pictogerbeaud.com

BRF : introduction

On désigne par l'acronyme BRF (Bois Raméal Fragmenté) une méthode consistant à broyer des branches pour améliorer le sol. Les fragments de rameaux et de petites branches épandus puis incorporés au sol le régénèrent naturellement... A découvrir !

Vous avez dit BRF ?

BRF : résidus de branches broyéesLe BRF est une méthode exploitée depuis longtemps au Canada, mais qui ne fait parler d'elle que depuis peu en France, à la faveur du développement d'un jardinage (et de cultures) éco-responsable(s).

A l'aide d'un broyeur de végétaux, le jardinier ou l'agriculteur va broyer les branches encores vertes car fraîchement coupées, et les incorporer au sol. C'est alors un véritable "transfert de fertilité" qui s'opère, avec un grand nombre d'avantages, parmi lesquels l'absence d'apports d'engrais de synthèse dans le sol, et la limitation voire la suppression de l'arrosage.

Broyat de rameaux et petites branches

Le BRF est issu des rameaux de l'arbre qui sont fragmentés (broyés) puis épandus et incorporés aux premiers centimètres du sol.

Les rameaux de bois vert (branches de petites sections inférieures à 7cm de diamètre) sont riches en nutriments, sucres, protéines, celluloses et lignines qui ont tous un rôle précis et spécifique dans la constitution et le maintien des sols fertiles.

Champignons, vers... les chaines trophiques structurent le solLe BRF est une accélération du processus pédogénétique en oeuvre dans les forêts. C'est une nourriture naturelle pour le sol qui permet de limiter le besoin en eau, le recours aux biocides, et aux traitements phytosanitaires, ainsi que le travail du sol.

Les végétaux cultivés avec du BRF sont d'excellente qualité, se conservent plus longtemps et présentent une immunité renforcée.

Les chercheurs classent les BRF dans la catégorie des "aggradeurs" , en mesure de contrer la dégradation des sols et d'impulser leur régénération.

Lorsque l'on étudie le sol de plus près on se rend compte que l'on a affaire à un écosystème complexe qui se régule lui-même. On se rend compte aussi que les organismes du sol, qui représentent à eux seuls 80% de la biomasse de la planète, jouent un rôle prépondérant dans l'acheminement des éléments nutritifs vers la plante. Dans ce contexte le BRF doit être vu comme un aliment énergétique et structurant pour la vie du sol.

Cette technique d'aggradation des sols a été développée par un groupe de chercheurs canadiens dirigé par le professeur Gilles Lemieux de l'Université de Laval au Québec dans les années 80. Le BRF est aujourd'hui pratiqué dans de nombreux pays avec des résultats étonnants, aussi bien sur des sols stériles que des sols déjà fertiles.

Apports du Bois Raméal Fragmenté sur les cultures

Courges semées directement sur BRF 4 mois après : jamais d'arrosage...L'incorporation de BRF apporte de la structure au sol et y entraîne le développement d'une chaine alimentaire complexe depuis l'apparition de champignons jusqu'aux vers de terre. L'action de ces derniers est très bénéfique : ils remontent tous les ans 2cm de terre à la surface, ils aèrent le sol et augmentent sa capacité de drainage. La formation d'humus est accélérée tandis que l'érosion des sols est fortement réduite.

Un mètre cube de BRF stocke 350 litres d'eau comme une éponge. Plus tard, l'humus créé à partir du BRF augmentera fortement la capacité de rétention du sol en eau. Mieux, la faune du sol devient elle même un réservoir organique. On parle alors d'eau biologique. Résultat : le sol gère lui-même ses réserves d'eau et la plante ne manque de rien.

Outre la lignine, le Bois Raméal Fragmenté renferme un apport très équilibré en minéraux dont a besoin la plante. L'humus: c'est la banque à minéraux du sol ! De plus, le BRF favorise la croissance de mycorhizes, champignons qui vivent en symbiose avec les racines des plantes. Ces dernières fournissent des sucres aux champignons qui en échange fournissent à la plante des minéraux et de l'eau. Les champignons ont une action nématicide et secrètent des antibiotiques dont la plante profite.

Avantages agronomiques

Les chercheurs comme les agriculteurs qui ont mis en oeuvre cette méthode 100% naturelle ont fait, sur plusieurs années, les constatations suivantes :

Crédit photos : Jacky Dupéty
http://fermedupouzat.free.fr
http://pouzatbrf.blogspot.com

D'autres conseils pour un jardinage écoresponsable
sur le site de notre partenaire :

Jardin-Nature.fr

http://www.gerbeaud.com
La passion du jardinage