pictogerbeaud.com

Boutures de racines

Saviez-vous que l'hiver est la bonne période pour multiplier certains végétaux ? La reproduction à l'identique de ces vivaces et arbustes se fera à partir de leurs racines, de façon très simple. Voyons comment faire...

Quelles espèces ?

racine et sécateur

Morceau de racine

Les vivaces concernées par ce mode de multiplication ont en commun de posséder des racines charnues. C'est le cas notamment des phlox, acanthe, anémone du Japon, gaillarde, molène, pivoines vivace et arbustive, pavot d'Orient, statice, lupin, géranium sanguin...

Côté arbustes, on considère ceux qui émettent des drageons, et que l'on pourrait également marcotter. Citons le corête du Japon (Kerria japonica), les rosiers rugosa, le sumac de Virginie (Rhus typhina), mais également les framboisiers !

Comment procéder ?

Dégager les racines

Pour la réussite de l'opération, il est nécessaire de sortir entièrement de terre la plante vivace. Pour ce faire, soulevez la souche avec la fourche-bêche, que vous aurez enfoncée profondément dans le sol. Veillez à ne pas casser de grosses racines.

Pour les arbustes, vous vous contenterez de creuser sur un côté jusqu'à atteindre commodément les racines profondes.

Les choisir

habillage de la racine

Réalisation des tronçons

Le bouturage fonctionne bien avec les grosses racines. Sélectionnez les vôtres en comptant comme diamètre indicatif celui d'un crayon moyen. Veillez à préserver les radicelles (petites racines émises sur les côtés).

Les couper

Débitez ensuite au sécateur de petits tronçons d'une longueur comprise entre 3 et 10cm, selon la taille de la plante. Réservez-les et remettez vite en terre la plante mère, dont les racines ne doivent pas rester longtemps à l'air.

Repiquage en caissette

Préparer

racine en caissette

Placement en caissette

Choisissez une caissette pas trop profonde. Pour éviter que l'eau ne stagne, installez tout d'abord une couche de gravier ou de billes d'argile.

Remplissez ensuite avec un mélange bien drainant de tourbe et de sable, ou bien un terreau léger "spécial semis et boutures" disponible en petit conditionnement en jardineries.

Repiquer

Humidifiez la terre, et déposez délicatement vos morceaux de racine à l'horizontale. Recouvrez d'une fine couche de terre (2 à 3 cm).

Les bâtonnets issus d'arbustes seront eux placés à la verticale, en laissant dépasser 1 cm environ hors de terre. Veillez à respecter le haut et le bas; pour éviter toute erreur, distinguer le sens des racines en taillant droit la partie "haute" (près du pied de l'arbuste), et en biais la partie basse (le plus loin dans le sol).

Par la suite

boutures réussies

Pousse des jeunes plants bouturés

Outre qu'elle nécessite peu de moyens, cette technique de multiplication ne demande presque aucun soin ! Placez simplement votre caissette dans un endroit abrité, hors-gel. Vaporisez de temps à autre le substrat pour lui conserver une humidité raisonnable (pas davantage : vous feriez pourrir les racines).

Indiquez avec une étiquette ce que vous venez de multiplier et attendez les beaux jours. Aux alentours d'avril-mai, des tiges devraient commencer à poindre. Il sera temps alors d'effectuer un deuxième repiquage en godets.

>> Lire aussi :

http://www.gerbeaud.com
La passion du jardinage