pictogerbeaud.com

Bananier

Un bananier au jardin, pourquoi pas ? Certaines espèces sont rustiques et peuvent fort bien passer l'hiver en extérieur. La culture en appartement ou dans une véranda est également possible. Quelques consignes d'entretien sont néanmoins à respecter.

Un bananier sous nos climats ?

BananierLe bananier est une plante herbacée arborescente et vivace, à feuilles caduques sous nos climats. En clair, il s'agit d'une herbe géante, à très grandes feuilles (voir : Feuillages XXL), possédant un pseudo-tronc (ou stipe). Il peut vivre plusieurs années mais perd ses feuilles en hiver, pour repartir de plus belle au printemps. La croissance du bananier est très rapide.

Certes, il s'agit d'une plante tropicale, qui apprécie les climats chauds et humides, mais certaines espèces sont rustiques et peuvent fort bien être cultivées en pleine terre, en France, pour peu qu'on les protège du gel durant l'hiver. Il existe aussi des espèces naines de bananiers adaptées à la culture en pot, en appartement ou sous une véranda. La plupart de ces bananiers sont ornementaux, appréciés pour la touche exotique qu'ils apportent au jardin (lire aussi : De l'exotisme dans les massifs). Vous pouvez néanmoins essayer une espèce comestible : sous climat particulièrement doux ou en intérieur, avec de bonnes conditions de culture, vous obtiendrez peut-être des bananes.

Plantation, multiplication

La période idéale de plantation d'un bananier en pleine terre va du printemps au début de l'été. Sous les climats doux, on peut l'installer dès la mi-mars, et jusqu'en septembre. Le bananier se multiplie par germination des graines (trempées durant 72h dans l'eau) pour certaines espèces : en mai, en mini-serre, à une température variant de 20°C la nuit à 30°C le jour, sur un terreau fin et drainant, maintenu humide en surface. Cependant, le plus souvent, le bananier se multiplie par rejets. Ces rejets peuvent être séparés de la plante mère lorsqu'ils mesurent au moins 10 cm et qu'ils ont produit des racines : on peut alors les repiquer, de préférence en avril-mai.

En pratique

Exposition

Fleur de bananier (Côte d'Azur)La plupart des bananiers ont besoin de beaucoup de lumière, mais certaines espèces supportent mal le soleil direct, notamment en intérieur, et se plaisent mieux en mi-ombre. En extérieur, placez votre bananier à l'abri du vent.

Floraison et fructification

En été, le bananier produit une inflorescence aux bractées violettes, qui peut donner ou non des fruits, selon les espèces.

Sol

Variétés et espèces

Il existe plus de 50 espèces de bananiers. Toutes appartiennent au genre Musa. Leur classification est assez complexe, mais, pour simplifier, on distingue :

Ce sont les espèces ornementales sub-tropicales qui peuvent être acclimatées en France, en extérieur. La plus rustique et la plus courante est Musa basjoo x hybridum (jusqu'à -12°C). Citons aussi Musa ensete (jusqu'à -1°C), Musa velutina (espèce naine de 1 à 2 mètres, rustique jusqu'à -6°C) et Musa ventricosum maurelli (à feuilles rouges très décoratives, rustique jusqu'à 5°C). Outre la rusticité, la taille des "arbres" varie également beaucoup d'une espèce à une autre (1 mètre pour les plus petites, plusieurs mètres pour les plus grandes).

Entretien

Le bananier est une plante gourmande en eau, en période de végétation : qu'il soit en pot ou en pleine terre, arrosez fréquemment, de mars à octobre (sauf en cas de gelées), de façon à maintenir le sol humide. En hiver, en revanche, réduisez les arrosages (une fois tous les 15 jours, et uniquement pour les sujets en pot).

Du printemps à l'automne, fertilisez régulièrement (engrais organique ou fertilisant NPK). Le rempotage se pratique de préférence en février-mars.

>> Lire : Savoir nourrir les plantes en pot

Les bananiers cultivés en extérieur doivent être protégés du gel en hiver.

>> Voir aussi : Diaporama : Jardin exotique

http://www.gerbeaud.com
La passion du jardinage