Arbustes originaux

Le 3 novembre 2016 par Iris Makoto

L'automne est la période idéale pour la plantation des arbres et des arbustes. Profitez-en pour orner vos jardins de beautés inhabituelles. Chatoyants et lumineux feuillages pour certains, floraisons atypiques pour d'autres, les arbustes nous réservent bien des surprises ! Partons à la découverte de ces végétaux surprenants pour un jardin tout en originalité !

Haies, talus et fossés

Cotinus obovatus

Cotinus obovatus (arbre à perruques)

Finement découpés, aériens, larges ou arrondis, panachés, flamboyants, pourpres ou verts brillants, les feuillages permettent de nombreuses variations et toutes les fantaisies pour des haies toujours plus réussies !

En fond de décors, pour cacher un vieux mur ou une clôture, pensez au Cotinus. Ses feuilles elliptiques ou rondes selon les espèces lui assurent un franc succès dès les premiers jours d’automne, la variété « flame » s’embrase littéralement de rouge orangé très vif qui illuminera les limites du jardin. Si vous désirez surprendre vos voisins, alternez la haie avec des Cotinus « obovatus » qui produiront dès l’été de grandes panicules plumeuses de 30 cm de long rose pâle que l’on pourrait prendre pour autant de barbe à papa.

Cornus florida

Cornus florida à l'automne

Tout aussi intéressant, le cornouiller : Cornus florida 'Spring Song' vous réjouira par l’apparition de ses grandes bractées ressemblant à des fleurs exotiques. Rose soutenu elles sont soudées à leurs extrémités et entourent de petites fleurs vertes. Dans la famille des Cornouillers, pensez au Cornus « florida Welchii » pour constituer des haies originales sans trop de travail de taille : son feuillage panaché tricolore gris vert bordé de blanc et de rose a une croissance beaucoup plus lente que les autres variétés.

.

Même parmi les espèces que nous pensons communes, il existe des variétés très surprenantes : c’est le cas chez les sureaux. À première vue rien de bien original… C’était sans compter sur la variété « racemosa plumosa aurea », amatrice de zones ombragées nécessaires à la majesté de son feuillage délicatement découpé et plumeux, d’un franc jaune bronze virant sur un doré étincelant. Il sera idéal pour masquer un fossé ou un talus, plantez-le en groupe ou en haies pour un effet de masse très réussi.

Neillia

Neillia

Les zones humides ne sont pas oubliées : plantez-y une haie de Neillias. Ces arbustes au port gracieux ont pour particularité de posséder des tiges ramifiées en zigzag dont l’extrémité rougeoie intensément. Les feuilles dentées et pointues sont sombres et lustrées et une abondance de fleurs tubulées roses portées en grappes viendra embellir votre printemps.

>> Lire aussi : Haie fleurie : des arbustes pour chaque saison

.

Les sujets isolés

Saule crevette

Saule crevette (Salix integra 'Hakuro-Nishiki')

Le saule crevette est votre allié pour briser la monotonie linéaire d’une pelouse ; ce petit arbuste compact peut être planté en sujet isolé, taillez-le sur tige afin de mettre son feuillage gracieux et retombant en valeur. Les nouvelles pousses au printemps prennent une teinte rose saumon, qui plus tard dans la saison virera au vert tacheté de blanc. Pensez à bien drainer le fond du trou de plantation : les saules ont besoin d’une terre profonde, très humide, mais le drainage reste un gage de réussite.

Exploitez un coin à l’ombre pour y installer un indispensable Erable. Si vous manquez de place, choisissez un Erable du Japon (Acer palmatum), car la plupart des cultivars offrent une croissance lente bien utile dans les petits jardins. Son feuillage présente des lobes profonds, découpés et parfois crénelés. Certaines variétés sont parées de rouge pourpré qui dès l’automne se transforme en un rouge vif surprenant. L’esthétisme très oriental de cet arbre permet la création d’un esprit très zen, dans le coin de jardin que vous lui aurez consacré : rivière sèche de galets ronds, lanternes asiatiques, n’hésitez pas à faire ressortir son côté oriental grâce à ces accessoires.
Pour les plus grands jardins, osez l’Erable rouge (Acer Rubrum) qui fera merveille centralisé sur une pelouse, les feuilles vert foncé d’été dévoileront sous l’effet du vent leur revers blanc bleuté, mais c’est dès les premiers frimas qu’une explosion de couleur l’embrase littéralement passant du jaune à l’orange presque fluorescent puis au rouge vif.

