pictogerbeaud.com

Avantages et inconvénients des différentes formes fruitières

Les différentes formes d'arbres fruitiers ont toutes leurs avantages et leurs inconvénients. Voici les meilleures formes pour le verger familial et les espèces fruitières auxquelles elles conviennent le mieux.

Pourquoi les arbres fruitiers ont-ils différentes formes ?

Livrés à eux-mêmes, les arbres fruitiers prennent une forme buissonnante, plus ou moins érigée ou étalée selon les espèces. Il faut donc organiser l’arbre selon sa vigueur, selon la surface que l’on peut lui consacrer et selon sa rapidité de production.

Lorsque les arbres sont palissés (palmettes, cordons), ils sont conduits sur une armature installée avant la plantation et composée de fils de fer horizontaux. Les branches, soutenues par des lattes, constituent une façade aplatie, garnie de ramifications secondaires en arêtes de poisson. Quand les fils de fer sont tendus contre un mur, on parle d'espalier. Lorsqu'ils sont tendus en clôture, on parle de contre-espalier.

Différentes formes de fruitiers
Différentes formes de fruitiersAgrandir l'image

Les palmettes

Palmette en U simple

Le U simple est adapté à quelques variétés de faible vigueur greffées sur cognassier. Son principe de formation est simple. Le scion est taillé à 30 cm au-dessus du sol sur deux yeux latéraux opposés.

Distance de plantation : 3,50 x 1,60 m.

Avantage : le U convient bien au poirier, en particulier à la variété ‘Grand Champion’.

Inconvénient : la formation est longue, au moins cinq ans.

Fruitiers taillés en palmette en U simple
Fruitiers taillés en palmette en U simpleAgrandir l'image

Palmette en U double

La 1ère taille du scion se fait à 20 cm de hauteur. Les branches charpentières sont espacées de 30 cm pour les poiriers et les pommiers et 50 cm pour les pêchers. On limite la hauteur des U doubles à 2,50 m.

Distance de plantation : 3,50 x 2 m.

Avantage : cette forme palissée est la plus équilibrée. Les branches charpentières sont toutes de la même vigueur et se maintiennent bien.

Inconvénient : la formation dure au moins 6 ans.

Fruitier taillé en palmette en U double
Fruitier taillé en palmette en U doubleAgrandir l'image

Les cordons

Le cordon horizontal simple

Cette forme plate est la plus simple. Elle convient aux pommiers greffés sur des porte-greffes de faible vigueur. L’arbre possède un petit tronc droit et une branche charpentière parallèle au sol. Il est préférable de le planter en bordure d’allée ou à 1 m devant d’autres arbres en espalier ou en contre-espalier. L’arbre peut être palissé sur un seul fil de fer par courbure de scion, à 40 ou 80 cm du sol.

Distance de plantation : de 3,50 x 1,50 m à 4 x 2 m.

Avantage : forme simple et basse qui produit rapidement des pommes.

Inconvénient : difficilement applicable aux espèces et variétés vigoureuses où la dominance de l’axe central est prépondérante.

Pommier taillé en cordon horizontal simple
Pommier taillé en cordon horizontal simpleAgrandir l'image

Le cordon horizontal double

Le principe de formation est identique à celui du cordon horizontal simple. Installez les arbres sur le même type d’armature. La croissance des cordons est de 20 à 25 cm par an, et l’on garde chaque année deux ou trois coursonnes latérales. D’une façon générale, il faut pratiquer une taille plus sévère sur les coursonnes proches du coude pour renforcer la sève vers l’extrémité horizontale.

Distance de plantation : de 3 à 5 m.

Avantages : se plante même dans les plus petits jardins. La production est rapide.

Inconvénient : la forme déséquilibre la végétation et vieillit rapidement.

Pommier taillé en cordon horizontal double
Pommier taillé en cordon horizontal doubleAgrandir l'image

Les fuseaux

C’est un arbre greffé de 2 ou 3 ans dont les futures branches principales, appelées « charpentières » sont insérées sur le tronc à 50-70cm au-dessus du sol. On réserve cette forme surtout aux espèces au port naturellement fastigié (poirier, cerisier).

Distance de plantation : 3 à 5 m selon les porte-greffes.

Avantage : grâce à son faible encombrement, la taille, les traitements et la récolte sont facilités. La fructification est rapide (comptez 2 à 3 ans après la plantation) et la production est importante à l’âge adulte, y compris sur les espèces de moyenne vigueur.

Inconvénient : aucun.

Abricotier taillé en fuseau
Abricotier taillé en fuseauAgrandir l'image

Les formes colonnaires

Cette forme moderne est idéale pour les petits jardins, en effet, la place occupée est très faible et ils peuvent aussi se cultiver dans un grand bac sur une terrasse. Leur hauteur peut être maintenue entre 2 et 4 mètres.

Distance de plantation : 1 m.

Avantage : grâce à cette forme la cueillette des pommes et des poires est facile.

Inconvénient : ces arbres doivent être tuteurés.

Pommier colonnaire (tronc)
Pommier colonnaire (tronc)Agrandir l'image

Les demi-tiges

Les demi-tiges ont un tronc de 1,20 à 1,50 m de hauteur et conviennent aux espèces de moyenne vigueur, à port étalé ou retombant, comme certains pommiers, cerisiers, pêchers et abricotiers. Cette forme d’arbre fruitier est idéale pour les vergers, prairies, jardins de taille moyenne en proposant beaucoup de fruits avec peu d’entretien puisque la taille est réduite à quelques élagages.

Distance de plantation : 5 à 7 m.

Avantage : beaucoup de fruits avec peu d’entretien.

Inconvénient : ils demandent plus de place au sol que les espaliers.

>>Lire aussi :

Pommier taillé en demi-tige
Pommier taillé en demi-tigeAgrandir l'image

http://www.gerbeaud.com
La passion du jardinage