Chervis : semis, culture et récolte

Le 18 novembre 2015 par Isabelle C.

Le chervis : voilà un légume que l'on peut considérer comme "oublié" ! Pourtant, sa rusticité et la saveur fine de ses racines font de cette plante potagère un légume bien tentant pour le jardinier. Faisons confiance aux rois de France !

Pas si vilain que ça !

ChervisLe chervis, Sium sisarum, parfois connu sous les noms de chirouis ou girole, est une grande plante vivace d'environ 1,50 m de haut, dont les tiges cannelées portent des feuilles composées, vert foncé, aux folioles dentés. Les fleurs, qui apparaissent au cours de l'été, sont petites et de couleur blanche, regroupées en lâches ombelles. Une ombellifère (ou Apiacée) assez banale, en somme.
En fait, son intérêt vient de ses racines. Multiples, renflées et de couleur blanc crème, elles plongent dans le sol en formant un faisceau, relié au collet. La chair blanche est ferme et légèrement sucrée. Certains les comparent à la racine du panais. Mais leur aspect "tordu" peut parfois rebuter le jardinier.

Semis et plantation

Racines de chervis

La culture du chervis est relativement simple, si ce n'est son semis qui s'avère être parfois hasardeux ; mais c'est le lot d'autres légumes-racines appartenant à la famille des ombellifères (carotte, panais, persil tubéreux).
Le semis se fait en place, entre septembre et novembre, sur un sol frais, émietté en profondeur et riche en humus. Travaillez donc la terre à la fourche bêche ou à la grelinette, puis passez le croc (lire : Connaître les outils pour travailler le sol).
Tous les 30 cm, creusez un sillon peu profond. Semez clair puis recouvrez légèrement les graines de terre émiettée ou de terreau. Lorsque les plants ont 4 ou 5 vraies feuilles, éclaircissez les rangs tous les 30 cm. La récolte débutera à l'automne suivant.
Autre possibilité de multiplication : l'éclat de souche au printemps.

Entretien

Chervis - ancienne gravure (Vilmorin)Le chervis aime avoir les pieds au frais et le développement de ses racines nécessite des apports d'eau réguliers. Aussi, binez fréquemment et paillez les pieds dès que les températures s'échauffent. Et n'hésitez pas à arroser !

Récolte

Le chervis étant très rustique, il peut passer l'hiver dehors, sans aucune difficulté. La récolte peut donc se faire en fonction des besoins. Il est possible, également, de le conserver en silo ou dans du sable ; son goût devient toutefois plus sucré lorsqu'il a été exposé au froid.

Ennemis

Le chervis est plutôt résistant aux maladies ou aux parasites.

Plantes associées

Le chervis semble accepter la plupart des légumes comme voisins, dans le potager. Son haut feuillage peut éventuellement servir d'ombrière aux salades d'été (lire aussi : De l'ombre pour les légumes).

>> Lire aussi :

Crédit photos : potagercaillebotte.free.fr / Vilmorin Andrieux / Catherine Delhom

Ceci peut aussi vous intéresser

Commentez cet article 2

Vous aussi donnez votre avis au sujet de :
Chervis : semis, culture et récolte

Questions / réponses

Questions déjà posées par les jardiniers sur les légumes (avancés).

77 questions

Voir tout Poser une question

Réactions

Mimijean
27/12/2016, à Toulouse

Répondre

Chez ALSAGARDEN

Flagclo
27/04/2015, à Mane

Répondre

Ou trouver les graines