Bambou noir

Le 17 octobre 2016 par Clémentine Desfemmes

Le bambou noir séduit par la couleur noire et brillante de ses chaumes. Sa culture est des plus faciles et il permet de créer en un temps record des haies originales.

Le bambou noir : élégance et... vigueur !

Phyllostachys nigraPhyllostachys nigra (famille des Poacées, ou Graminées) est apprécié pour la couleur originale de ses cannes. Vertes quand elles sont jeunes, elles se pigmentent de brun au cours de la 2e année pour devenir d'un beau noir ébène à partir de l'âge de 3 ans. De hauteur moyenne (7-8 mètres), ce bambou au port élancé offre un feuillage vert et persistant et, comme pour tous les bambous, sa croissance est extraordinairement rapide.
Ses chaumes fins et serrés forment un écran dense : il est parfait en haie, mais on peut aussi le cultiver en touffe isolée (et pourquoi pas en bac), seul ou associé à des bambous de différentes couleurs, afin de créer de jolis contrastes. Très rustique, il résiste aisément à des températures inférieures à -20°C.

Plantation et multiplication

Bambous noir et jaunePlantez-le en fin d'été ou à l'automne, en prenant soin de pailler son pied afin de protéger ses racines du froid lors du premier hiver en pleine terre. Autant que possible, installez-le à l'abri des vents froids (le feuillage est "brûlé" par les courants d'air froids, en-dessous de -10°C). Si vous souhaitez créer une haie, espacez les plants de 1,5 à 2 mètres. Ce bambou est peu traçant, mais il est préférable d'installer une barrière anti-rhizomes lors de la plantation.
Le bambou noir se multiplie par éclat de touffe ou en prélevant un rhizome reproducteur, au printemps.

>> A lire aussi : La plantation du bambou

En pratique

Sol

Bambou noir - 2e année

Chaumes années 1 et 2

Bambou noir - jeune pousse

Tous, mais de préférence drainé, humifère et frais.

Exposition

Soleil ou mi-ombre.

Variétés

Le cultivar Phyllostachys nigra 'Boryana' se distingue de l'espèce type par ses chaumes vert glauque tachetés de brun, qui rappellent le pelage de la panthère.

Entretien

Bien qu'il soit plutôt résistant à la sécheresse, Phyllostachys nigra apprécie les terres fraîches : des arrosages par temps sec seront donc les bienvenus. Rabattez au ras du sol les tiges mortes ou gênantes. En hiver, secouez la neige dont le poids risque de casser les cannes.

>> A lire aussi :

Crédit photos : Jay 0110 / F.A.L.I. / weretable / Halle

Ceci peut aussi vous intéresser

Commentez cet article 0

Vous aussi donnez votre avis au sujet de :
Bambou noir

Questions / réponses

Questions déjà posées par les jardiniers sur les bambous.

125 questions

Voir tout Poser une question