Combava

Le 28 juin 2016 par Iris Makoto

Agrume encore peu connu chez nous, le combava est pourtant très utilisé dans la cuisine asiatique et malgache pour agrémenter les plats de sa saveur incomparable. En pleine terre ou en pot, à l'intérieur : comment le cultiver ?

Le Combava, un agrume peu commun

Le combava (Citrus hystrix) est un arbre de petite taille (2,50m maximum) originaire d'un archipel d'îles situé à l'est de Bali. Il fait partie de la famille des Rutacées comme tous les agrumes. Il est cultivé pour son fruit du même nom ressemblant à un petit citron vert à la peau verruqueuse qui ne dépasse pas 6 cm de diamètre. Malgré sa petite taille, il dégage un parfum puissant de citronnelle. Ses fleurs blanc-rosé s'épanouissent au printemps libérant de merveilleux effluves.

Combava (fruit de citrus hystrix)
Combava (fruit de citrus hystrix)Agrandir l'image

Ses zestes mais aussi son feuillage finement ciselé sont utilisés dans la préparation de nombreux plats, soupes et sauces. Il est aussi idéal pour aromatiser l'eau de cuisson du riz, mais aussi pour sublimer les mousses de légumes.

Frileux, il ne tolérera une plantation en pleine terre que dans la région dite "de l'oranger" et encore en zone très abritée. Partout ailleurs, sa petite taille permettra de le cultiver en pot dans une véranda ou un jardin d'hiver.

>> Lire : Plantes frileuses : lesquelles rentrer, lesquelles protéger ?

Conditions de culture du combava

Culture du combava en pleine terre

Comme nous l'avons vu, le combava ne sera cultivé en extérieur que dans les zones les plus privilégiées du pays. Préparez le sol au moins 15 jours avant la plantation en le bêchant en profondeur et en ajoutant du sable de granulométrie élevée et du compost pour alléger la terre surtout en sol lourd. Plantez le combava lorsque tout risque de gel est écarté à un emplacement très ensoleillé et abrité. Attention, le combava tolère mal les sols calcaires, préférez alors une culture en pot.

Plantation d'un cambava en pleine terre
Plantation d'un cambava en pleine terreAgrandir l'image

Ce fruitier est très demandeur en arrosages surtout les premières années suivant sa plantation. Arrosez très copieusement au moins une fois par semaine durant la belle saison, cela favorisera sa reprise. En hiver, les précipitations devraient suffire à son bien-être, toutefois s'il ne pleut pas compensez avec un arrosage régulier.

En automne, étalez une épaisse couche de paillis au pied du combava afin de protéger les racines du froid. Placez un voile d'hivernage sur les parties aériennes en cas de gel prévu. N'hésitez pas à faire un apport de cendres de cheminée. Riche en potasse, cet amendement convient très bien au agrumes, s'il est utilisé sans excès (lire : La cendre est-elle bonne pour les plantes ?).

Combava et romarin
Combava et romarinAgrandir l'image

Culture du combava en pot

Pour une culture en intérieur, le combava sera installé dans un grand bac dans le fond duquel vous aurez ménagé un épais lit de billes d'argile ou de graviers pour le drainage. Choisissez un bon terreau "spécial agrumes" pour y planter votre arbre.

Placez-le à un emplacement très lumineux où il recevra quelques heures de plein soleil par jour.
Arrosez très régulièrement afin que le mélange ne sèche jamais complètement entre deux arrosages mais ne laissez jamais d'eau dans la soucoupe. En période de croissance ajoutez un engrais riche en potasse tous les 15 jours à l'eau d'arrosage pour stimuler la fructification.

>> Lire : Savoir nourrir les plantes en pot

En hiver le combava a besoin d'une période de repos dans une pièce lumineuse dont la température se situe entre 10 et 14°C. Les arrosages seront alors modérés.

Dès que les risques de gelées ne sont plus à craindre, sortez votre combava au jardin pour qu'il profite du soleil et du grand air. Pensez à le rentrer dès les premiers frimas.

Combava en pot
Combava en potAgrandir l'image

Tailler le combava

La taille sera la même en pot comme en pleine terre. Elle consiste à supprimer le bois mort et à dégager le centre de l'arbre. Elle se pratique après la récolte fin novembre.

Multiplication du combava

Semez les graines de combava en mini-serre chauffée entre 20 et 24°C au printemps. La germination est très longue, patience ! Repiquez ensuite les plantules dans un terreau spécial agrumes et maintenez au chaud.

Pour obtenir des fruits rapidement le greffage sur Poncirus trifoliata est souvent pratiqué mais
d'autres porte-greffe comme Citrus limonia 'Volkameriana' permettent une meilleure résistance en cas de sol calcaire.

Combava - Citrus hystrix
Combava - Citrus hystrixAgrandir l'image

En pratique

Combava en pot - Araignées rouges
Combava en pot - Araignées rougesAgrandir l'image

Espèces et variétés

Seule l'espèce type (Citrus hystrix) est cultivée.

Ceci peut aussi vous intéresser

Commentez cet article 5

Vous aussi donnez votre avis au sujet de :
Combava

Questions / réponses

Questions déjà posées par les jardiniers sur les agrumes.

656 questions

Voir tout Poser une question

Réactions

Dupond g.
28/12/2016, à Grenoble

Répondre

Bonjour, l'air de nos intérieurs en hiver est trop chaud et trop sec pour les agrumes, ce qui provoque la chute du feuillage. Il faudrait idéalement les conserver dans une pièce lumineuse et fraîche (température de l'ordre de 12°C), comme une serre non chauffée...

Bto
27/12/2016, à Nantes

Répondre

Mon combava perd des feuilles l'hiver. Est-ce normal ? Trop d'eau ?

Jpr
08/11/2015, à Andernos

Répondre

Moi aussi j'ai ramené un petit plant de combava de la Reunion ou je passe mes hivers. Après la plantation en mars, il a végète un bon mois puis j'ai constaté une croissance rapide, et j'ai même obtenu 12 fruits et j'en ai été surpris. Arrosage en période de croissance au moins deux fois par semaine et engrais au moins tous les quinze jours. Maintenant reste à savoir comment il va passer son premier hiver dans une serre bien exposée.

Dominique
28/01/2015, à Le relecq-kerhuon

Répondre

Moi aussi, j'ai des problèmes de cochenilles avec mon combava d'intérieur ! Sur un autre site, j'avais lu qu'il fallait le tailler en Mars. Je dois le rempoter aussi j'attendrais pour le tailler...

Françoise de gattières
22/01/2015, à Gattières

Répondre

Merci pour votre article : J'en ai rapporté un depuis qqes années de la Réunion. Il est en pot mais il végète. Je vais le rempoter au printemps en tenant compte de vos conseils. La cochenille est un vrai fléau et le fait souffrir !