Bonsaï : introduction

Le 27 mars 2016

Un bonsaï vous tente, mais vous n’osez pas vous lancer ? Le bonsaï est un arbre à part entière, mais miniaturisé par des traitements physiques particuliers comme la taille des racines et la ligature des branches afin de lui donner des formes torturées qui rappellent celles d’un arbre exposé aux vents et aux rigueurs climatiques. Sa culture n’est pas si compliquée si vous suivez quelques principes de base simples.

Des origines orientales

Broom style Japanese Zelkova

Broom style Japanese Zelkova

Art japonais par excellence, le bonsaï a pourtant été inventé en Chine environ 200 ans av. J.-C.. Les Chinois adoraient créer des jardins censés représenter des régions entières de leur pays en miniature. Progressivement, les arbres intéressants par leur forme furent mis en pots, puis taillés afin de les garder dans le même contenant plusieurs années : le bonsaï était né !
Les Japonais s’approprièrent cette technique qui dans leurs mains de maîtres devint rapidement un Art traditionnel représentatif de l’harmonie entre l’homme et la nature.

.

Acheter un bonsaï

Semi-cascade style Mugo Pine

Semi-cascade style Mugo Pine

Attention, tout arbre planté dans un pot n'est pas nécessairement un bonsaï. Méfiez-vous des prix trop bas, des bonsaïs de supermarchés et autres grandes surfaces, ils risqueraient de ne pas survivre très longtemps. Dirigez-vous vers un spécialiste du genre ou une pépinière capable de vous indiquer sa provenance. N’oubliez pas que la création d’un Bonsaï nécessite de longues années de soins et qu’un vrai sujet ne pourra pas se trouver à moins de 30 ou 40 €. L’acquisition d’un vrai bonsaï ne peut pas se faire de façon précipitée, si vous êtes débutant contentez-vous d’un jeune sujet qui n’explosera pas votre budget et vous permettra de vous faire la main. Avant tout achat, réfléchissez aux conditions de vie que vous pourrez offrir à votre futur protégé : intérieur, extérieur, balcon, exposition, abri, etc.… Ceci déterminera le genre d’arbre que vous pourrez vous offrir, un érable et un pin ayant des besoins bien différents !

Comment choisir un bonsaï ?

Vous choisirez un sujet en pleine santé. Soyez attentif, plus le pot et l’arbre seront petits plus les arrosages devront être fréquents, en été il faudra prévoir plusieurs arrosages par jour, commencez avec une plante de taille moyenne pour plus de facilité.
Les racines doivent être apparentes à la surface du pot, sans coupure ou blessure, de plus, l’arbre doit être très stable dans son pot et ne pas bouger. Le pot et l’arbre ne doivent former qu’un, le choix de l’esthétique du pot est très important pour la structure de la composition votre bonsaï y vivra de nombreuses années, autant que l’accord soit parfait !
Choisissez un sujet dont le feuillage est brillant, sans parasite ni tache, avec des feuilles bien formées, le tronc ne doit pas présenter de blessures ou de plaques pouvant laisser supposer la présence de parasite ou de maladie.

Dimensions et formes

La dimension des bonsaïs peut varier de quelques centimètres de hauteur à 1.20 m voire plus, les plus gros sujets étaient autrefois un signe de prospérité pour leurs propriétaires au Japon, ils sont généralement hors de prix et leur âge peut être canonique. Les formes de bonsaïs sont nombreuses, beaucoup de styles de taille existent. Ces styles s’inspirent toujours des formes des arbres dans la nature, lorsqu’ils sont battus par les vents ou poussent sur des roches dans des conditions extrêmes.

Conseils de culture

Arrosage

Multi-trunk style Atlas Cedar

Multi-trunk style Atlas Cedar

Comme nous l’avons vu, l’arrosage est un élément crucial de l’entretien de votre arbre. La dimension du pot et le peu de substrat qu’il contient obligent à une vigilance constante, un oubli d’arrosage pouvant être très rapidement fatal. Ne jamais laisser le substrat sécher complètement entre deux arrosages, l’eau ne doit pas non plus stagner dans la coupelle. L'idéal est d’arroser tôt le matin avec une eau de pluie à température ambiante. Pensez à vaporiser le feuillage des bonsaïs d’intérieur deux fois par jour en plus de l’arrosage pour éviter la prolifération des insectes nuisibles et compenser le manque d’humidité ambiante des appartements.
Un apport d’engrais est envisageable à faible dose et uniquement en période de croissance. Un jeune bonsaï a besoin d'une plus grande quantité de fertilisant qu'un bonsaï plus âgé, tenez-en compte ! Procédez toujours après un arrosage abondant sinon l’engrais brûlerait les racines et votre bonsaï ne s’en remettrait pas.

>> Lire : Savoir nourrir les plantes en pot

Exposition

L’exposition est aussi très importante, rares sont les bonsaïs qui tolèrent les conditions de nos intérieurs trop secs et peu lumineux. Le soleil est la meilleure source d'éclairage, dans les régions chaudes évitez cependant de le mettre en plein soleil, il n’y résisterait pas. Un endroit très lumineux, mais abrité des rayons cuisants de la mi-journée est idéal. Avant d’installer son arbre, il est judicieux de vérifier ses besoins en éclairage selon son espèce : un érable appréciera l’ombre alors qu’un Portulacaria préférera un peu de plein soleil. Au printemps et en été, il faut mettre les bonsaïs à l'extérieur et, afin d’assurer une croissance uniforme et harmonieuse aux branches, tourner le côté à l'ombre vers le soleil une fois par quinzaine.

>> Lire : Plantes d'intérieur : mettez-les dehors !

Rempoter son bonsaï

Le rempotage doit être effectué tous les deux ans, avant l’apparition de jeunes pousses au printemps. La plante devra rester dans le même contenant, pour y parvenir, on coupera 1/3 des racines. Le substrat utilisé pour la culture des bonsaïs est généralement composé de : 25% de sable, 25 % de petites roches, 25% de terre noire et 25% d'argile. Les racines seront délicatement posées sur ce mélange puis recouvertes et stabilisées, on chassera les poches d’air à l’aide d’un arrosage copieux puis on le placera à l’ombre pendant un mois, sans aucun apport d’engrais.

Taille

La taille des branches permet d'obtenir la forme de base de votre bonsaï. Généralement, cette taille peut s’effectuer en début de printemps (mars), vous pourrez alors supprimer le bois mort et raccourcir les branches trop longues à votre goût. On attendra mai / juin pour tailler les nouvelles pousses afin de redonner sa forme à l’arbre, veillez pour cela à utiliser les outils spécifiques et ayez la main légère, une bonne coupe doit être naturelle et ne pas mutiler votre arbre. Placez-le à l’ombre en attendant des signes de reprise.

Vous voilà prêts à accueillir votre premier bonsaï ! Dans de bonnes conditions, vous en profiterez de longues années, alors si ces arbres miniaturisés vous attirent, n’hésitez plus !

>> Lire aussi :

Crédit photos : Ross Sage

Ceci peut aussi vous intéresser

Commentez cet article 0

Vous aussi donnez votre avis au sujet de :
Bonsaï : introduction

Questions / réponses

Questions déjà posées par les jardiniers sur les bonsaïs.

2 questions

  • Branche noir
    Question de Tupoqar, le 28/07/2017 |  1 réponses
  • Arbre nuage
    Question de MARIE C HENRY, le 06/02/2016 |  pas de réponse
Voir tout Poser une question