pictogerbeaud.com

Au verger en septembre

En septembre, entre les récoltes, leur stockage, l'entretien des arbres, certaines tailles et la préparation des plantations de novembre, on ne chôme pas au verger !

Fruits malades et feuilles mortes

Dégagez le sol des fruits malades et des feuilles tachées : cette action d'entretien continu permet d'éviter une auto-contamination des arbres d'une année sur l'autre. En faisant place nette, vous repèrerez également avec davantage de facilité les fruits nouvellement tombés à terre.

Phytoptes ou érinose du poirier
Phytoptes ou érinose du poirierAgrandir l'image

Surveillez particulièrement le monilia, le chancre et la tavelure.

Favoriser l'ensoleillement

Ce qui est un réflexe pour les tomates vaut aussi pour le verger. Le soleil se faisant plus rare en septembre, il est important que les fruits profitent de chacun des rayons. N'hésitez-donc pas à supprimer quelques feuilles qui gèneraient le bon ensoleillement des fruits. Avec modération, bien sûr. Particulièrement préconisé pour les raisins de la vigne.

Ensachage

Cette pratique se perd peu à peu et c'est bien dommage. Elle permet en effet de récolter des fruits superbes, exempts de toute trace provoquée par les intempéries ou les parasites.

Si vous avez ensaché certains fruits, ouvrez les poches 2 bonnes semaines avant la récolte, pour leur laisser prendre couleur. Laissez cependant le sachet autour du fruit les 2 premiers jours pour éviter une exposition trop brutale aux rayons du soleil.

Cueillette

N'attendez pas que les fruits tombent : ils se "mâchent" en atteignant le sol, ce qui contrarie leur bonne conservation.

Cueillez à un moment frais de la journée, en évitant le plein soleil.

Saisissez les fruits à pleine main et faites leur faire un quart de tour : ils doivent venir sans forcer. Commencez par les fruits situés à la périphérie de l'arbre : mieux exposés, ils sont mûrs les premiers. Si tous les fruits ne "viennent" pas, ne forcez pas et étalez la récolte sur plusieurs jours.

A noter : la queue doit rester sur le fruit pour assurer une bonne conservation.

>> A lire aussi :

Traitements à prévoir

Coryneum, cloque et moniliose font leur entrée à la chute des feuilles. Surveillez celle-ci sur les arbres à noyaux et, dès que la moitié du feuillage environ a disparu, vaporisez préventivement un fongicide (bouillie bordelaise par exemple). Ce premier traitement sera renforcé par une deuxième pulvérisation au coeur de l'hiver, quand les dernières feuilles auront disparu.

Pulvérisation de bouillie bordelaise
Pulvérisation de bouillie bordelaiseAgrandir l'image

Profitez de votre passage dans le verger pour surveillez écorce et branches. Des amas cotonneux peuvent signaler des pucerons lanigères; des "cloques" cireuses sur les branches une invasion de cochenilles.

Plantations à venir

C'est en novembre que l'on plante et en octobre que l'on prépare le terrain. En septembre, commencez à réfléchir au futur de votre verger :

Si vous avez déterminé un emplacement, n'hésitez-pas à recouvrir le sol à cet endroit (tas de paille ou simplement vieux cartons) : l'herbe disparaîtra en quelques semaines; travail facilité au moment de creuser le trou de plantation...

>> Lire aussi : Taille, traitements, plantation : quels outils pour le verger ?

http://www.gerbeaud.com
La passion du jardinage