Cicadelle

Le 6 mai 2017 par Clémentine Desfemmes

La cicadelle est un insecte piqueur suceur, qui se nourrit de la sève des végétaux. Elle parasite de nombreuses plantes. Les dégâts engendrés par les cicadelles sont souvent mineurs, cependant, une attaque importante peut s'avérer destructrice au jardin.

Présentation

Metcalfa pruinosa - Cicadelle blanche

Metcalfa pruinosa - Cicadelle blanche

Les cicadelles sont des insectes de petite taille (de quelques millimètres à 1,3 cm de long pour les espèces les plus grosses), de couleur blanchâtre, brune, beige ou verte selon les espèces, appartenant à l'ordre des Hémiptères. Capables de sauter ou de voler, notamment lorsqu'on les dérange, on les confond parfois avec les aleurodes (c'est notamment le cas pour la cicadelle blanche). Adultes et larves piquent les feuilles ou les tiges des végétaux afin d'en pomper la sève, comme la cigale ou le puceron (dont la cicadelle est d'ailleurs une proche cousine). Plus de 400 plantes peuvent être concernées par ce parasite (nombreuses plantes herbacées ou ligneuses, à l'exception des résineux).

Symptômes et dégâts

La plante touchée pousse mal, se fane, et montre des signes de faiblesse (arrêt de croissance lié au pompage de la sève, dessèchement et nécrose dus à une toxine salivaire injectée par l'insecte, qui bloque la circulation de la sève dans le système vasculaire). Une décoloration des feuilles est souvent observée, d'abord sous la forme de minuscules ponctuations, puis de taches plus étendues. On peut également remarquer sur les feuilles la présence de miellat, sous la forme de gouttelettes noirâtres, collantes et visqueuses, qui entraîne souvent le développement de fumagine. Autre dommage, indirect celui-là, les cicadelles peuvent transmettre des agents pathogènes (virus, champignons).

Miam, du miel de cicadelle...

Les abeilles sont friandes de ce miellat riche en sucre ; elles le transforment en miel. Ce "miel de cicadelle" ou "miel de metcalafa" est très apprécié dans les pays d'Europe du Nord.

Quelques espèces de cicadelles

Philaenus spumarus - Cicadelle écumeuse

Philaenus spumarus - Cicadelle écumeuse

Un certain nombre de ravageurs sont appelés cicadelles ; la cicadelle blanche, Metcalfa pruinosa (ou cicadelle pruineuse), fait particulièrement parler d'elle depuis quelques décennies. D'origine américaine, elle a été introduite en Italie dans les années 80, et s'est récemment implantée dans le sud-ouest de la France, où on la rencontre de plus en plus fréquemment dans les jardins. Citons aussi Macrosteles fascifrons, la cicadelle de l'aster qui, outre les Composées, peut aussi parasiter les Graminées et les Ombellifères (ou Apiacées)... c'est-à-dire de nombreuses plantes ornementales et potagères ! Empoasca fabae, la cicadelle de la pomme de terre, s'attaque aux plants de pomme de terre, donc, mais aussi au pommier, au fraisier, au haricot... Quant à Philaenus spumarus (syn. Aphrophora alni), ou cicadelle écumeuse, elle est surtout connue pour les amas peu appétissants qu'elle dépose sur les plantes, les "crachats de coucou", que vous avez sans doute déjà pu observer sans savoir qui en était l'auteur...

Cycle de vie

Il n'y a qu'une génération par an. La femelle pond ses oeufs dans les tissus végétaux, par exemple sous l'épiderme d'une feuille, dans un bourgeon, sous l'écorce... Les larves sont surtout actives entre mi-mai et fin septembre ; elles passent par 5 stades nymphaux successifs avant d'atteindre l'âge adulte. Durant tout leur développement, elles demeurent sur la plante hôte. Les cicadelles hivernent soit sous forme adulte, soit sous forme de larve, soit sous forme d'oeufs, selon les espèces.

Lutte

Cicadelle du rhododendron

Cicadelle du rhododendron

Il est possible de lutter contre les cicadelles avec des pulvérisations de pyrèthre, d'huile de neem, de savon noir ou de solution de kaolinite (argile). La lutte biologique contre l'espèce Metcalfa pruinosa fait intervenir un petit hyménoptère, Neodryinus typhlocybae, qui détruit les larves (il s'en nourrit et y pond ses oeufs). Ce prédateur naturel exclusif de la cicadelle blanche était absent en Europe lorsque la cicadelle blanche y est apparue, ce qui explique la progression rapide du parasite. C'est l'INRA d'Antibes qui a introduit Neodryinus typhlocybae en France en 1996.

Crédit photos : lotlhmoq / Gilles Gonthier / sousnosnez

Ceci peut aussi vous intéresser

Commentez cet article 2

Vous aussi donnez votre avis au sujet de :
Cicadelle

Questions / réponses

Questions déjà posées par les jardiniers sur les envahisseurs du jardin.

435 questions

Voir tout Poser une question

Réactions

Jean marc
18/07/2015, à 06700

Répondre

Comment se debarasser de la cicadelle dans le jardin.

Girard andré
18/07/2014, à 84200 carpentras

Répondre

J'ai beaucoup de cicadelle dans ma vigne-vierge trop fourrée pour pulvérisée ;J'avais trouvé un produit que je mettais au pied de va vigne-vierge très efficace mes je ne me souviens plus du nom de se produit merci si vous pouvez de donner le nom .