pictogerbeaud.com

Compostez les feuilles mortes

L'automne est là, les feuilles mortes jonchent le sol de la pelouse. Ne les brûlez pas ! Elles pourront constituer la base d'un compost idéal pour amender massifs et potager. Facile et pratique, cette méthode écologique permet de recycler au lieu de jeter : la boucle est bouclée !

Principe du compostage

Râteau et feuillesRiche en humus, le compost sera très utile au jardin une fois bien décomposé. Il est issu de la transformation des déchets du jardin et de la cuisine, qui mis en présence d'eau et d'oxygène vont se décomposer en une belle terre noire grâce à l'action de micro-organismes. Profitons donc de cette manne offerte par la nature à l'automne : les feuilles mortes !

Conditions de ramassage des feuilles mortes

Attention, toutes les feuilles ne sont pas bonnes à intégrer au compost. La majorité des feuilles d'arbres et d'arbustes pourront être utilisées si elles sont saines et exemptes de maladies et de parasites. Évitez les feuilles de rosiers trop souvent atteintes de marsonia, ou celles des plantes potagères sujettes au mildiou.

Choisissez une journée bien humide pour effectuer le ramassage, après une pluie par exemple. Passez le râteau dans les feuilles pour les décompacter, avant de les ramasser.

Si vous avez la chance de posséder une pelouse, profitez-en pour réaliser une tonte du gazon ; ainsi en mixant feuilles mortes et herbes coupées vous déclencherez une meilleure activation.

Utilité du broyage des feuilles

Broyeur thermiqueC'est là qu'entre en jeu le broyeur de végétaux, outil très pratique au jardin permettant de réduire le volume de déchets ramassés et de l'ajouter soit au compost, soit d'en faire un paillage bien utile. Notre broyeur servira ici à déchiqueter les feuilles coriaces, les aiguilles de certains conifères et les brindilles qui mettraient trop de temps à se décomposer sans cette opération.

>> Lire aussi :

Composter les feuilles... oui mais où ?

Tas de feuilles mortesLes feuilles mortes broyées seront ensuite compostées. Bricoleurs, à vos marteaux ! Quelques planches montées sur quatre côtés en laissant un espace entre elles pour favoriser l'aération et le tour est joué ! Un bac à compost du commerce fait bien sûr parfaitement l'affaire. Le montage d'un composteur est facile; vous l'installerez au fond du jardin dans une zone ombragée (lire : Choisir un composteur).
Vous pouvez aussi composter « au naturel », c'est-à-dire faire un grand tas au fond du jardin que vous retournerez de temps en temps.

.

Entretien du compost

Compost de feuillesPour que vos feuilles mortes se décomposent au plus vite, vous alternerez couche de feuilles (30 cm) et matière organique riche en azote comme la corne torréfiée ou les fientes de volaille. Le purin d'ortie est aussi un très bon activateur (lire : Activateurs de compost : utiles ou non ?). Pensez à aérer et humidifier votre compost régulièrement. Un brassage est nécessaire tous les six mois.

Au bout d'une année votre compost sera utilisable, mais il faudra encore patienter un an ou deux pour obtenir un fin terreau de feuilles bien noir et riche en humus (lire : Terreau, compost : quelle différence ?).

>> Lire aussi :

http://www.gerbeaud.com
La passion du jardinage