pictogerbeaud.com

Indispensables aromatiques

Un coin de jardin sans aromatiques, c'est comme une journée sans soleil... Ca manque de goût ! Cette année, exit les traditionnels basilic, persil & Co et place à des aromatiques trop souvent mises de côté...

La fée absinthe...

AbsintheAdorée des bourgeois et des poètes de la fin du XIXe siècle et bannie ensuite en 1915, l'absinthe (Artemisiae absinthium) est restée pendant plusieurs décennies la grande absente des jardins aromatiques, mais retrouve petit à petit ses lettres de noblesse grâce à quelques irréductibles jardiniers. Car en plus de ses vertus culinaires et le parfum envoûtant émanant de ses feuilles, s'ajoutent quelques avantages non négligeables pour le jardinier biologique. Comme sa capacité d'éloigner les limaces lorsque ses feuilles sont disposées en paillage autour d'un pied. Mélangée à du crottin de cheval, elle fait un excellent appât pour piéger et détruire les puces. Cette plante vivace est également très robuste, mais demande cependant un paillage à son pied lorsque les hivers sont rudes. Elle adore le soleil, s'accommode de n'importe quel sol, même inculte, pourvu qu'on y trouve des nitrates. Ce qui explique sa facilité d'implantation au plus près des hommes !!

.

La joyeuse bourrache

BourracheCette plante croît naturellement dans les champs et les jardins qu'elle décore de ses charmantes fleurs bleu ciel au printemps. Elle est donc peu gourmande en entretien (voir conseils de culture). Reconnue surtout pour sa capacité à redonner le sourire à quiconque en consommerait, elle est une championne pour combattre la tristesse. Et pour ce faire, ses fleurs étoilées étaient autrefois utilisées par les Grecs en macération dans le vin. Avec ses jeunes feuilles, on confectionnait aussi des beignets ou de la soupe, au même titre que l'ortie !
Récemment, des études ont également démontré que les graines de bourrache étaient très riches en acides gras essentiels. Eléments que notre organisme a tellement de mal à synthétiser au fur et à mesure de notre vieillissement. En plus de rendre heureux, la bourrache serait donc également un véritable élixir de jouvence, et cela va de soi, un indispensable du jardin!

.

Le fenouil, bon à tout faire

FenouilLe fenouil (foeniculum vulgare) n'a jamais quitté les jardins depuis l'Antiquité. Mais plus que de sublimer un bon poisson, il est surtout l'une des rares plantes aromatiques à avoir sa place tant dans la pharmacie, que dans la cuisine comme condiment ou même légume !! Cette plante vivace au feuillage finement découpé est utilisée aussi bien pour ses feuilles que pour ses graines, ses tiges ou ses bulbes. Méditerranéenne dans l'âme, cette belle plante s'accommode cependant merveilleusement de sols frais, bien drainés, riches en humus et demande beaucoup de lumière. A partir du mois de mars, elle se sème sous châssis dans des sillons de 5 cm chacun espacés de 20 cm pour une mise en terre à la fin des gelées. Le fenouil peut aussi se planter en terre dès le mois de mai en sillons distants de 40 cm. Le sol devra être à humidification constante pendant toute la levée. Les plants devront ensuite être éclaircis pour ne laisser qu’un pied tous les 20 cm. Dans les deux cas, un arrosage abondant est conseillé pour une bonne reprise. Enfin, un détail à ne pas négliger : le fenouil ne fait pas bon ménage avec les tomates, la coriandre et les fèves, car il perturbe leur croissance.

.

Douce mélisse

MélisseLa mélisse (Melissa Officinalis) est une herbe du soleil vivace poussant en touffe partout, et présente à l'état sauvage dans le sud de l'Europe. Elle est facile à cultiver dans un endroit abrité. Elle ne demande pas de sol très riche, au contraire, plus le sol est léger et pauvre et plus la mélisse aura de parfum. On la sème directement en terre et une fois sa croissance établie, on peut la tailler régulièrement pour lui donner un port buissonnant à une hauteur de 20 cm. Envahissante comme la menthe, sa saveur légèrement citronnée parfume à merveille les plats de poisson et s'accommode très bien dans des infusions mélangées à du thym par exemple. Trop souvent oubliée au profit de la menthe, elle est pourtant très utile au jardin en attirant les abeilles qui butinent ses fleurs blanches présentes au sommet des tiges de juin à septembre. De même, il est reconnu que ses vertus sédatives calment les plus anxieux des jardiniers et soulagent les douleurs intestinales !

>> A lire aussi :

http://www.gerbeaud.com
La passion du jardinage