Arbustes persistants : lesquels choisir ?

Le 14 décembre 2016 par Thibault

Des feuilles toute l'année : c'est la promesse des arbustes persistants ! On les utilise souvent pour former de véritables murs verts et opaques, pour délimiter une propriété ou se cacher des regards indiscrets. Pourtant, ils ne sont pas si statiques et ennuyeux qu'il peut sembler à première vue. Couleurs flamboyantes, floraisons exubérantes, parfums enivrants… ils sont pleins de bonnes surprises si on les laisse s'exprimer.

Les passe-partout

Vous les connaissez certainement... Où que vous habitiez, il est en effet difficile de leur échapper. On les trouve partout en jardinerie, dans les espaces verts des villes, aux abords des voiries, dans les jardins publics, et ce sont souvent les premiers à « habiller » les maisons neuves des lotissements. Faciles à vivre, ils font tellement partie du paysage qu'on ne les remarque même plus. Thuya (Thuja), photinia (Photinia), laurier-palme (Prunus laurocerasus), laurier-tin (Viburnum tinus), cotonéaster (Cotoneaster), aucuba du Japon (Aucuba japonica), fusain (Euonymus fortunei)

Euonymus fortunei 'Emerald Gaiety'
Euonymus fortunei 'Emerald Gaiety'Agrandir l'image

Ils sont très faciles à cultiver quels que soient le climat et le sol de votre jardin. Ils se plaisent en situation lumineuse, mais s'accommodent aussi d'un coin ombragé. Plantés en haie ils se montrent très dociles. En isolé, leur feuillage devient une source de lumière très agréable durant l'hiver.

Viburnum tinus - Laurier tin
Viburnum tinus - Laurier tinAgrandir l'image

Défensifs, parfumés, colorés, graphiques… ne passez pas à côté de leurs charmes !

Moins connus, ces arbustes présentent des atouts non négligeables en plus d'être persistants. Chez l'éléagnus (Eleagnus), l'osmanthe (Osmanthus), ou le sarcococca (Sarcococca confusa), la floraison n'est pas très spectaculaire, mais elle se fait remarquer par son parfum très puissant qui embaume tout l'espace environnant : à planter à proximité de la maison pour en profiter au maximum ! Floraison très parfumée également pour l'oranger du Mexique (Choisya) dont il existe des cultivars au feuillage doré ou finement découpé (lire : Choisya 'White Dazzler').

Ilex cornuta
Ilex cornutaAgrandir l'image

Le houx (Ilex aquifolium par exemple ; mais il existe de nombreuses espèces de houx), certains berbéris (Berberis), le pyracantha ou buisson ardent (Pyracantha) sont indispensables pour qui veut réaliser une haie défensive : leurs feuilles piquantes ou leurs épines sont redoutables (attention au danger qu'ils peuvent représenter pour les enfants) ! Pensez aussi au nandina (Nandina domestica) au magnifique feuillage très découpé et flamboyant. Quant au mahonia (Mahonia), il cumule tous les atouts des arbustes précédents et reste très décoratif toute l'année : un feuillage piquant, semblable à celui du houx, graphique et très original, une superbe floraison hivernale jaune et parfumée, puis une fructification en grappes de baies bleutées.

Mahonia x Charity
Mahonia x CharityAgrandir l'image

Les disciplinés

Sans eux, que seraient nos jardins 'à la française '  ? Pour réaliser de simples haies strictes, des boules, des pyramides, des labyrinthes, ou d'autres fantaisies de l'art topiaire, ils sont incontournables !

Ifs de différentes formes (Taxus)
Ifs de différentes formes (Taxus)Agrandir l'image

Lequel choisir ? Le buis (Buxus) bien sûr, mais pas seulement . Le troène (Ligustrum) est tout aussi élégant et sa croissance est beaucoup plus rapide. L'if commun (Taxus baccata) se laisse dompter sans souci et supporte parfaitement l'assaut répété de la cisaille. Quant au chèvrefeuille arbustif (Lonicera nitida), difficile de résister à la délicatesse de son feuillage. Toutes les formes sont permises ! La seule limite est votre imagination...

Topiaire de buis
Topiaire de buisAgrandir l'image

Les arbustes pour "terre de bruyère"

Lorsqu'on parle des arbustes persistants, on pense bien sûr à leur feuillage. Mais les plantes dites 'de terre de bruyère' se distinguent surtout par leurs spectaculaires floraisons... à réserver aux jardins dont le pH du sol est naturellement neutre ou acide ! (En dehors de ces régions, la culture de ces plantes est délicate et hasardeuse, même s'il existe des techniques pour contourner ce problème.)

Pieris 'Forest Flame'
Pieris 'Forest Flame'Agrandir l'image

C'est une véritable parade aux couleurs vives et acidulées que nous proposent les arbustes de terre de bruyère tout au long de l'année. Les fleurs sophistiquées du Camellia japonica égayent le jardin au cœur de l'hiver et au début du printemps. Cet arbuste élégant peut être conduit en haie ou bien planté en isolé. Les Pieris prennent le relais en mars avec leurs cascades de clochettes blanches odorantes rappelant le muguet, suivi d'un véritable feu d'artifice assuré par leur feuillage juvénile en perpétuel changement de couleur. L'incontournable Rhododendron entre ensuite en scène, et impressionne toujours par la générosité de sa floraison printanière. Cultivé beaucoup plus rarement, le laurier des montagnes (Kalmia latifolia) fleurit au début de l'été et offre des couleurs tout aussi lumineuses. En automne, le Pernettya se couvre de jolis petits fruits ronds et colorés, tandis que le Camellia sasanqua ferme le bal et arbore des fleurs parfumées, aux étamines dorées.

Camélia
CaméliaAgrandir l'image

Les frileux

La palette des arbustes persistants est encore plus large si votre jardin est situé en bord de mer ou dans une région au climat doux. Certains de ces arbustes apportent au jardin une ambiance toute méditerranéenne et sont parfaitement adaptés à des étés chauds et secs. C'est le cas du laurier rose (Nerium oleander), qui enchante les régions du Sud de sa longue floraison (lire aussi : Laurier rose rustique 'Villa Romaine'), mais aussi du très aromatique laurier sauce (Laurus nobilis), du Pittosporum ou de l'arbousier (Arbutus). Pensez aussi à la myrte (Myrtus communis), au Polygala myrtifolia...

Pittosporum du Japon (Pittosporum tobira)
Pittosporum du Japon (Pittosporum tobira)Agrandir l'image

D'autres en revanche seront plus heureux sur les côtes de la Manche ou de l'Atlantique, car ils ont besoin d'une atmosphère suffisamment humide pour prospérer. Il s'agit des abélias (Abelia), des véroniques arbustives (Hebe), des daphnés (Daphne odora), des fusains du Japon (Euonymus japonicus), ou de l'Escallonia.

Encore plus d'arbustes persistants ?

Daphne odora
Daphne odoraAgrandir l'image

Ceci peut aussi vous intéresser

Commentez cet article 1

Vous aussi donnez votre avis au sujet de :
Arbustes persistants : lesquels choisir ?

Questions / réponses

Questions déjà posées par les jardiniers sur les arbustes.

244 questions

Voir tout Poser une question

Réactions

Torente raymond
25/06/2015, à Albi

Répondre

Quand tailler le néflier du japon?