pictogerbeaud.com

Lutter contre la sécheresse

L'été s'annonce, chevauchant son fier destrier la sécheresse. Ensemble, ils s'acharnent chaque année à anéantir le jardin à coups de fortes chaleurs et d'absence d'eau. Pour éviter que cette visite amicale ne devienne trop destructrice, il faut s'armer de quelques astuces secrètes pour une lutte impitoyable dont les deux envahisseurs ne se relèveront pas...

Les armes indispensables

arrosoirs et sécheresseLe soleil et la chaleur sont tout autant indispensables à la beauté de son jardin qu'ils peuvent être destructeurs. En quelques jours, ils peuvent déssecher tout un potager sans laisser le moindre survivant. Une attaque dont un jardin ne se relève que rarement. Pire que l'invasion de limaces, de pucerons et bien plus puissante qu'une inondation. Un troupeau de buffles ferait autant de ravages qu'une sécheresse non anticipée.

Pour éviter cet affront, il est de bon ton chez les jardiniers de protéger son bien en amont et d'y installer quelques armes secrètes, comme le sanctifié paillage. A ne jamais négliger et à surveiller durant tout l'été. Car le paillage s'affaisse du fait de l'érosion naturelle. Il doit donc être réalimenté pour éviter que les mauvaises herbes ne reprennent le dessus et pour maintenir cette barrière "anti évaporation des sols" la plus efficace possible.

Pour avoir toujours de l'eau à portée et éviter de tirer sur le réseau en plein été, il est indispensable de placer quelques bidons de récupération d'eau autour de son jardin en plus de ses récupérateurs d'eau de pluie autour de la maison. Et surtout ne lésinez pas sur leur nombre car on n'a jamais suffisamment d'eau! Ils peuvent être équipés d'une petite pompe immergée pour l'arrosage au tuyau, ou simplement servir de réserve au remplissage des arrosoirs.

Enfin, il faut aussi veiller à ce que chaque plante présente une petit cuvette à ses pieds pour éviter tout ruissellement et perte d'eau pendant l'arrosage, mais également favoriser la rétention d'eau lorsqu'une pluie, aussi petite soit elle, s'annonce...

En cas d'absence

En cas d'absence prolongée du jardinier en chef, les moyens de lutter contre la sécheresse ne sont pas très nombreux. Si aucun voisin allié ne peut se dévouer pour venir arroser le potager tous les 2 jours et récolter les légumes qui y attendent, il vaut mieux prévoir un système d'arrosage intégré au pied des plantes les plus délicates avec un programmateur d'arrosage en amont.

Dans tous les cas avant le départ, il faut s'enquérir de la météo. Si la pluie arrive au grand galop, pas de panique! Par contre, si la sécheresse ne fait que progresser, il faut veiller à arroser généreusement la veille du départ, ré-alimenter le paillage... Et si personne ne vient compléter vos efforts, revenir au bout de 4 jours !

Le cas échéant, il est également possible d'installer au pied des plantes délicates quelques systèmes d'arrosage individuel comme le bon vieux concept de la bouteille renversée au compte goutte ou bien de préférer des systèmes "prêts à l'emploi" achetés en jardineries.

Choisir les bonnes plantes

pommes de terreCertaines plantes supportent mieux la sécheresse que d'autres et peuvent être préférées par ceux qui ne souhaitent pas trop s'occuper de leur potager et jardin. Au potager, les pommes de terre ne nécessitent quasiment aucun arrosage. De même que l'ail, l'oignon et l'échalote peuvent se contenter de l'humidité de la terre une fois la croissance démarrée. Du coté des aromatiques, le romarin, le thym, la sauge sont aussi de farouches résistants à la sécheresse.

Pour le jardin d'ornement, quelques plantes pourront permettre de conserver un aspect "jardin en forme"lorsque s'abattent les grosses chaleurs. Les mimosas, les graminées sont de celles-ci, de même que les cactus, les bulbines, les éléagnus, les photinias, le westringia... D'autres plantes pour un beau jardin sans eau sont conseillées ici.

>> Lire aussi :

http://www.gerbeaud.com
La passion du jardinage