Hivernage des cactées

Le 13 octobre 2017

En période hivernale, à moins d’habiter dans une région très privilégiée de l’extrême Sud de la France, il est nécessaire d’hiverner vos cactus et autres plantes succulentes. Contenant beaucoup de liquide, ces plantes sont en effet très sensibles au gel... Comment leur faire passer l'hiver ?

Les cactus, des plantes très sensibles au gel

La morphologie des cactées, particulièrement adaptée à la sécheresse, implique un stockage optimum de liquide, qui peut atteindre 50 à 80% du poids de la plante. Ce stockage de sucs mucilagineux indispensable à leur survie dans des conditions extrêmes les rend d’autant plus sensibles au gel.

Nettoyage des cactus avant hivernage

Hivernage de cactusDès les premiers frimas automnaux, arrêtez tout apport d’eau et d’engrais.

C’est le moment de vérifier chaque pot dans le détail afin d’éviter que certains parasites ne s’en donnent à cœur joie pendant l’hiver.

Regardez bien autour du collet et sous la plante si des cochenilles ne se seraient pas installées. Traces blanchâtres semblables à du coton, petits cercles concentriques semblant faire partie de la plante : attention, l’envahisseur est présent ! Il sera alors nécessaire de s’armer de patience afin de les éliminer manuellement une à une avec une solution d’alcool et d’huile.

Vérifiez ensuite que vos plantes ne présentent aucune tache brune. Si c’est le cas sur les cactus de forme cylindrique, traitez avec un produit contre les maladies cryptogamiques et isolez les sujets atteints.

Si des taches presque noires apparaissent sur le feuillage de vos agaves, cela est dû à un excès d’eau, coupez les feuilles atteintes, vous pouvez ne laisser que « la tête », traitez et tenez impérativement au sec.

Pas de rempotage des cactus à l'automne

Pour ce qui est du rempotage, il est préférable d’attendre le printemps et les premiers beaux jours. Une inspection des racines et du substrat sera alors possible afin de déterminer si la plante ne subirait pas une attaque souterraine. Les poux des racines sont friands de certaines espèces de cactées.

Un hiver bien au sec

Schlumbergera ou rhipsalis

Rhipsalis

Pour obtenir d’un cactus une floraison spectaculaire au mois d’avril, il est souhaitable de lui octroyer une période de repos total, sans eau et au frais. Une serre froide est idéale, mais une pièce lumineuse peu ou pas chauffée conviendra parfaitement. 10/12° ne feront pas peur à nos amis qui sont habitués dans leur milieu naturel à affronter pour la plupart des températures négatives, à condition de ne pas avoir subi de précipitations au préalable.

Dans les régions du Sud de la France, il est possible de les hiverner à l’extérieur à l’abri de la pluie et du gel, en situation bien ensoleillée, la floraison n’en sera que plus spectaculaire !
Attention toutefois aux plantes assimilées aux cactées comme les Rhipsalidopsis (cactus de Pâques), les Schlumbergera (cactus de Noël) et autres Epiphyllums originaires des zones tropicales qui ne tolèreront pas des températures en dessous de 6°.

Des soins minimisés pendant l'hiver

Une fois vos plantes installées, nul besoin de vous en occuper. Pas d’arrosage, surtout pas d’engrais, et vos cactus passeront un hiver paisible et sans encombre, prêts à vous émerveiller de leur floraison printanière dès les premiers beaux jours.

>> Lire aussi :

Crédit photos : XG / WayneRay

Ceci peut aussi vous intéresser

Commentez cet article 1

Vous aussi donnez votre avis au sujet de :
Hivernage des cactées

Questions / réponses

Questions déjà posées par les jardiniers sur les cactus et plantes grasses.

71 questions

Voir tout Poser une question

Réactions

Nadine1200
15/01/2010, à Bruxelles

Répondre

Bonjour, Depuis quelques années, mes cactus restent dehors et s\'en portent très bien et retrouvent leur vitalité au printemps. Cette année l'hiver est plus rude et plus long. Leurs couleurs ont changés ils sont plus foncés.