Comment se débarrasser de ses déchets verts ?

Le 13 février 2018 par A. Bihaki

Il existe de nombreuses manières de se débarrasser de ses déchets verts en toute légalité. Pourquoi pas en s'inscrivant dans une démarche éco-responsable de valorisation de ces matières premières ? Loi, déchetterie, compostage, ce qu'il faut savoir, ce qu'il faut faire, ce qu'il ne faut pas faire...

Qu'est-ce qu'on entend par « déchets verts » ?

Les déchets dits « verts », ce sont les déchets d'origine végétale résiduels de l'entretien du jardin et accessoirement de la cuisine :

  • L'herbe issue de la tonte et du fauchage ;
  • Les feuilles mortes ;
  • Les résidus d’élagage, de taille et de débroussaillage ;
  • Les végétaux non malades et non envahissants issus du nettoyage des massifs (éviter les mauvaises herbes en graines, les chardons, les racines de menthe ou de prêle...) ;
  • Les fruits non consommables tombés des arbres ;
  • Les épluchures de légumes...
Déchets de taille de thuya
Déchets de taille de thuyaAgrandir l'image

Il est interdit de brûler ses déchets verts

Ce que dit la loi

Il est strictement interdit de brûler des déchets ménagers. Or les déchets verts sont rangés dans la case des déchets ménagers. Il est donc tout aussi strictement interdit de brûler des déchets verts, contrairement à ce que l'on pourrait penser.

Les risques

Brûler des végétaux pollue l'air, trouble le voisinage (fumées, odeurs...) et génère des risques d'incendie importants. Trois bonnes raisons de respecter la loi ! Mais si ces raisons ne vous suffisent pas, le risque d'amende jusqu'à 450€ devrait finir de vous convaincre !

Les dérogations

Le préfet peut toutefois accorder, dans certaines conditions, des dérogations (règlements sanitaires départementaux), notamment pour éviter la propagation d'épidémies causées par des vers, des bactéries ou des parasites qui touchent certains végétaux. Mais comme toute dérogation, les règles sont strictes : état des végétaux, périodes et horaires de brûlage... Dans tous les cas il faut se renseigner en mairie.

Quelles solutions pour ses déchets verts

On estime à plus d'un million de tonnes les déchets verts dans nos ordures ménagères. Un coût inutile pour une matière première perdue. Mais alors, si on ne brûle pas et si on ne jette pas à la poubelle... que peut-on faire de ses déchets verts ? À vrai dire, les solutions ne manquent pas, de la valorisation organique par le compostage par exemple, à la valorisation de la matière par le recyclage ou le réemploi en passant par la valorisation énergétique, plus spécifique certes, mais non moins intéressante, par exemple par la combustion de certains bois, la méthanisation, la production de biocarburants... Alors, pour nous, particuliers, quelles solutions simples et accessibles nous sont proposées ?

Déchets de taille et de nettoyage
Déchets de taille et de nettoyageAgrandir l'image

La collecte sélective

De nombreuses collectivités mettent en place une collecte sélective dédiée aux déchets verts, collecte régulière, voire hebdomadaire, ou sur simple demande. Les déchets sont donc ensuite traités selon le choix de l'agglomération, le plus souvent en compostage.

Les déchetteries

On peut aussi se rendre individuellement en déchetterie. Quand le broyage et le compostage sont pratiqués, les collectivités donnent souvent accès gratuitement à leurs administrés à du compost et/ou du BRF (bois broyé).

Les entreprises spécialisées

Se déplacer jusqu'à une déchetterie n'est pas toujours possible (volume trop important de déchets, manque d'un véhicule adapté...). Dans ce cas, il faut savoir que des entreprises spécialisées existent, qui peuvent prendre en charge les végétaux ou les broyer sur place.

Evacuation de déchets verts
Evacuation de déchets vertsAgrandir l'image

Le broyage et le paillage

On peut aussi utiliser ses déchets verts comme paillage naturel, entiers (paille, herbe sèche, brindilles...) ou broyés (branchages...). Une méthode éco-responsable, économique (gratuit, économie d'eau) et bonne pour la terre (protectrice, fertilisante...).

>> Lire : Recycler les déchets du jardin

Le compostage maison

La méthode la plus intéressante reste le compostage maison : facile, sur place et source de matière première pour le jardin : un engrais 100 % naturel et efficace... Composter ses déchets verts, c'est légal, c'est ludique et c'est utile. On peut y mettre feuilles, paille, sciure, copeaux et branchages broyés, herbe fraîche ou sèche, fleurs fanées, fanes et épluchures de légumes, fruits, café...

