pictogerbeaud.com

Rosiers : maladies, entretien, soins d'été

Les mois de mai-juin marquent le début de la grande saison des rosiers. Une surveillance régulière et quelques soins de base suffisent à garantir une belle floraison. Petit inventaire des conseils à suivre...

Bichonnez vos rosiers : un bon arrosage

Les rosiers possèdent un système radiculaire profond. Du coup, un rosier adulte en place depuis 3 ou 4 ans se débrouille tout seul pour puiser dans le sol l'eau dont il a besoin.
En revanche, veillez à arroser régulièrement les sujets récemment plantés, dont le système racinaire est insuffisamment développé. Faites-le au goulot, au pied, pour éviter de mouiller le feuillage, ce qui favoriserait les maladies cryptogamiques.

Il est bien sûr possible de pailler le sol, ce qui retient davantage l'humidité.

Rosier cultivé sur sol paillé
Rosier cultivé sur sol pailléAgrandir l'image

Suppression des fleurs fanées

Cette taille de nettoyage a un double effet : l'aspect de votre rosier est plus agréable, et vous stimulez l'apparition de nouveau boutons floraux.

A quelle longueur faut-il couper ? De façon générale, légèrement au-dessus de la 2ème feuille en partant de la fleur fanée. Si vous le pouvez, pratiquez la coupe en biseau opposé à la feuille restante, ce qui évite à l'eau de s'accumuler.

Rose fanée
Rose fanéeAgrandir l'image

Suppression des gourmands

On nomme gourmands les drageons (ou rejets) qui se développent sur le porte-greffe, en dessous du bourrelet de greffe. On les reconnaît aisément : feuilles et épines diffèrent fortement de celles portées par les "bonnes" branches.

Ces tiges non florifères épuisant la plante, il faut veiller à les supprimer, en les arrachant le plus bas possible dans le sol (ou du tronc, sur les rosiers tiges). Si vous ne parvenez pas à arracher à la main, vous pouvez utiliser un sécateur mais... la probabilité de repousse est alors importante !

Apport d'engrais rosier dans la saison

Avant la première grande floraison (au début du mois de mai), faites un apport d'engrais rosiers. Choisissez de préférence un engrais sous forme de granulés, que vous enfouierez dans le sol préalablement arrosé par simple griffage.

Un nouvel apport vers la mi-juillet stimulera la nouvelle floraison des rosiers remontants.

Engrais rosiers ?

Les engrais rosiers sont fortement potassique, donc avec une valeur de K élevée, par exemple NPK 12.12.17.
Idéalement, ils peuvent être enrichis en magnésie, un élément qui renforce les couleurs et favorise la résistance aux maladies.

Maladies fréquentes du rosier en été

Marsonia

Taches noires souvent entourées d'une auréole jaune qui apparaissent en juin. Dûe à un champignon, et au manque d'entretien du rosier. Supprimez les premières feuilles atteintes et brûlez-les. Pulvérisez de la bouillie bordelaise (solution de cuivre).
En préventif, ramassez les feuilles à l'automne et pulvérisez la même bouillie en novembre.

Marsonia - Maladie des taches noires (Rosier)
Marsonia - Maladie des taches noires (Rosier)Agrandir l'image

>> Lire aussi : Marsonia

Oïdium

Maladie cryptogamique des plus fréquentes, le "blanc" se traite bien s'il est pris à temps (moins de 10% du rosier atteint !), en pulvérisant une solution de soufre mouillable.
En préventif, pulvérisez l'incontournable bouillie bordelaise avant la floraison puis une 2ème fois vers la mi-juin.

Oïdium sur rosier
Oïdium sur rosierAgrandir l'image

>> Lire aussi : Oïdium

Autres maladies du rosier

Parmi les autres maladies fréquentes du rosier, citons la rouille (plus courante en juillet), qui se traite comme le marsonia, et la chlorose (soignée en apportant fer et magnésie) (lire : Des rosiers jamais malades).

>> A lire aussi :

http://www.gerbeaud.com
La passion du jardinage