pictogerbeaud.com

La taille en espalier

Lorsque l'on choisit de planter des arbres, il faut certes choisir les variétés, mais également tenir compte de l'espace dont on dispose, lequel déterminera le nombre et les formes à leur donner. Ceci est particulièrement vrai au verger, où les formes palissées (espalier ou éventail) concilient gain de place et esthétique...

Qu'est-ce que c'est?

palmette Verrier aboutieOn parle de forme de "plein vent" lorsque la forme de l'arbre conserve un certain naturel, avec un tronc plus ou moins long (haute-tige ou demi-tige) couronné d'une tête arrondie formée par les rameaux.

A l'inverse, on désignera sous l'appelation "forme dirigée" une taille d'arbre conduite avec précision au fil des ans pour conserver un aspect spécifique et non spontané, comme un cordon, un "U", un éventail. Bien souvent, ces formes sont "conduites" contre un mur, que l'on désigne alors sous le nom d'espalier.

Avantages

Si ces formes demande un certain travail, elles présentent de nombreux avantages. L'éclaircissement et l'aération sont excellents, la lutte contre insectes et maladies facilitée : un ensemble qui bénéficie grandement aux arbres comme aux fruits, généralement de meilleure qualité.

Les espèces adaptées

La plupart des arbres fruitiers se prêtent à ces tailles, même si clairement les plus adaptés sont les arbres à pépins, au premier rang desquels le poirier dont la taille, déjà fort intéressante, se révèle passionnante dans cet exercice.

C'est facile!

un scionTailler un arbre, ce n'est pas difficile. Tout particulièrement dans le cas des fruitiers : pas d'hésitation! On dit souvent que mieux vaut une mauvaise taille que pas de taille du tout. Ce qui ne vous dispense pas d'essayer de vous améliorer!

Pour donner une forme à un arbre (on dit : "conduire"), il faut le prendre au premier stade, c'est à dire à l'état de scion. Un scion, c'est un jeune arbre greffé depuis moins d'un an, qui se présente comme une simple tige, dont les bourgeons (lire : Rameaux et bourgeons des arbres fruitiers) donneront naissance dans l'année à de petites branches encore inexistantes.

Un exemple : la palmette Verrier

Cette forme classique est relativement facile à obtenir, et très élégante. Reportez-vous aux illustrations(*) pour comprendre le cheminement qui mènera à cet aspect bien abouti :

Lancez-vous! Et pour ceux d'entre-vous qui ont déjà réalisé ce genre de mise en forme, n'hésitez-pas à nous envoyer les photos de vos arbres.

>>A consulter : la plantation des arbres fruitiers et les différentes formes des fruitiers

http://www.gerbeaud.com
La passion du jardinage