Marc de café et déchets à composter
Marc de café et déchets à composterAgrandir l'image

Les animaux

Certains déchets verts peuvent servir à nourrir les petits animaux domestiques et de la basse-cour. Feuilles de salade, fanes de carottes et épluchures pour les poules, herbe séchée, graminées, trèfle, pissenlits et liserons pour les lapins...

L'énergie

Les branchages peuvent être liés en fagots ou utilisés tels quels pour allumer la cheminée, le poêle ou le barbecue. Les branches et les troncs issus de l'élagage ou de l'abattage d'arbres peuvent être débités et utilisés comme combustibles. Il faut par contre respecter un temps de séchage.

La réutilisation façon DIY

Il y a aussi plein de manières créatives de réutiliser certains déchets verts, comme les branchages souples (plessis), les rameaux (tuteurs), les branches (piquets), les écorces et les mousses pour suspensions, bouquets secs, couronnes...

Rameaux de noisetier et piquets
Rameaux de noisetier et piquetsAgrandir l'image

Les avantages de la valorisation des déchets verts

La valorisation des déchets verts, c'est un challenge accessible, une démarche éco-responsable au quotidien aux nombreux avantages :

  • C'est économique : moins de matières premières à acheter pour le jardin, moins d'arrosage grâce au paillage...
  • C'est écologique : on limite les déchets, on réutilise...
  • C'est un gain de temps : on composte sur place plutôt que de se déplacer à la déchetterie ;
  • C'est productif : on ne détruit pas, on crée de la matière première et de la valeur ajoutée en nourrissant le potager...
  • Ce peut être ludique et pédagogique en impliquant les enfants dans le procédé...

Ceci peut aussi vous intéresser

Commentez cet article 5

Vous aussi donnez votre avis au sujet de :
Comment se débarrasser de ses déchets verts ?

Questions / réponses

Questions déjà posées par les jardiniers sur l'entretien du jardin.

220 questions

Voir tout Poser une question

Réactions

Bernardhebert1936
19/02/2018, à Nanteuil le haudouin

Répondre

J'utilise depuis deux ans un broyeur et utilise les copeaux pour pailler mes plantations arbustes, framboisiers etc... J'évite ainsi dans une certaine mesure l'envahissement par les mauvaises herbes mais je me demande si l'utilisation du bois qui acidifie la terre n'est pas contre productif. Pouvez vous me donner un avis. [SUPPRIMÉ]

Gemarq en vendée
18/02/2018, à

Répondre

Depuis bien longtemps je recycle tous mes déchets vert sauf les pieds de tomates en fin de saison (toujours porteur possible de maladies) et les glands qui vont en déchetterie, pour le reste tout est fait sur place. Les tontes en tout début de saison me servent de paillis pour les massifs de fleurs ou d'engrais pour le potager. Les tailles de haies sont broyées et servent de paillis et de compost Les déchets de cuisine c'est pour le compost. A part les plastique (incontournable) qui vont soit en recyclage soit en ordures ménagères, là je n'ai pas le choix; je ne jette rien à la poubelle. Pour répondre à Cdpy; j'ai acheté un broyeur électrique, ça suffit pour un jardin, que je loue à la journée ou demie-journée, j'ai une petite liste d'attente en saison. J'ai choisi cette solution plutôt que l'achat en commun à cause de l'entretien et des pannes.

Ratalu
17/02/2018, à écouflant

Répondre

Chez moi , j'ai résolu le problème en achetant un broyeur à bois, je passe ainsi les tailles de mes arbres fruitiers, les morceaux plus gros sont débités et bruler dans la cheminée, l'année suivante, j'ai la chance de disposer d'espace pour stocker le bois.

Bianay
16/02/2018, à Nantes

Répondre

Compte tenu du montant de la taxe des ordures ménagères il est inadmissible que le ramassage des déchets verts ne soit plus assuré par les communes. interdiction de bruler OK sauf il y a une différence a bruler un sac ou 4 poubelles. Tout le monde n'a pas une auto pour transporter ses déchets. La mienne , en plus est a 14 kms de mon domicile. Ces décisions prises par des notables briqués et parisiens ne représentent pas la France.

C dpy
16/02/2018, à

Répondre

Vous citez plusieurs fois le broyage, mais rien sur le broyeur. Un broyeur est cher, encombrant et très bruyant. Est-il d'ailleurs permit en ville à cause du bruit ?