Callistemon

Callistemon

Dans les zones au climat privilégiées, plantez un Callistemon en plein soleil. Contrairement à la croyance qui le présente comme un amateur de sol sec, cet arbuste préfère les sols frais en été et légèrement acides pour pousser de façon spectaculaire, un arrosage copieux lui est donc nécessaire en période chaude. Son feuillage coriace n’est pas caduc vous en profiterez donc en hiver, mais son originalité réside dans sa floraison en forme de goupillons de 10 à 15 cm de long. Rouges, pourpres, blancs, jaunes ou verdâtres, il en existe pour tous les goûts !

>> Découvrir aussi :

Les massifs

Pied de ricin dans un massif

Pied de ricin dans un massif

Un ricin structurera vos fonds de massifs de son port altier au large feuillage palmilobé (40 cm) pourpre foncé pour la variété « impala ». Pour créer la surprise au centre d’un massif, entourez-le de marguerites blanches qui feront encore ressortir sa couleur et couvriront en hiver l’espace laissé libre par sa disparition, car cet arbuste bien que vivace dans une large moitié Sud, sera cultivé comme une annuelle partout ailleurs. Vous pouvez cependant tenter de le conserver en paillant bien son pied pour le protéger des gelées ainsi, il aura plus de chances de redémarrer au printemps. Sa fructification est tout aussi surprenante : des capsules épineuses rouge vif en épis donneront naissance à des graines lisses et brillantes marron tachetées de blanc. Attention cependant, cette plante est entièrement toxique !

Les écorces décoratives jouent un rôle majeur et illuminent vos massifs l’hiver : le cornus « alba sibirica » y apportera graphisme et couleur grâce à ses pousses rouges dressées très lumineuses. On pense rarement aux ronces ornementales, dont certaines espèces se parent l’hiver de coloris magiques comme pour Rubus biflorus dont les tiges se recouvrent de feutre blanc épais, ou encore Rubus tricolor étonnant couvre-sol dont les tiges arquées sont recouvertes de soies rouges.

Brugmansia (datura)

Brugmansia (datura)

Pour sa floraison spectaculaire installez un Brugmansia, en fond de décor, hors de portée des enfants et des animaux domestiques, car sa beauté n’a d’égale que sa forte toxicité qui concerne toutes les parties de la plante. Assez gélif, laissez-le dans son pot lors de la plantation, ainsi vous pourrez le sortir de terre dès les premiers froids. De mai à octobre, vous contemplerez les grosses fleurs en trompette de 20 cm de longueur aux lobes pointus joliment recourbés souvent agrémentées d’un doux parfum. Les coloris varient du blanc au jaune en passant par le rose et le rouge orangé, selon la variété.

Oubliez la morosité causée par l’arrivée de l’automne et pensez dès aujourd’hui à planter !

>> Lire aussi :

Crédit photos : Champagne / Koba-chan / C.Baral (Démons & merveilles) / Selso / Vainsang / Gertrud K. / Kategardenphotos

Ceci peut aussi vous intéresser

Commentez cet article 1

Vous aussi donnez votre avis au sujet de :
Arbustes originaux

Questions / réponses

Questions déjà posées par les jardiniers sur les arbustes.

248 questions

Voir tout Poser une question

Réactions

Mv
30/09/2010, à Vernouillet

Répondre

Que se passe-t-il sur le site? cela n'est pas lisible, avez-vous changé votre police de caractère, votre taile de caractères ou la mise en page??????