Créer un jardin de plantes médicinales

Le 6 mai 2017 par Isabelle C.

Camomille, hysope, mélisse... On redécouvre aujourd'hui les plantes médicinales et leurs bienfaits . Il est très facile de créer un jardin des simples et de cultiver ces bonnes herbes : avec un peu d'organisation et un minimum de connaissances, renouez avec des pratiques de jardinage développées dans les monastères moyenâgeux !

Les simples : qui sont ces plantes ?

On appelle « simples » les plantes utilisées depuis l'antiquité pour leurs vertus médicinales, les simplicis herba. On les qualifiait de simples par opposition aux potions complexes que proposait la médecine savante de l'époque.

Un jardin de simples ne comprend pas seulement des plantes médicinales. Elles y sont associées à des plantes aromatiques et condimentaires, dont la plupart d'entre elles ont également des vertus thérapeutiques.

Jardin des simples d'inspiration romantique
Jardin des simples d'inspiration romantiqueAgrandir l'image

Les premières herbes à entrer dans les jardins des simples médiévaux sont les espèces locales spontanées, puis viendront les « acclimatées ».

Le jardin des simples, un jardin de monastère

Les herbes fascinent et soignent depuis plus de 1500 ans. Leur longue histoire est intimement liée à celle des moines et leurs pratiques de la médecine. Il faut dire qu'ils sont longtemps restés les seuls dépositaires des connaissances liées à leurs propriétés thérapeutiques.

C'est pour cela que, dans l'imaginaire collectif, un « jardin des simples » s'organise de la même façon que ceux qui étaient cultivés dans les monastères : des espaces thématiques et géométriques, ordonnés en parterres réguliers, carrés ou rectangles, délimités par des bordures de buis taillés, de plessis ou de de planches. Entre les carrés, des allées disposées en croix, utilisées pour le passage des jardiniers et pour faciliter le drainage et l'irrigation.

Jardin des simples structuré
Jardin des simples structuréAgrandir l'image

Le jardin des simples côtoie le potager, le jardin d'ornement (pour la prière), le jardin des plantes tinctoriales et le verger.

Ces jardins doivent symboliser la perfection, inhérente à toute œuvre de Dieu. Les références à la religion sont omniprésentes : la présence du buis qui symbolise l'immortalité, un puits ou une fontaine au centre du jardin pour symboliser la résurrection, et parfois un banc pour s'adonner à la contemplation et à la méditation.

Peu d'écrits sont là pour témoigner d'une organisation précise dans les carrés, mais dans les reconstitutions, les plantes médicinales sont souvent regroupées en fonction de leurs indications thérapeutiques :

Jardin de plantes médicinales et ornementales
Jardin de plantes médicinales et ornementalesAgrandir l'image

Géométrique ou naturel, créez votre jardin de plantes médicinales

Le modèle monacal du jardin des simples peut être une source d'inspiration pour l'organisation de votre jardin, mais il ne tient qu'à vous de le personnaliser.

Pour un schéma structuré, la mise en place de bordures végétales basses et taillées, formées de persistants, ainsi que l'utilisation répétée d'une même plante dans des carrés différents font ressortir la géométrie et la symétrie du plan.

Un jardin « naturel » privilégie les courbes des sentiers et joue avec les associations de plantes hautes, ornementales et couvre-sol.

Comme vous le feriez dans le potager, tenez compte des exigences de culture de chaque plante (sol, arrosages, ensoleillement...) avant de former des associations.

Jardin de simples à côté du verger
Jardin de simples à côté du vergerAgrandir l'image

Quelles plantes médicinales cultiver dans le jardin des simples ?

Dans les jardins de simples du Moyen-âge, on trouvait, par exemple, de la bardane pour sa racine réputée soigner les dermatoses, de la rue officinale censée « apaiser les bouillonnement excessifs du sang chez l'homme »*, ou bien encore de l'absinthe, considérée comme un antidote aux empoisonnements à la ciguë !

Aujourd'hui, il est plus sage de se tourner vers des plantes dont les propriétés médicinales et l'innocuité sont avérées !

Jardin de simples - Herbes aromatiques et condimentaires
Jardin de simples - Herbes aromatiques et condimentairesAgrandir l'image

Conseil : n'oubliez pas que la plupart des plantes alimentaires sont également des plantes médicinales. Invitez les aromatiques et les condimentaires à entrer dans votre jardin des simples :

  • L'hysope, contre les affections bronchiques et le nez bouché, et pour rehausser les sauces ;
  • La lavande, contre les troubles du sommeil et pour aromatiser les desserts ;
  • La mélisse, contre les troubles nerveux du sommeil et digestifs et pour assaisonner les salades ;
  • La menthe, contre les troubles de la digestion et pour parfumer votre cuisine ;
  • Le romarin, pour son action sur le foie et son côté stimulant, et pour aromatiser les viandes ;
  • La sauge officinale, contre les problèmes digestifs et les règles difficiles, et pour donner du goût aux farces,
  • Le thym : pour éloigner les rhumes et composer les bouquets garnis,
  • Et encore : l'aneth, l'armoise commune, la camomille romaine, le coquelicot, le fenouil doux, la marjolaine vraie, le serpolet, le souci, la verveine odorante,... la liste est longue !
Carré de lavandes et autres plantes aromatiques
Carré de lavandes et autres plantes aromatiquesAgrandir l'image

*indication de Sainte Hildegarde de Bingen (XIIe siècle)

>> Lire aussi :

Ceci peut aussi vous intéresser

Commentez cet article 4

Vous aussi donnez votre avis au sujet de :
Créer un jardin de plantes médicinales

Questions / réponses

Questions déjà posées par les jardiniers sur savoir composer un beau jardin.

116 questions

Voir tout Poser une question

Réactions

Plelievre
03/06/2015, à Miragoane

Répondre

Je vous félicite pour cet article et j'espère que le monde peut en mesure de créer ces propres jardin médical. Comment peut -on trouver des semenses pour les plantes médicinale j'ai du mal à le trouver.

Guy.bouvier
26/03/2015, à Régny

Répondre

Très bon article

Slatni fatiha
20/03/2015, à Annaba algérie

Répondre

C'est super ces conseils vous êtes formidable moi qui est beaucoup tisane. Merci pour ce que vous nous apprenez

Marijke
19/03/2015, à

Répondre

Oups, il manque un "T" dans votre article, le buis symbolise l'immortalité et non l'immoralité !!