pictogerbeaud.com

Bouturer le fuchsia

Les fuchsias sont des plantes fleuries extraordinaires, faciles d'entretien et très décoratives avec leur infinie variété de clochettes de toutes les formes et de toutes les couleurs. Apprenez à les multiplier par bouturage : succès garanti !

Pourquoi bouturer ?

Le bouturage est une forme de multiplication intéressante, car elle assure que le nouveau plant sera identique au "pied mère" (c'est à dire à la variété que vous aimez bien et souhaitez reproduire). Un point important pour une plante comme le fuchsia, dont il existe des centaines de variétés, toutes plus jolies les unes que les autres !

En outre, le bouturage est moins aléatoire que le semis et plus rapide que ce dernier.

Et pour finir, c'est économique ! Coût = 0, ou à peu près !

Fuchsia en pot
Fuchsia en potAgrandir l'image

Quels fuchsias ?

Tous les fuchsias se multiplient facilement par bouturage. La reprise s'avère excellente tant pour les fuchsias dits "de serre" cultivés en pot que pour les fuchsias arbustifs semi-rustiques et rustiques (plantés en massif).

Quand bouturer le fuchsia ?

On peut bouturer au printemps, mais la meilleure époque est incontestablement la seconde moitié de l'été, comme pour beaucoup d'autres arbustes et plantes fleuries.

Le prélèvement des boutures s'opèrera donc à compter de la 2e quinzaine d'août.

Bouturage, mode d'emploi

Prélever des boutures

Prélevez vos boutures en coupant des extrémités de tiges herbacées (c'est à dire ne portant ni fleur, ni bouton floral). Comptez 5 à 6 cm, c'est suffisant (bon repère : 3 étages de feuilles à partir de l’extrémité).

Supprimer les feuilles du bas

Supprimez le dernier étage de feuille situé au bas de la bouture. Si la coupe n'est pas nette, retaillez proprement juste en dessous des feuilles enlevées.

On conseille parfois de tremper le bas de la tige obtenue dans de l'hormone de bouturage : pour le fuchsia, c'est à mon sens inutile.

Habillage d'une bouture de fuchsia
Habillage d'une bouture de fuchsiaAgrandir l'image

Préparation du mélange de plantation

Les boutures peuvent être piquées dans un terreau spécial boutures et semis. Le mieux est encore de faire votre propre mélange à parts égales de sable et de tourbe. La tourbe conservera l'humidité (les jeunes racines nécessitent un sol "frais"); le sable assurera le drainage qui évite le pourrissement.

Installation

Les boutures peuvent être installées dans un pot en terre cuite ou dans une caissette.

Tassement du terreau autour de la bouture
Tassement du terreau autour de la boutureAgrandir l'image

Arrosage

Maintenez le mélange humide. Le mieux est de brumiser régulièrement à l'aide d'un pulvérisateur à main.

Si vous disposez d'un châssis, utilisez-le : la reprise est mieux assurée "à l'étouffée", en combinant humidité et forte chaleur. Dans le cas contraire, n'hésitez pas à recouvrir votre pot d'un sac plastique transparent maintenu par un élastique; l'effet sera comparable.

Emplacement

Placez vos boutures à la lumière, mais évitez le soleil direct.

Que fait-on des boutures après enracinement ?

Après enracinement (compter 1 mois 1/2 environ), vous verrez des pousses apparaître à l'extrémité de vos boutures. Il est alors temps de mettre vos plants en pot individuel, dans un bon terreau de rempotage . Choisissez pour cela de petits pots en terre cuite, de 7 cm de diamètre environ.

Placez vos jeunes sujets à l'ombre. Surveillez l'arrosage jusqu'à la fin de l'automne.

Ces plants étant fragile, l'hivernage à une température comprise entre 5 et 12°C est impératif.

L'an prochain, les premières fleurs égayeront votre balcon ou un coin de jardin ombragé !

>> Lire aussi :

http://www.gerbeaud.com
La passion du jardinage