pictogerbeaud.com

Fritillaire

Envie d'apporter une touche d'originalité à votre jardin ? Les Fritillaires seront vos alliées. Massifs, bordures, pelouses ou même potées accueilleront avec bonheur ces hôtes parfois étonnants mais au charme toujours certain.

Des bulbeuses originales aux besoins variables

Fritillaria meleagris

Fritillaria meleagris

Les fritillaires sont des plantes à bulbe originaires des régions tempérées du globe, dont les fleurs en clochettes s'épanouissent du printemps au début de l'été. Elles poussent spontanément sur tout le pourtour méditerranéen, mais aussi au sud ouest de l'Asie et à l'ouest des États-Unis.
Ce vaste genre comprend une centaine d'espèces dont les conditions de culture sont variables : mieux vaut se renseigner sur la plante choisie avant son installation dans une zone spécifique du jardin. Une fois ce critère défini, vous pourrez sans souci les employer, selon les espèces, à fleurir une pelouse trop stricte, à orner un massif ensoleillé, une bordure, une rocaille ou même les abords d'un bassin. Certaines s’accommoderont également d'une culture en pot où elles apporteront une note de fantaisie à vos compositions.

Conseils de culture

Choix de l'emplacement

Fritillaria imperialis jaune

Fritillaria imperialis jaune

Les Fritillaires ont, selon les espèces, des besoins bien spécifiques :

Plantation

Fritillaria affinis

Fritillaria affinis

Les bulbes se plantent en automne, à une profondeur trois fois égale à leur hauteur. Attention, les bulbes sont fragiles et doivent être manipulés avec précaution pour ne pas les meurtrir. Pour la plupart des fritillaires, l'apport de fumure fraîche au moment de la plantation n'est pas conseillé.

Arroser ou pas en période de repos ?

Pour toutes les espèces de fritillaires, à l'exception de celles qui apprécient les milieux humides, tous les arrosages devront être interrompus en période de repos, c'est à dire en hiver et en fin d'été, au risque de voir la plante disparaître.

Multiplication

Les fritillaires peuvent être multipliées par semis à l'automne sous châssis, la germination n'interviendra qu'au printemps car elle est induite par le froid hivernal. Les plantules devront être cultivées deux années en pot avant de pouvoir être installées en pleine terre au jardin.
Autre méthode, bien plus aisée, la séparation des caïeux qui se pratique à l'automne. Plantez-les dans des petits pots individuels contenant du sable et du terreau et gardez-les sous châssis durant l'hiver. Vous obtiendrez une floraison au bout de trois ans : patience !

En pratique

Espèces et variétés

http://www.gerbeaud.com
La passion du jardinage