Hivernage des calamariales (équisétales)

Le 22/12/2016 par olim

Question :

J'ai acquis un gros plant d'équisétales à gros tronc et sans digitation; elle s'est très bien adaptée dans un milieu très humide et assez riche et termine l'année en se ramifiant en branche beaucoup plus fine. J'ignore d'où cette plante est originaire et le pot ne contenait aucune indication sur l'identité ni sur sa provenance. Je serais navré qu'elle disparaisse cet hiver à cause de mon ignorance. Jusqu'à présent elle se porte bien malgré le froid; peut-on, à l'instar des calamariale-équisétales indigènes les laisser à l'extérieur ? et dans une flaque d'eau ?

Posée dans Haie

Réponses :

  •  Bonjour, A ce jour, personne n'a pu répondre à votre question qui semble très technique. Pour ma part, je dirais qu'une plante qui passe l'hiver dans un endroit sec ou à tout le moins drainant a beaucoup plus de chances de survie qu'une plante qui passe l'hiver les pieds dans l'eau . Les cellules gorgées d'eau en gelant augmentent de volume et leur enveloppe éclate. D'où de nombreuses nécroses. Seules certaines plantes et animaux sont susceptibles de transformer l'eau contenue dans leurs cellules en antigel (par une concentration en sucre par exemple)

    ragondine - 15/01/2017

    Avez-vous trouvé cette réponse utile ?  Oui  Non  Signaler un abus

Ceci peut aussi vous intéresser

Ceci peut aussi vous intéresser