pictogerbeaud.com

Rosiers : la taille d'automne

Le rosier est un arbuste très vigoureux. Sans taille, il fleurit mais sa vigueur le pousse à produire chaque fois davantage de bois, et on obtient assez vite un buisson désordonné. Pratiquer une taille en douceur, respectueuse de la silhouette de l'arbre, s'apprend au fil des ans. La taille d'automne fait également partie de ces "astuces" que l'on découvre avec le temps...

Taille de printemps et taille d'automne

Bois mort sur rosierLa taille classique des rosiers, dite "taille de printemps", se pratique au départ de la végétation, en février ou en mars selon les régions. Elle consiste à supprimer les branches mortes, chétives, ainsi que les rejets apparus sous le point de greffe, puis à conserver selon la vigueur de l'arbuste de 3 à 7 beaux rameaux sur lesquels on conserve 3 à 6 yeux.

La taille d'automne, nettement moins pratiquée, est généralement considérée comme facultative. C'est une taille d'entretien, qui vient en complément de la taille de printemps. Elle concerne tous les rosiers par ses aspects "nettoyage", et plutôt les rosiers buissons pour la partie "taille" proprement dite. Voyons en détails en quoi elle consiste.

Un bon nettoyage

Feuilles de rosier maladesA partir de la fin du mois d'Octobre, on peut pratiquer un "débroussaillage"des buissons. On commence par nettoyer les rosiers en supprimant les branches cassées, pourries, mortes ou atteintes de maladies. Les laisser en place l'hiver durant revient à augmenter les chances de voir l'état de l'arbuste se déteriorer, voire contaminer ses voisins. Ce nettoyage salutaire est à rapprocher de celui qui consiste à supprimer les fruits momifiés sur les arbres fruitiers.

Profitez de ce passage devant chacun des pieds pour ramasser les feuilles tombées, parfois porteuses de l'une ou l'autre des maladies courantes des rosiers, et évacuez-les en déchetterie (il est bien entendu déconseillé de les poser sur le tas de compost, et pour mémoire il est désormais interdit de brûler les déchets de jardin).

Un raccourcissement

Taille d'un rosier à la cisailleL'autre partie de cette opération d'automne consiste à réduire la longueur des rameaux. Ce faisant...

Pas la peine de compliquer les choses avec des règles savantes : une bonne base consiste à réduire les rameaux de la moitié de leur longueur. Ne taillez pas trop "court" : si vous diminuez trop fortement la longueur des tiges, vous les exposez davantage au gel.

Supprimez en outre complètement les branches en surnombre, et les vieux rameaux qui ne fleurissent plus. En coupant près du point de greffe, vous favorisez l'émission de nouveaux bourgeons en bas de la souche, et donc le renouvellement de l'arbuste.

Ramassez le bois mort avec précaution (ça pique !), et évacuez-le : pas de récupération possible via le broyeur de végétaux; vous risqueriez de propager les maladies latentes.

>> Lire aussi : Greffer les rosiers

http://www.gerbeaud.com
La passion du jardinage