Chèvrefeuille d'hiver

Le 23 novembre 2015

Au cœur de l’hiver, lorsque le temps a été clément, cet arbuste buissonnant porte de toutes petites fleurs discrètes par leur couleur, mais au parfum exceptionnel : découvrez le chèvrefeuille d'hiver !

Surprise parfumée avec le chèvrefeuille d'hiver

Lonicera fragrantissima est un chèvrefeuille arbustif non grimpant mais extraordinairement parfumé, qui fleurit en hiver.

Chèvrefeuille parfumé
Chèvrefeuille parfuméAgrandir l'image

Son parfum puissant embaume le jardin à une époque où, d'ordinaire, il se repose. Facile à cultiver, d'une croissance rapide et doté d'une bonne résistance aux parasites et aux maladies, cet arbuste trouvera une place de choix dans tous les jardins qui ont décidé que les frimas de l'hiver n'étaient pas une raison suffisante pour s'endormir complètement !

Des fleurs parfumées en février

Son nom le dit, Lonicera fragrantissima a un parfum au superlatif. L'apogée de la floraison se situe en février, lorsque le temps est doux. Sans être vraiment spectaculaires, ses petites corolles nacrées ne se lassent pas de nous surprendre. D'abord parce que les fleurs sont si rares à cette époque et surtout en raison de leur fragrance exceptionnelle. Frais, sucré, fruité et fleuri, suave et sensuel avec une pointe jasminée, leur parfum très agréable s’exprime au mieux en fin de journée. Tenace et puissant, il embaume littéralement le jardin, perceptible à plusieurs mètres de distance.

Les feuilles apparaissent très tôt en saison, parfois en même temps que les dernières fleurs. Les fleurs donnent ensuite des fructifications rouges décoratives et consommées par les oiseaux.

Chèvrefeuille - Fructifications
Chèvrefeuille - FructificationsAgrandir l'image

La famille des chèvrefeuilles recèle de nombreux trésors, et même... quelques arbustes non grimpants, appelés aussi camérisiers d'hiver ou chèvrefeuilles arbustifs (lire : Lonicera nitida, un chèvrefeuille arbustif), merveilleusement parfumés en plein cœur de l'hiver.

>> Voir aussi le diaporama : Des jardins beaux en hiver

Conseils de culture du chèvrefeuille d'hiver

Sol

Tout bon sol bien travaillé, profond, meuble, frais, enrichi en matière organique convient. Une terre argilo-siliceuse est l’idéal, mais les sols pauvres et calcaires sont acceptés, à condition de ne pas être trop secs.

Exposition

Une exposition en plein soleil est indispensable pour obtenir une floraison abondante, mais la mi-ombre est tolérée.

Climat

Lonicera fragrantissima réussit dans toutes les régions. Il donne sans doute le meilleur de sa floraison dans les jardins du littoral atlantique car il aime les climats doux, tout en redoutant le soleil brûlant (lire : Jardiner en bord de mer).

Lonicera fragrantissima
Lonicera fragrantissimaAgrandir l'image

Plantation

Plantez votre chèvrefeuille d'hiver au début de l’automne ou au printemps. Mieux ne vaut pas transplanter de sujets boutonnés pour éviter la chute prématurée des fleurs.

Distance de plantation

De 1 à 2 m pour offrir à l’arbuste une aération suffisante. La promiscuité avec d’autres plantes plus vigoureuses nuit à la floraison.

Pour les sujets plantés en haies fleuries, un intervalle de 1 m est idéal.

Taille

Rabattez les tiges ayant fleuri de la moitié de leur longueur au début du printemps. Éliminez totalement les branches les plus âgées et les rameaux mal placés ou en surnombre. Cette taille est indispensable pour conserver une silhouette harmonieuse à l’arbuste.

>> Lire aussi : Grimpantes : quand les tailler ?

Lonicera x purpusii
Lonicera x purpusiiAgrandir l'image

Ennemis et maladies du chèvrefeuille

Les pucerons noirs sont fréquents sur les jeunes pousses, mais leurs attaques sont rarement graves, excepté lorsqu’elles sont suivies par l’apparition de la fumagine. Coupez les pousses atteintes et brûlez-les, puis effectuez quelques traitements préventifs en cours de saison.

Attention à l’oïdium si le printemps est chaud et sec. Il faut intervenir rapidement dès les premiers symptômes (feutrage blanc grisâtre sur les feuilles) par des pulvérisations de soufre (lorsque la température est inférieure à 25 °C).

Les petites taches foliaires brunes que l’on observe sur le feuillage sont des attaques cryptogamiques sans importance qui ne nécessitent pas de traitement.

Variétés de Lonicera fragrantissima recommandées

  • Lonicera x purpusii : c’est un hybride de Lonicera fragrantissima et de Lonicera standishii, qui a été obtenu au début du XXe siècle au jardin botanique de Darmstadt en Allemagne. Très touffu, il atteint 3 m de haut. Les feuilles atteignent 10 cm de long et les fleurs blanc crème sont groupées par deux ou quatre.
  • ‘Spring Purple’ : un cultivar à fleurs hivernales blanches, mais dont les jeunes pousses sont pourpres et le nouveau feuillage, vert ombré de pourpre.
  • Lonicera standishii : originaire de Chine, il est souvent confondu avec Lonicera fragrantissima mais ses feuilles sont plus effilées et piquantes. Il est aussi un peu plus tardif, sa floraison, parfois teintée de rose pâle, apparaissant en février/mars.
Lonicera standishii
Lonicera standishiiAgrandir l'image

>> Lire aussi :

Ceci peut aussi vous intéresser

Commentez cet article 8

Vous aussi donnez votre avis au sujet de :
Chèvrefeuille d'hiver

Questions / réponses

Questions déjà posées par les jardiniers sur les arbustes.

242 questions

Voir tout Poser une question

Réactions

Fred02
13/02/2015, à Boissy st léger

Répondre

Bonjour, J'aimerais savoir si Patanik a trouvé le nom de son chèvrefeuille Jaune et blanc .

442afs
15/04/2014, à

Répondre

Comment faire une bouture du chèvrefeuille d'hiver

Maraichine
26/03/2011, à Paris

Répondre

J'ai vu, il y a quarante ans,une haie de lonicera fragrantissima à Freetown, devant l'université donc en région tropicale mais à deux cent mètres d'altitude environ, en fleur pour Noel, je crains qu'elle n'ai pas survécu à la guerre

Fabiola
19/01/2011, à Dijon

Répondre

J'ai planté un chèvrefeuille d'hiver il y a deux ans au Nord de mon jardin (climat rude l'hiver et parfois très chaud l'été). Il fleurit dès le mois de février jusqu'à mars et il embaume tout le jardin. Je lui ai laissé de la place pour s'étendre en largeur comme en hauteur et il n'a pour l'instant aucun voisin gênant. Pour qu'il garde un bel aspect buissonnant arrondi, il faut le tailler drastiquement après la floraison.

Fred 22
15/01/2010, à Gommenec'h

Répondre

J'en ai un depuis au moins 10 ans, exposé plein sud. Il fleurit ponctuellement tous les hivers, quant à son parfum, il faut mettre le nez dessus, et encore faire preuve de beaucoup d'autopersuasion pour avoir l'impression de sentir quelque chose... Les 11 autres mois de l'année, il ne présente plus aucun intérêt. Donc j'enviseage, à la faveur de travaux prochains, de m'en débarrasser. Une de mes plus grosse déceptions de jardinière...

Voir tous les commentaires (8)