pictogerbeaud.com

Bien choisir un terreau 2/3

Terreau universel, horticole ou à semis... Comment s'y retrouver ? Voici un inventaire des principaux types de terreau, avec leurs avantages, leurs inconvénients et leurs conditions d'emploi.

Différents types de terreau

Sacs de terreau en jardinerieUn tour en jardinerie, ou dans le rayon "jardin" d'une grande surface de bricolage laissera bien des jardiniers perplexes : la gamme des terreaux est très large !

Outre des critères qualitatifs qu'on verra un peu plus loin, le choix du produit dépend essentiellement du type de culture envisagé et de la nature de votre sol.

Terreau universel

Attention, danger !

Universel ne signifie pas "convient pour toutes les plantes". Lisez les lignes ci-dessous !

Universel signifie plutôt "standard", "usage courant".

Enfin, universel signifie souvent (c'est un constat) : "basique". Autrement dit, méfiez-vous de ces terreaux qui sont souvent vendus en « prix d'appel ». C'est à dire "pas cher"; mais vous risquez de ne pas en avoir pour votre argent.

A vous de voir si votre besoin est bien réel :

Terreau de feuilles

Issu de la décomposition de feuilles mortes, c'est un terreau... universel ! Riche en matière organique, il enrichit et allège les sols. Convient bien aux plantes acidophiles (voir plus bas : terre de bruyère).

>> Lire aussi : Terreau, compost : quelle différence ?

Terreau horticole

Terreau horticole riche en tourbeCe terme désigne un susbtrat polyvalent, utilisable dedans comme dehors, même si on le présente comme particulièrement adapté aux potagers et cultures fruitières. Composé de tourbes et d'écorces, enrichi par du fumier ou des algues, il allège les sols argileux ou donne de la consistance aux terres sableuses.

Terreau pour semis et repiquage

Pour réussir correctement semis et repiquage, il faut un substrat sain et léger. Sain, cela oblige à considérer avec circonspection la terre de jardin qui a déjà été exposée aux cultures, parasites, maladies... Léger, cela oblige à doser le mélange de sable. Pour ces raisons, le terreau pour semis rendra de fiers services aux jardiniers amateurs. Contenant de la perlite, il conviendra pour les semences, bouturage ou repiquage, sur plaques ou en godets.

.

Terreau "rhododendrons", terre "dite" de bruyère

Rhododendrons, azalées, camélias, hortensias, magnolias ou encore myrtilles apprécient les terres acides. La terre de bruyère, avec son pH faible, est faite pour eux.
La véritable terre de bruyère (issue de la décomposition des feuilles, tiges ou racines des bruyères) se trouve aujourd'hui plutôt difficilement et coûte cher. On trouve en revanche des terres « dites de bruyère » (en réalité : un mélange de tourbes acides et fibreuses, d'écorces de pin et autres éléments). Elles s'utilisent pour les plantations en pots, ou pour acidifier les sols trop calcaires.
Le terreau "rhododendrons" est un terreau dont l'acidité a été contrôlé... Préférez un bon terreau de feuilles... Et surtout : plantez ces sujets si votre terrain s'y prête : vous gagnerez du temps, et de l'argent !

Terreaux spécifiques

Sac de terreau spécial orchidéeCertaines plantes ont réellement des besoins particuliers. Il n'est pas envisageable des les faire pousser dans un terreau « classique », polyvalent ou de mauvaise qualité.


La liste s'arrête ici. Elle n'est pas forcément exhaustive, mais tordons au moins le cou à 2 ou 3 idées reçues...

 

Avant / après

Bien choisir un terreau 1/3 : savoir lire la composition
Bien choisir un terreau 3/3 : reconnaître et acheter un bon terreau

http://www.gerbeaud.com
La passion du jardinage