais il y a toujours au moins 20 fleurs à la fois. je ne sais pas combien de temps va durer cette floraison. je n'utilise pratiquement pas d'engrais. je souhaite à tous autant de réussite que pour moi.

Slovenka
04/12/2012, à Elancourt

Répondre

Mon cymbidium a des pseudo-bulbes secs situés au milieu de la touffe et que je n'arrive pas à détacher avant le rempotage. quel outil pourrait convenir sans blesser les autres pseudo-bulbes vivants ?

Observation
09/11/2012, à

Répondre

Hérésie commerciale!le phaelenopsis est certes le plus répandu, mais c'est aussi l'un des moins rustiques . il nécessite une température permanent de plus de 23°c avec un humidité très contrôlée. lui préférer un miltonia ou un cymbidium qui lui est increvable et supporte une baisse des températures jusqu'au première gelée.

Voir tous les commentaires (13)

Ceci peut aussi vous intéresser