pictogerbeaud.com

Réséda

Le Réséda est une plante ancienne, peu exigeante et facile à cultiver. Très répandue autrefois, ornementale, joliment sobre et idéale en bouquet, elle trouvera facilement sa place dans votre jardin...

Le Réséda, une jolie plante ornementale

Le Réséda, appelé aussi gaude, herbe jaune ou encore mignonnette selon les espèces, est une herbacée fleurie, odorante et mellifère, au parfum discret, suave et sucré. C'est une plante de la famille des Résédacées, dont le genre compte une cinquantaine d'espèces d'annuelles, de bisannuelles et de vivaces, plus ou moins rustiques. Originaires d'Afrique du Nord, d'Europe et d'Asie occidentale, ces plantes fleuries aux allures sauvages étaient très répandues autrefois et mériteraient d'être plus largement réintroduites dans nos jardins.

Reseda odorata, reseda odorant
Reseda odorata, reseda odorantAgrandir l'image

Le Réséda mesure entre 40 et 130 cm de hauteur. Ce sont des touffes dressées nourries de grands épis floraux. Les feuilles sont alternes, entières ou lobées, dentées ou pennées qui mesurent entre 2 et 15 cm, placées en rosettes basales le long des tiges. Les fleurs sont petites, blanches, jaunes, oranges ou vertes, dotées de 4 à 6 pétales très échancrés, ouverts sur des étamines apparentes. Elles sont groupées en épis floraux qui s'épanouissent entre avril et octobre, selon l'espèce et la période du semis. Les fruits se présentent sous forme de capsules contenant de petites graines noires.

Utilisations du Réséda

Le Réséda est présent un peu partout en France, spontanément ou cultivé. Il s'utilise en bordure et massif, au potager ornemental, en sujet isolé ou en rocaille. Il sera très joli accompagné de lavatères et de soucis. C'est une plante ornementale au jardin, mais aussi très jolie en bouquet.

Reseda lutea
Reseda luteaAgrandir l'image

Le Réséda, une plante utile et symbolique

Le nom du réséda vient du latin resedare qui veut dire « calmer » et « guérir », en référence à ses propriétés médicinales. Cette plante ancienne est également populaire pour ses propriétés tinctoriales (pigment jaune de teinturier). Quant au Réséda odorant, il entre dans la composition de nombreux parfums. C'est une plante symbolique, souvent utilisée dans le langage courant et nombre de poèmes en témoignent en poésie (Louis Aragon, Paul Verlaine, Théophile Gautier, Apollinaire...). Elle donne aussi son nom à une nuance de peinture verte et à un prénom révolutionnaire !

Culture le Réséda

Sol et exposition

Le Réséda supporte tout type de sol, à condition que la terre ne soit pas compacte, ni trop acide. Il apprécie cependant plus encore les sols calcaires ou neutres, sableux, caillouteux et surtout bien drainés, avec une exposition ensoleillée pour qu'il s'épanouisse mieux.

Reseda phyteuma
Reseda phyteumaAgrandir l'image

Semis et culture du Réséda en pleine terre

Pour cultiver le Réséda en pleine terre, il faut préparer le sol en supprimant les mauvaises herbes, en retournant la terre et en faisant un apport d'engrais organique ou de compost.

Semer en place, à la volée ou en lignes distantes d'une bonne vingtaine de centimètres, au printemps (il faut minimum 10°C). Recouvrir ensuite d'une très fine couche de terre, tasser et arroser régulièrement. Éclaircir si besoin.

On peut aussi semer en début d'automne (septembre) ou récupérer les semis spontanés, il faut alors repiquer les plantules dans des pots remplis de terre du jardin et replanter en mai en gardant les mottes entières.

Reseda alba
Reseda albaAgrandir l'image

Cultiver le Réséda en pot

Pour cultiver le réséda en pot, il faut choisir des pots assez profonds d'une quarantaine de centimètres de diamètre minimum, remplis d'un mélange de terre, de terreau et de compost. Comme pour les semis en pleine terre, semer, recouvrir légèrement, tasser et arroser régulièrement. Ne garder que 3 plants par potée et pincer l'extrémité des pousses pour favoriser leur ramification.

Entretien et arrosage

Le Réséda est une plante peu exigeante et facile à cultiver, sans besoin de taille, juste supprimer au fur et à mesure les fleurs fanées et les tiges sèches. En hiver, couvrir dans les régions froides et au printemps, faire un apport de compost, de fumier bien décomposé ou d'humus. Pour les plants en pot, on peut utiliser de l'engrais pour plantes fleuries dans l'eau d'arrosage.

Maladies et nuisibles

Le Réséda n'est sujet à aucune maladie ou parasite en particulier. Il faut juste veiller à ne pas trop arroser et laisser sécher entre deux arrosages pour éviter le pourrissement de la plante.

Multiplication

Le résada se multiplie par semis.

Quelques espèces de Réséda

Le genre Reseda compte une cinquantaine d'espèces annuelles, bisannuelles ou vivaces. Voici quelques espèces intéressantes :

Reseda lutea
Reseda luteaAgrandir l'image

CARTE D'IDENTITÉ DU RÉSÉDA

http://www.gerbeaud.com
La passion du jardinage