pictogerbeaud.com

Les chancres

Le chancre est une maladie rencontrée chez les arbres fruitiers, notamment pommiers, pruniers et cerisier, mais pouvant aussi atteindre tous les arbres et arbustes du genre Prunus, ainsi que le peuplier, le hêtre, le saule, le bouleau, le châtaigner, l'érable, les rosiers ou encore les conifères (cyprès, séquoia). Le chancre se traduit par des nécroses de l'écorce, atteignant le tronc ou les branches, à traiter impérativement.

Symptômes

chancre avec écoulement de gommeIl existe plusieurs formes de chancres, dont les symptômes varient légèrement, mais cette maladie est bien reconnaissable. Elle affecte l'écorce : une tache brune et concave apparaît et s'étend rapidement, sur le tronc ou sur les branches. Elle s'accompagne souvent de crevasses, de boursouflures, de bourrelets et autres déformations de l'écorce qui se nécrose, contaminant à son tour le bois sous-jacent. On peut aussi constater des écoulements de gomme dorée notamment en cas de chancre bactérien (ou gommose). Dans ce cas, on peut aussi observer, au printemps, des taches et des petits trous dans les feuilles.

Dommages

Les chancres ne sont pas à considérer à la légère : la branche malade s'affaiblit, les bourgeons meurent, feuilles et fruits jaunissent et tombent, puis la branche meurt. Les chancres peuvent détruire un arbre entier, s'ils s'attaquent au tronc ou à plusieurs grosses branches.

Causes

On distingue les chancres fongiques et les chancres bactériens.

Chancres causés par des champignons

Coryneum cardinale et Nectria galligena sont les champignons responsables de la plupart des chancres fongiques. Les spores du champignon sont entraînées par le vent et s'installent partout où l'écorce offre un point d'entrée : plaies de taille, cicatrices foliaires, fissures de l'écorce… Un arbre malade peut donc très facilement contaminer les arbres voisins.

Chancres causés par des bactéries

Les chancres bactériens affectent surtout les arbres fruitiers. Ils sont engendrés par des bactéries du genre Pseudomonas, et naissent principalement en automne quand la plupart des feuilles sont tombées et que les arbres ont commencé à entrer en dormance. Les bactéries responsables sont présentes dès l'été sur les feuilles âgées et les organes verts de l’arbre ; elles ne proviennent donc pas de chancres existants.

Traitement

On conseille généralement de couper la branche atteinte (brûlez-la pour éradiquer les spores du champignon ou les bactéries responsables). Appliquez sur la plaie de la bouillie bordelaise, puis colmatez avec du mastic cicatrisant (lire : Faut-il protéger les plaies de taille ?).

Vous pouvez également traiter l'ensemble de l'arbre (feuillage y compris) à la bouillie bordelaise, ou tout autre fongicide à base de cuivre. Réalisez cette opération de préférence en fin d'été ou au début de l'automne (utilisez ce produit avec modération : à haute dose, le cuivre est toxique pour les écosystèmes). Si l'infestation est de trop grande ampleur, il est préférable de couper l'arbre entier, pour éviter que la maladie se propage aux arbres avoisinants (lire : Quand et pourquoi abattre un arbre).

Si vous préférez une solution moins radicale (grosse branche atteinte, par exemple), vous pouvez essayer de cureter le chancre en éliminant soigneusement toutes les parties atteintes. Grattez bien l'écorce et le bois jusqu'à atteindre les parties saines de la branche (bois clair, jaune ou verdâtre). Appliquez sur la plaie un fongicide et du mastic cicatrisant, et traitez l'arbre entier à la bouillie bordelaise.

La prévention restant le meilleur des traitements, surveillez de près vos arbres, notamment les arbres fruitiers, et traitez à la bouillie bordelaise avant la chute des feuilles pour enrayer le développement des chancres bactériens. Pour les conifères, traitez au printemps.

>> Lire : Parasites et maladies au verger et au potager au printemps

http://www.gerbeaud.com
La passion du jardinage