pictogerbeaud.com

Bien choisir un terreau 1/3

En pleine période de jardinage, difficile d'échapper au terreau. A tort ou à raison (marketing, quand tu nous tiens...), la plupart des jardiniers y ont recours. Mais voilà : tous les terreaux ne se valent pas. Quelques conseils pour y voir plus clair.

Qu'est-ce qu'un terreau ?

sac de terreau universel

Le terreau trouve de multiples utilisations en jardinage, que ce soit pour les cultures en pot ou pour les cultures en pleine terre.

Le terreau est un support de culture naturel, formé d'un mélange de matières premières (terre végétale et produits de décomposition) adapté à chaque type de plante, dans des proportions bien précises.

Sous cette appellation se cachent donc un grand nombre de produits, très différents les uns des autres. Il vaut mieux l'avoir en tête pour faire le bon achat et... réussir ses cultures !

Le terreau permettra notamment...

A noter qu'en France, tous les terreaux doivent respecter la norme NF U 44-551, qui définit strictement leur dénomination.

Composition

Composition d'un terreau : mentions sur l'étiquetteUn coup d'oeil sur la composition du produit (mention obligatoire) vous renseignera sur les constituants du produit acheté.

Tourbe blonde : retient l'air, l'eau et les éléments nutritifs. Hydrate et nourrit la plante. Elle provient de plantes marécageuses (sphaigne) décomposées et fossilées. L'écologie devrait conduite à limiter son utilisation (par respect des biotopes que l'on sur-exploite); reste que ce composant améliore de façon très significative la qualité du terreau...

Tourbe brune : retient l'eau et les éléments nutritifs. Hydrate et nourrit la plante. Moins intéressante que la blonde en raison de l'absence d'éléments fibreux.

Compost d'écorces de résineux : aère le terreau ; empêche l'étouffement des racines (lire : Terreau, compost : quelle différence ?).

Fibre de bois : lanières fines donnant du moelleux au terreau. Plutôt pauvre : surveiller leur proportion qui ne doit pas excéder 20%

Fumier : matière organique ; augmente durablement le rendement des cultures. Pas si fréquent...

Engrais retard : ces engrais à libération lente stimulent la croissance des racines. Ils prennent la forme de petites billes jaunes (comme on en voit parfois en sortant des plantes de leur pot). Attention à modérer vos apports par la suite !

Argile : régule les besoins en eau des plantes

Perlite et vermiculite : légères; favorisent l'aération et allègent les mélanges. La première provient d'une roche volcanique chauffée à 120°C; la seconde est obtenue à partir d'argile chauffée à 300°C. Pas très écologique tout ça... Généralement présentes dans le terreau pour semis.

Sable : améliore le drainage. Présent dans les terreaux cactées et plantes grasses.

» Lire la suite : Les différents types de terreau

http://www.gerbeaud.com
La passion du jardinage