Le cernage

Le 11 novembre 2012 par Isabelle C.

Quand un arbre prend trop d'ampleur, on est parfois amené à le déplacer. Pour le transplanter avec les meilleures chances de survie, il faut le cerner; une opération qui peut également améliorer la production des fruitiers au verger...

Cernage et transplantation

Cernage d'un pommierLe cernage est une opération qui consiste à couper les racines d'un arbre, à une certaine distance, tout autour du tronc. Savez-vous que c'est une étape quasi-obligatoire lorsqu'on veut procéder au déplacement d'un arbre ? Pour comprendre l'intérêt du cernage, il faut comprendre le fonctionnement du système racinaire des arbres. En effet, c'est à l'extrémité des racines principales que se trouvent les petites racines et les poils absorbants qui acheminent les nutriments nécessaires à la survie de l'arbre.

Pour déplacer un arbre, il faut l'arracher au sol. Il est souvent impossible de prélever l'ensemble des racines qui se sont bien étendues sous terre ; les plus éloignées, celles qui assurent la fonction alimentaire, restent sur place ou sont endommagées. Pour que la transplantation soit la moins traumatisante possible, il faut contraindre l'arbre à produire des racines près du tronc. Ainsi, lors de l'arrachage, elles sont toutes comprises dans la motte de terre prélevée. C'est là qu'intervient le cernage. La coupure des racines provoque le développement d'un chevelu racinaire pourvu de poils absorbants à l'endroit même de la coupure, près de la base du tronc.

Attention ! Tous les arbres ne supportent pas la transplantation et le cernage de la même façon. Plus un arbre est âgé, plus l'opération est risquée. Il en va de même pour les sujets dont la circonférence du tronc est supérieure à 60 cm.

La méthode

Il est conseillé de faire le cernage au moins deux ans avant la transplantation, afin que le système racinaire ait le temps de se reconstruire. C'est à partir de l'automne, et tout l'hiver (hors période de gel), que l'on procède au cernage des arbres. En cette saison, ils sont en repos végétatif.

  1. Creusez une tranchée circulaire à la bêche, tout autour de l'arbre, d'une profondeur d'environ 1 mètre. Le cercle, ainsi dessiné, correspond à la future motte qui sera arrachée et replantée lors de la transplantation. Plus grande est la motte, plus important sera le système racinaire à l'intérieur et meilleure sera la reprise. 
  2. À l'intérieur de la tranchée, coupez les racines à la scie ou au sécateur.
  3. Remplissez la tranchée de terreau mélangé à un peu de sable. Afin de maintenir la motte, le jour de l'arrachage, vous pouvez, en plus, installer une ceinture de grillage dans la tranchée.

Au bout de deux ans, procédez à l'extraction et à la transplantation. Conseil : lors du cernage, l'ancrage au sol des arbres est affaibli. Il est donc prudent d'installer des tuteurs ou des haubans.

Le cernage des fruitiers

Ajout d'un tuteurLe cernage est également une pratique utilisée dans la culture des arbres fruitiers, sur les sujets jugés trop vigoureux. On reconnaît un arbre vigoureux lorsqu'il produit beaucoup de feuilles et peu de fruits. Ce sont, généralement, des jeunes sujets. Le cernage est alors conseillé, avec une tranchée circulaire d'environ 3 m de diamètre et profonde de 50 à 80 cm. Cette opération conduit à un meilleur enracinement en profondeur et à une meilleure production de boutons à fruits.

Crédit photos : Prieuré d'Orsan (sauf 3 : mcbeth)

Ceci peut aussi vous intéresser

Commentez cet article 1

Vous aussi donnez votre avis au sujet de :
Le cernage

Questions / réponses

Questions déjà posées par les jardiniers sur les arbres.

476 questions

Voir tout Poser une question

Réactions

Morose
19/11/2012, à Blanzac

Répondre

Ai replanter fraisiers pris chez ds amis il y a 1mois et demi ai mangé une fraise depuis !!réusite en reprise des 50pieds...