pictogerbeaud.com

Tailler ses topiaires

Donner aux arbustes, dont le buis, des formes géométriques simples ou plus figuratives et fantaisistes, c'est ce qu'on appelle tailler des topiaires. Ca n'a rien de compliqué, à condition de savoir s’y prendre. Mode d'emploi.

Principe de la taille en topiaire

Taillés selon des formes géométriques ou décoratives, les arbres et arbustes s'apparentent à de véritables éléments architecturaux. On associe souvent l'art topiaire aux jardins classiques, aux longues haies et projets de grande envergure. Il n'en est rien : un buis taillé en boule dans un simple pot peut servir de base à un joli petit décor.

Taille d'un buis avec le sculpte-haies STIHL
Taille d'un buis avec le sculpte-haies STIHL Agrandir l'image

Le prix des buis en spirale et autres lauriers sauce « en sucette » déjà taillés est plutôt dissuasif. C'est que ces formes compliquées demandent des années de travail ! Voilà une bonne motivation pour tenter l'expérience par vous même, quitte à opter pour des végétaux à croissance plus rapide, comme les troènes et les ifs, par exemple.

La taille en topiaire, c'est un peu d'habileté, mais surtout pas mal de patience. Le principe général est simple : faire prendre une forme en taillant ou en palissant. La suppression du feuillage se fait progressivement, en prenant régulièrement du recul pour observer le travail en cours. Attention : on a souvent tendance à trop tailler : sachez vous arrêter à temps !

Les différentes formes de topiaires

La boule ou la demi-boule, le cône, le cube ou la pyramide sont les formes les plus courantes. 

On commence la première en partant du sommet, comme une calotte. Puis on tourne tout autour de la plante en descendant. Enfin, la base est rétrécie là encore en tournant.

La demi-boule supprime cette dernière étape ; elle est plus simple à obtenir.

Le cône n'est pas complexe non plus : taillé de haut en bas, en soignant la pointe et la base qui doit être la plus circulaire possible. Les flancs peuvent être droits ou bombés selon votre goût.

Pour le cube, commencez par aplanir le sommet, puis attaquez les côtés un à un en vous plaçant à la verticale.

Topiaires : formes courantes
Topiaires : formes courantesAgrandir l'image

La pyramide sera obtenue en plantant 4 fers à béton, que l'on relie au sommet de l'arbuste pour former une sorte de tipi. La pente à suivre est alors donnée par les plans formés entre 2 barres successives.

Pour les formes plus complexes (et notamment figuratives), le mieux consiste à planter un jeune sujet, et à le laisser grandir au milieu d'une structure en grillage. Il suffira de supprimer peu à peu le feuillage qui s'en échappe. Un exercice facile ; un résultat spectaculaire mais… soyez patients !

Formation d'un buis en topiaire avec du grillage
Formation d'un buis en topiaire avec du grillageAgrandir l'image

Pourquoi utiliser un taille-haie ?

La cisaille à main est l'outil le plus souvent utilisé pour la taille des buis. Mais son poids peut se révéler fatigant à l'usage, et le travail n'est pas très rapide.

Le taille-haie à moteur thermique ou électrique offre un gain de temps et de fatigue appréciables. On l'emploiera si le jardin comporte de grandes longueurs (haies ou bordures, notamment). Il permet d'effectuer un travail satisfaisant. S'agissant des modèles filaires, attention à ne pas sectionner le câble…

Entretien d'un topiaire avec un taille-haies STIHL
Entretien d'un topiaire avec un taille-haies STIHLAgrandir l'image

Pratique et bien adapté : le sculpte-haies

Apparu récemment, le sculpte-haies s'avère bien adapté à la taille en topiaire. Sa précision, sa légèreté, sa maniabilité et sa simplicité d'utilisation en font l'outil idéal pour donner une forme comme pour réaliser les travaux de finition. 

Equipé d'une batterie Lithium-Ion qui lui confère une bonne autonomie, il est endurant et facile à manipuler

Quels végétaux peut-on tailler en topiaires ?

Résistant et toujours vert, le buis est évidemment la plante phare lorsqu'on pense à l'art topiaire. Très classique, on peut être tenté de lui substituer d'autres plantes, d'autant que la pyrale lui cause aujourd'hui des dégâts importants. Parmi les « faux buis », citons :

Genévrier taillé en boule
Genévrier taillé en bouleAgrandir l'image

De nombreux autres arbustes peuvent être utilisés. Persistant et épais, l'if est l'autre arbuste à topiaire par excellence. Le genévrier est également couramment employé. Mais on peut aussi tenter les berbéris à petites feuilles, les cotonéasters, les lauriers, les thuyas… En gardant à l'esprit que plus leur croissance est rapide, plus les tailles seront fréquentes et la longévité moins grande.

Lire aussi : quels végétaux pour remplacer le buis ? 

Quand tailler ses topiaires ?

Une taille principale, effectuée vers la fin du printemps, est souvent suffisante, même si on la fait parfois suivre d'une taille de complément, plus légère, au début de l'automne. Ainsi, en entretien courant, un passage fin mai et un second fin septembre sont corrects.

Si vous devez intervenir sévèrement, par exemple pour refaire une forme, intervenez plutôt entre la fin-mars et la mi-avril. Un petit nettoyage 3 mois plus tard, après la repousse, permettra de parfaire le travail.

Les interventions automnales seront donc limitées aux tailles de propreté et d'égalisation.

A lire également : l'Art topiaire 

http://www.gerbeaud.com
La passion du jardinage