pictogerbeaud.com

Mildiou de la tomate

Lors des étés orageux et humides, le mildiou fait des ravages. Cette maladie attaque notamment les tomates et les pommes de terre. Les pieds de tomates se tachent de noir, d'abord les feuilles, puis les fruits. Comment lutter préventivement ? Que peut-on faire au potager bio pour limiter les dégâts ?

La cause

mildiou de la tomate - D..R

Tomates atteintes de mildiou

Le mildiou de la tomate et de la pomme de terre est une maladie cryptogamique causée par un champignon appelé Phytophthora infestans. D'autres champignons provoquent des dommages semblables sur la vigne, les rosiers, les oignons, les carottes...

La maladie évolue très rapidement quand les conditions lui sont favorables : pluie, humidité élevée et températures comprises entre 12 et 25°C. Le mycélium se développe alors sous les feuilles et produit des spores qui vont assurer la propagation. Le champignon hiverne sur les résidus de plantes mortes et l'infection repart par le sol au printemps suivant...

Les symptômes

Le mildiou est assez facile à reconnaître :

Dégâts

Le mildiou peut facilement détruire une récolte entière.

Lutte préventive

Mildiou sur pied de tomateA la plantation

Lorsque vous plantez les pieds de tomates, ne les serrez pas trop. Vous maintiendrez ainsi une bonne aération, à même de limiter la propagation de la maladie et de favoriser le séchage du feuillage. En ce qui concerne la pomme de terre, certaines variétés présentent naturellement une bonne résistance au mildiou, d'autres y sont plus sensibles : tenez compte de ce critère lors du choix de la variété à planter.

Par ailleurs, l'ortie renforçant l'immunité de la plante :

La décoction de prêle ou de consoude sont aussi des alliées efficaces.

>> Lire : Purins d'ortie et de consoude, ça marche !

Le fil de cuivre ?

On peut essayer un traitement préventif du mildiou en enfonçant un fil de cuivre dans la tige principale de chaque plant de tomates. L'humidité favoriserait la formation de sulfate de cuivre qui, véhiculé par la sève, pourrait protéger la plante contre le mildiou. Utilisez pour cela du fil électrique dénudé puis passé sous la flamme afin de faire disparaître la couche de vernis qui l'enrobe.

Pendant la végétation

Lorsque les plants atteignent une trentaine de centimètres, traitez avec un fongicide à base de cuivre ou avec parcimonie à la bouillie bordelaise. Ceci protège le feuillage des attaques du champignon.

D'années en années

Un conseil très général pour un potager sain : pratiquez la rotation des cultures (voir des modèles de rotation).

Combattre l'attaque de mildiou

Il n'existe pas véritablement de traitement curatif. Vous pouvez cependant essayer un traitement à base d'huiles essentielles.

Et la vigne ?

Cette maladie sévit sur plusieurs cultures. Les pieds de raisins notamment sont également touchés. Plasmopara viticola est le mildiou de la vigne.
Dès l'apparition des premiers symptômes, supprimez les parties attaquées de la plante. Coupez le feuillage, ôtez les fruits atteints et brûlez-les.

Rappel : de façon générale, on évite de déposer sur le tas de compost les végétaux souvent porteurs de maladies cryptogamiques (dues à des champignons : mildiou, oïdium, rouille...) ou virales (feu bactérien), comme par exemple les feuilles des arbres fruitiers ou des rosiers. En cas de mildiou avéré, c'est donc complètement contre-indiqué !

>> Lire aussi :

http://www.gerbeaud.com
La passion du jardinage