pictogerbeaud.com

Protéger les pots contre les dégâts du gel

Pour éviter que le système racinaire des plantes ne meure ou que les poteries de terre cuite n'éclatent sous l'action du gel, il est important de protéger les pots qui accueillent les plantes durant l'hiver.

L'hivernage des plantes

Hiverner signifie « mettre à l'abri ». Pour vos plantes en pot, cela peut être une véranda, un garage, une serre ou tout autre abri non chauffé, mais hors gel. Si la différence de température entre l'extérieur et le futur abri est trop importante, il peut être utile d'acclimater les plantes en les rassemblant, dans un premier temps et avant les premières gelées, sous une avancée de toit, un appentis ou contre un mur exposé sud.

Une petite serre pour protéger les plantes fragiles de l'hiver.
Une petite serre pour protéger les plantes fragiles de l'hiver. Agrandir l'image



Si vous n'avez pas de local pour recevoir vos potées, où si votre local a une capacité d'accueil limitée, rentrez les plus frileuses et installez les autres près d'un mur ou contre une haie de persistants, bien exposés (situation ensoleillée et protégeant des vents froids), pour qu'elles puissent être le plus possible protégées du froid.
 
Conseil : si vous avez plusieurs pots à déplacer chaque année, n'hésitez pas à faire l'acquisition d'un diable de manutention. Votre dos appréciera.

La protection des pots en extérieur

Les pots qui doivent rester dehors, car trop lourds pour être déplacés et rentrés ou par absence d'abri, peuvent toutefois être protégés du gel de différentes façons.

Surélever les pots

Posez les pots sur des cales en bois (sans les soucoupes) :

Pots posés sur des cales de bois
Pots posés sur des cales de boisAgrandir l'image

Couvrir les pots

La confection d'un manteau pour pots pour l'hiver n'est pas compliquée (lire : Protection contre le froid) :

Pot avec protection hivernale
Pot avec protection hivernaleAgrandir l'image

Protéger du vent

La présence du vent refroidit sensiblement l'atmosphère. Si vous ne pouvez pas déplacer les pots, installez un brise-vent, des panneaux tressés ou une canisse, maintenus par des tuteurs enfoncés dans le sol, afin d'en réduire la vitesse.

Mettre en jauge

Enlevez les plantes de leurs pots en automne et mettez-les en jauge dans un endroit abrité du jardin, puis abritez les pots.

Les pots en terre cuite

La terre cuite est un matériau poreux qui absorbe l'humidité et qui peut éclater suite à l'action du gel. Les pots en terre cuite sont donc plus sensibles au gel que les pots en plastique ou en résine. Ils doivent être les premiers à être protégés du gel, par une des solutions citées ci-dessus.

Pot en terre cuite endommagé par le gel
Pot en terre cuite endommagé par le gelAgrandir l'image

Bien sûr, selon la qualité de la poterie, certains pots résistent davantage au gel que d’autres. La forme du pot joue également un rôle dans sa capacité à résister au gel. Un pot, dont l'ouverture se rétrécit, subit sur ses côtés une poussée exercée par la terre, lorsque celle-ci se soulève sous l'effet du gel. Un pot évasé permet d'évacuer cette pression.

Malgré les précautions prises, votre poterie peut quand même finir par éclater. Si la fêlure est nette, vous pouvez prolonger encore un peu sa durée de vie en l'entourant d'un fil de fer pour maintenir les morceaux en place, ou bien les recoller.

http://www.gerbeaud.com
La passion du jardinage