pictogerbeaud.com

Iris de Sibérie

Amateurs d'élégance et de raffinement, les Iris de Sibérie sont faits pour vous ! Bien moins cultivés que les grands iris barbus, ils n'ont pourtant rien à leur envier : feuillage graphique, rusticité à toute épreuve, coloris profonds et éclatants sont autant d'atouts qui les rendent indispensables au jardin.

Elégance sur mesure pour les sols humides

Iris sibiricaLes Iris sibirica sont originaires des prairies marécageuses du centre et de l'Est de l'Europe et de Russie. Ils trouveront donc logiquement leur place au bord d'une pièce d'eau ou d'un ruisseau, ou dans tous les sols humides. Ils s'adaptent aussi très bien aux autres types de sols (à condition qu'ils ne soient pas complètement arides) : ils orneront ainsi à merveille les jardins anglais, les massifs et les bordures auxquels ils prêteront leur charme romantique très particulier. La couleur profonde et intense de leurs fleurs bleu-violet contrastera parfaitement avec les coloris pastels des phlox, des pivoines ou des hémérocalles qui réclament les mêmes soins. Près d'un bassin, ils se plairont en compagnie des narcisses des poètes, des nivéoles et des astilbes.

Conseils de culture

Plantation

Plantez vos bulbes d'Iris sibirica à une profondeur de 3 à 5 cm, en septembre dans les régions à climat chaud. Ailleurs on attendra fin mars ou début avril. Comme tous les iris, ils peuvent aussi être plantés en août dans une terre de jardin riche et bien drainée avec une préférence pour les sols à tendance acide. Un ajout de compost bien décomposé peut être nécessaire dans les sols argileux, sableux ou calcaires.

Entretien

Iris sibiricaLe sol devra rester frais et un arrosage régulier sera nécessaire, surtout au printemps et en période de floraison, où ces iris ne doivent jamais manquer d'eau (la plantation en zone humide permet de palier ce petit inconvénient). Seules obligations : le pied ne doit pas être continuellement submergé et l'emplacement doit être très ensoleillé. Lorsque la touffe ne fleurit plus au centre ou forme une couronne, c'est-à-dire au bout de 5 à 10 ans, une division sera nécessaire (lire : Diviser les bulbes, rhizomes et autres tubercules). Coupez systématiquement les hampes défleuries pour éviter l'épuisement de la plante et induire l'apparition de nouveaux boutons floraux. Le feuillage jauni pourra être retiré en fin d'hiver pour laisser place aux nouvelles feuilles.

Multiplication

Les hampes florales donnent des graines qui parfois se ressèment toutes seules mais qui sont peu fidèles au pied mère. La meilleure manière de multiplier ces iris est encore de choisir des morceaux de rhizome à la périphérie de la touffe, comportant au moins 3 ou 4 belles pousses, et de les replanter le plus vite possible. Laissez alors un espace d'au moins 50 cm entre les nouveaux plants pour permettre leur bon développement.

>> Lire aussi : Multiplier les plantes à moindre coût

En pratique

Espèces et variétés

L'Iris sibirica sauvage est une espèce menacée et protégée. Il n'en subsiste que très peu de spécimens en France. Les autres Iris sibirica sont issus d'hybridations qui ont donné naissance à des centaines de cultivars, parmi lesquels :

>> Découvrir d'autres espèces d'iris dans un diaporama

 

http://www.gerbeaud.com
La passion du jardinage