pictogerbeaud.com

Fruitiers : traitez à la chute des feuilles

Traiter les arbres fruitiers en préventif est le meilleur moyen de limiter le développement des maladies. Intervenir au bon moment est essentiel : ne laissez pas passer le milieu de l'automne sans rien faire au verger...

Faut-il traiter ?

Traitement d'un arbre fruitier à l'automneMême si vous êtes adepte, avec raison, du jardinage naturel, certains traitements s'avèrent judicieux si vous voulez profiter de belles récoltes au verger. C'est le cas avec de la bouillie bordelaise, du soufre et des huiles paraffiniques en traitement d'hiver.

Sont présentées ici plusieurs maladies fréquentes, pour lesquelles un traitement préventif à l'automne procure des résultats perceptibles.

.

Cloque du pêcher

Cloque du pêcher

Cloque sur pêcher

Au printemps, le feuillage se boursoufle, s'enroule, rougit et tombe. Les jeunes pousses meurent...

Plantes concernées :

Pulvériser de la bouillie bordelaise à la chute des feuilles puis avant l'éclatement des bourgeons (pré-débourrement). Dès l'ouverture des bourgeons, une décoction de prêle (à renouveler en cas de pluie).

Préoccupant surtout pendant les premières années de croissance de l'arbre. Privilégier les variétés données pour résistantes ; ramasser et composter les feuilles mortes (si elles sont saines; les brûler dans le cas contraire).

» En savoir plus : la cloque du pêcher

Corynéum

Coryneum sur feuilles de cerisier

Coryneum sur feuilles de cerisier

Présence de pustules rouges sur les rameaux ; taches brunes sur les feuilles qui se percent, se déchirent et peuvent tomber à l'été venu. Le champignon hiverne sur les feuilles mortes, les rameaux, les écailles des bourgeons...

Plantes concernées :

Ramasser les feuilles mortes et les brûler

Traiter à la bouillie bordelaise à la chute des feuilles, puis en février à l'éclatement des bourgeons.

Lire aussi notre fiche : Coryneum

.

Rouille grillagée

Feuilles de poirier atteintes de rouille

Rouille sur feuilles de poirier

Cette maladie tire son nom des pustules orangées qui apparaissent au dos des feuilles, même si d'autres symptômes existent. Elle est un sujet de préoccupation surtout sur les jeunes arbres.

Plantes concernées :

Evitez soigneusement la propagation en détruisant toutes les feuilles et parties touchées.
Traitez en prévention par la bouillie bordelaise à la chute des feuilles, puis vers février.

» En savoir plus : la rouille

.

Tavelure

Tavelure sur poire

Tavelure sur poire

Les fruits sont déformés par des taches noires et dures, et peuvent se craqueler. Taches brun foncé à olivâtre sur le feuillage.

Plantes concernées :

Pulvériser sur les arbres de la bouillie bordelaise à la chute des feuilles puis en février avant éclosion des bourgeons. Ramasser et broyer les feuilles.

» En savoir plus : la tavelure

.

A propos de la bouillie bordelaise

Bouillie bordelaiseCe produit dont l'usage remonte à la fin du XIXe s. (sur les cultures de vigne) contient selon les marques 15 à 25 % de sulfate de cuivre neutralisé avec de la chaux. Ca n'est pas un produit miracle, même si ce traitement demeure une référence pour prévenir les maladies liées aux champignons (« fongiques »).

S'il est toléré en agriculture biologique (car il respecte la faune auxiliaire), limitez son emploi au maximum pour ne pas polluer les sols (dose maximale indicative : 6g/an pour 10 m²). A noter que la bouillie n'est pas lessivée par les pluies.

>> Lire : Bouillie bordelaise : toxicité du cuivre pour les écosystèmes

.

Choisir un pulvérisateur pour le traitement des arbres fruitiers

Traiter les arbres impose de préparer une certaine quantité de liquide. Choisissez donc un pulvérisateur de bonne contenance (8 à 12L). Evitez les pulvérisateurs à dos : ils sont lourds, peu commodes et généralement de qualité assez médiocre. Rien qui justifie leur prix élevé...

>> Lire aussi :

http://www.gerbeaud.com
La passion du jardinage