Chèvrefeuille de Henry

Le 21 septembre 2017 par Stéphane

Avec son feuillage élégant qui reste bien fourni en toutes saisons et ses jolies fleurs parfumées aux couleurs vives, ce chèvrefeuille encore trop méconnu et distingué à Courson par un certificat botanique mérite sa place au jardin, seul ou associé à d’autres grimpantes.

Le chèvrefeuille de Henry, un grimpant vraiment persistant

Originaire d’Asie et appartenant comme les autres chèvrefeuilles à la famille des Caprifoliacées, le chèvrefeuille de Henry (Lonicera henryi) est une plante grimpante ligneuse vigoureuse qui peut atteindre de 7 à 10m de haut pour une largeur de 5m. Ses tiges très volubiles qui s‘accrochent d’elles-mêmes sont pourvues de nombreuses feuilles lancéolées vert foncé de 10cm de long à l’aspect lisse et brillant. Cet abondant feuillage qui résiste très bien aux intempéries reste impeccable toute l’année bien que les feuilles aient tendance à se recroqueviller par grand froid. Il est parfait pour couvrir une clôture.

Chèvrefeuille de Henry - Fleur
Chèvrefeuille de Henry - FleurAgrandir l'image

En juin-juillet éclosent des bouquets de fleurs tubulaires situés à l’extrémité des tiges. Ces fleurs plutôt étroites mais assez longues ont des étamines blanches saillantes. Elles sont d’un beau rouge violacé nuancé d’orange et exhalent un parfum délicat qui attire les insectes butineurs. Des baies noires (qui sont toxiques) leur succèdent dans le courant de l’été. La variété ‘Copper Beauty’ à fleurs jaunes est un peu moins vigoureuse (6m de haut).

Mode de culture du chèvrefeuille de Henry

Sol

Parfois considéré comme une plante de collectionneur, ce chèvrefeuille n’est pas exigeant sur la nature du sol. Il se contente d’un sol ordinaire bien drainé car il n’aime guère l’humidité stagnante  surtout en hiver. Si la terre de votre jardin est trop lourde, trop alcaline ou trop pauvre faites un copieux apport de compost bien décomposé et éventuellement de sable au moment de la plantation.

Chèvrefeuille de Henry, variété à fleur jaune
Chèvrefeuille de Henry, variété à fleur jauneAgrandir l'image

Exposition

Installez le chèvrefeuille de Henry au soleil ou à la mi-ombre.

Plantation

Plantez le chèvrefeuille de Henry de préférence au printemps pour assurer un bon démarrage de la végétation. Creusez un trou de plantation assez large et profond (40x40cm), ajoutez un peu d’engrais organique en évitant le contact avec les racines. Rebouchez, tassez délicatement et arrosez généreusement le premier été. Ensuite le chèvrefeuille se débrouille seul.

Tailler le chèvrefeuille de Henry

La taille se limite à ôter le bois mort et à raccourcir (si besoin plusieurs fois au cours de la saison) les pousses qui dépassent du support et s’enroulent autour des plantes voisines. Sur les sujets vraiment âgés, on peut tailler des deux tiers une branche sur trois, une opération à effectuer sur plusieurs années pour ne pas dégarnir la plante et assurer la floraison.

Chèvrefeuille de Henry - Feuillage
Chèvrefeuille de Henry - FeuillageAgrandir l'image

Multiplication

En août-septembre, prélevez des boutures semi-ligneuses que vous repiquez dans un mélange de terreau et de sable. Conservez sous châssis en hiver puis mettez en place au printemps.

Résistance et rusticité

Le feuillage coriace de ce chèvrefeuille le rend très résistant aux maladies et il n’attire guère les ravageurs. Exceptionnellement (je ne l’ai jamais constaté sur celui de mon jardin), il peut être atteint part l’oïdium. Pulvérisez dès les premiers symptômes un mélange d’eau et de lait.

Très rustique, il supporte des températures de –20°C.

Chèvrefeuille de Henry en hiver
Chèvrefeuille de Henry en hiverAgrandir l'image

Ceci peut aussi vous intéresser

Commentez cet article 0

Vous aussi donnez votre avis au sujet de :
Chèvrefeuille de Henry

Questions / réponses

Questions déjà posées par les jardiniers sur les plantes grimpantes.

418 questions

Voir tout Poser une question