pictogerbeaud.com

Plantation d'un arbre fruitier

Les arbres fruitiers peuvent être plantés quasiment toute l'année, pourvu qu'il ne gèle pas. Voici nos conseils détaillés en images pour une plantation réussie, de la préparation des racines à la plantation du tuteur !

Choix de l'arbre

L'espèce et la variété de l'arbre fruitier que vous allez planter doivent être sérieusement étudiées. En effet, il devra s'adapter correctement au sol et au climat de votre jardin (ceci tient surtout au porte-greffe). En outre, à moins que l'arbre ne soit autofertile, vous devrez posséder à proximité une variété pollinisatrice, sans quoi faute de fécondation vous n'obtiendrez pas de fruits!

>> Lire : Guide des différentes variétés de poires

Ensuite, selon que vous êtes pressé ou au contraire intéressé par la taille des jeunes sujets, vous choisirez un scion (jeune branche greffée depuis 1 an), un baliveau (scion de 2 ans doté de branches latérales) ou directement un demi-tige (scion de 3 ans avec 4 à 5 branches bien formées).

Jeune scion
Jeune scionAgrandir l'image

Un bon pépiniériste doit pouvoir vous assister dans ces choix.

Creuser un trou

Le trou de plantation devra être ouvert 2 à 3 semaines avant la plantation. Aussi large que profond (60x60x60 cm), vous réserverez sa terre de côté, en séparant la couche superficielle (terre riche qui sera remise au fond) de la couche profonde (appauvrie).

>> Lire aussi : Plantez à bonne distance

Séparation des couches de terre
Séparation des couches de terreAgrandir l'image

Préparation de l'arbre

2 opérations doivent être conduites pour favoriser une bonne reprise:

Hors-saison ?

Planter un arbre fruitier, c'est aujourd'hui possible quasiment toute l'année grâce aux conteneurs. Si la meilleure période reste l'automne, vous pouvez tout à fait mettre en terre un arbre à la fin du printemps. Il vous faudra simplement veiller à l'arroser très régulièrement le premier été.

Mise en place

Pour pousser bien droit, un jeune fruitier a besoin d'un tuteur. Celui-ci doit être enfoncé dans le trou avant la mise en place de l'arbre.

La profondeur à laquelle placer les racines est déterminée par le bourrelet de greffe (renflement cicatriciel bien visible sur le tronc), qui doit arriver juste au niveau du sol. Pour vous en assurer, vous pouvez vous aider d'un bâton jeté en travers du trou (lire aussi : Planter à la bonne profondeur).

Point de greffe sur arbre fruitier
Point de greffe sur arbre fruitierAgrandir l'image

Rebouchez ensuite le trou avec un mélange composé de la terre extraite, à laquelle vous aurez incorporé un bon fumier. Secouez les racines pour ne pas laisser de poche d'air, très préjudiciable.

Fumier de cheval
Fumier de chevalAgrandir l'image

Pour finir...

Accrochez soigneusement l'arbre à son tuteur; ne serrez pas trop les liens, qui pourraient abîmer le tronc pendant la croissance. Ménagez au pied de l'arbre une cuvette, qui facilite les arrosages. Vous commencerez d'ailleurs ceux-ci immédiatement, en humidifiant généreusement la terre de façon à bien la tasser.

>> Lire aussi :

http://www.gerbeaud.com
La passion du jardinage