pictogerbeaud.com

Cactus : le rempotage

Après un long hiver passé en dormance, les cactus vont pouvoir être rempotés dès les premiers beaux jours. Une bonne organisation, un outillage adéquat, des gants bien épais, et du courage sont les ingrédients nécessaires à la réussite de l'opération.

Quand rempoter les cactus ?

Table de rempotage à cactusEn général, on rempotera les cactus et plantes grasses du printemps jusqu'en début d'été, pour laisser le temps aux racines de bien s'installer avant l'hiver. Les jeunes sujets peuvent rester dans leurs pots deux à trois années consécutives, tout dépendra de leur puissance de croissance, toutefois, certaines espèces vigoureuses nécessiteront un rempotage annuel. Les gros sujets difficilement déplaçables pourront simplement être surfacés avec un bon amendement organique.

.

Comment reconnaître un cactus qui a besoin de rempotage ?

C'est fort simple : une plante attaquée par les parasites, qui jaunit, ou dont les racines sortent du pot doit être rempotée rapidement. Les plantes nouvellement achetées seront rempotées d'office après une légère quarantaine pour surveiller une éventuelle apparition de parasites ou maladies.

Préparation et matériel pour rempoter les cactées

Veillez tout d'abord à être à jour de votre vaccination contre le tétanos, car les aiguillons de cactus tout comme les épines de rosiers sont vecteurs de cette terrible maladie.
Sortez tous vos cactus à l'air libre et évaluez ceux qui auront besoin d'un rempotage. Puis, réunissez :

Vous voilà prêts !

Etapes du rempotage des cactus

Cactus : mélange de rempotageProcédez par temps sec, sur des sujets n'ayant pas subi d'arrosage récemment.

Dépotage

En un premier temps, dépoter délicatement la plante en tapotant sur les parois du pot pour décoller la motte. Tenez le cactus à l'aide d'une bande de papier journal, qui épousera son corps sans le blesser, toute traction sur la tige et autres mouvements de torsion seront à proscrire, il vaut encore mieux briser le pot pour extraire la plante sans la casser.

Secouez la motte pour supprimer les restes de vieux substrat et examinez les racines. Il faudra supprimer celles qui sont molles, ou sèches.

Attention aux poux des racines, si vous apercevez de petites taches blanchâtres il est temps de traiter ! Vous pouvez aussi, si le temps est au beau, laisser votre plante à l'envers, racines nues exposées au soleil quelques jours: les poux détestent !

Préparation du contenant

Choisissez un contenant un peu plus grand que le précédent d'un diamètre supérieur à 2cm par rapport à la taille du corps de la plante. Le pot aura été javellisé au préalable pour éviter toute propagation de maladies cryptogamiques ou de parasites.

Au fond du pot, placez un tesson convexe qui facilitera l'écoulement de l'eau, vous le recouvrirez d'une couche de drainage (gravier, galets, pouzzolane…) de quelques centimètres.

Dans un récipient à part, préparez votre mélange : l'idéal étant de se conformer aux besoins de chaque sujet (plus ou moins minéral, plus ou moins riche).
Les cactus pour la plupart, auront besoin d'un substrat composé 1/3 de terreau, 1/3 de sable grossier de rivière et 1/3 de terre de jardin.
Les plantes grasses préféreront un mélange un peu plus riche, vous pouvez ajouter un peu de compost ou d'amendement organique à la préparation.

Installation

Rempoter le cactus saisi avec du polystyrèneLe moment délicat approche ! Pour saisir la plante, munissez-vous de vos gants et de votre feuille de journal, si le sujet est trop gros ou trop piquant vous pouvez avoir recours à des plaques de polystyrène qui vous serviront de poignées une fois disposées de part et d'autre du cactus et bien ancrées dans les aiguillons !

Etalez ensuite, les racines au fond du pot, sur un léger monticule de substrat adéquat que vous aviez confectionné au préalable, puis procédez au remplissage en veillant à maintenir la plante au centre du pot. Tassez modérément.

Pour terminer, installez une couche de matériau minéral d'environ 1 cm en surface pour éviter la pourriture du collet. Sable grossier, petits cailloux, graviers blancs, galets, vous avez le choix.

Un impératif : Surtout, n'arrosez pas vos cactus rempotés avant plusieurs jours pour laisser aux racines le temps de cicatriser, c'est le secret d'un rempotage réussi !

>> Lire aussi : Multiplier cactus et plantes grasses

>> Diaporama : Cactus et plantes grasses

http://www.gerbeaud.com
La passion du jardinage