pictogerbeaud.com

Semez les noyaux de pêche

En septembre, on peut encore déguster de très bons fruits. En particulier les variétés anciennes et tardives, comme les pêches de vigne. Ca tombe bien, ce sont celles qui se multiplient sans difficulté par semis du noyau. Voici comment faire...

Pourquoi planter des noyaux ?

Pêche, noyau et jeune pêcherD'abord parce que c'est é-co-no-mique ! Un arbre poussé ainsi ne vous aura rien coûté. Intéressant.

Ensuite, parce que vous pouvez souhaiter avoir dans votre jardin une variété particulière, très goûteuse, mais dont vous ignorez le nom, ou qu'on ne trouve plus chez les producteurs, car sa commercialisation est abandonnée.

Enfin, si vous êtes adepte des greffes, c'est aussi le moyen d'obtenir facilement des portes-greffes pour vos petits essais...

.

Le semis... fidèle ou pas ?

Nettoyage du noyauOn parle de semis fidèle lorsque le jeune plant obtenu possède les mêmes caractéristiques que le pied mère. Or, toutes les variétés ne se multiplient pas fidèlement par plantation du noyau. Les variétés anciennes (pêche de vigne, « reine des vergers »...) sont les meilleurs candidates. Mais essayez donc les autres ! C'est facile, ça ne coûte rien et... ça peut marcher !

Quand procéder ?

Il faut évidemment récupérer les noyaux des fruits que vous appréciez. Partons donc sur la deuxième moitié de l'été, avec les mois d'août et septembre.

.

Comment faire ?

Ajout de la terre et du sable dans le potEnlevez soigneusement la pulpe qui entoure le noyau. Vous pouvez le nettoyer avec une brosse dure : cela écartera les risques de moisissure.

Puis, laissez-le sécher à l'air libre une dizaine de jours.

Préparez ensuite un grand pot en terre cuite. Installez au fond une bonne couche de cailloux ou de billes d'argile, qui assurera le drainage (évacuation de l'eau). Remplissez d'un mélange au 2/3 de sable pour 1/3 de terreau, jusqu'à 7~8 cm du rebord.

Disposez alors plusieurs noyaux (vous multiplierez ainsi vos chances de succès !), puis finissez de remplir le pot.

Tout est prêt !

Par la suite

Jeune pêcher issu de semisAbandonnez le pot contre un mur de la maison ou sur votre balcon, en vous assurant qu'il restera humide. Pas de crainte pour le froid : les graines en ont besoin pour que s'enclenche la germination.
Au printemps suivant, vous devriez voir apparaître de petites pousses. Le mieux est alors de les séparer dans des pots individuels, voire de les installer en pleine terre, dans un sol bien ameubli et enrichi.

La formation de l'arbre est très simple : il suffit de supprimer sur le bas du tronc les feuilles ou les petites branches qui y apparaissent, pour favoriser l'allongement de l'arbre, et la constitution d'une ramure correcte en partie haute.

Pour quand sont les fruits ?

Les premiers fruits peuvent apparaître sur un jeune arbre issu de semis à partir de la troisième année. Attention ! Le pêcher est fragile : un coup de froid sur les jeunes fleurs, et adieu promesse de récolte...

>> Lire aussi : Multiplier les plantes à moindre coût

http://www.gerbeaud.com
La passion du jardinage