pictogerbeaud.com

Un broyeur pour un bon compost

Les broyeurs de végétaux permettent de réduire les déchets verts en petits morceaux, qui peuvent être mis à profit au jardin. Notamment pour produire son propre compost. Nos conseils pour y parvenir.

Un broyeur pour fabriquer un bon compost

Grâce au compostage des végétaux, vous allez restituer à la terre les éléments fertilisants et les oligo-éléments indispensables au bon développement de vos plantes.

Correctement broyés, mélangés et aérés, les branchages, les tiges de fleurs et les autres résidus organiques du jardin se décomposent et se transforment en un amendement organique naturel qui enrichit votre sol, le compost.

Broyeur de branches au jardin
Broyeur de branches au jardinAgrandir l'image

10 règles d'or pour un bon compost

1. Placez votre composteur à l'ombre ou à mi-ombre (car les êtres vivants qui transforment les déchets en compost apprécient le frais et l'humidité!), et pas trop loin de la maison…

2. N'installez-pas le tas de compost sur un support en pierre, en béton, etc. Le compost a besoin d'une « connexion à la terre » afin que les vers de terre et les micro-organismes puissent y pénétrer.

3. Le compost a besoin d'air. Assurez-vous que votre silo comporte des trous sur toute la hauteur pour l'aération.

4. Couvrez votre compost. Sans cela, la pluie le lessive et disperse ses éléments fertilisants ; le soleil le dessèche et éloigne les êtres vivants qui le transforment.

5. Equilibrez au mieux vos apports, en alternant l'humide et le sec (gazon / branchages ; restes de cuisine / feuilles mortes...)

6. Mélangez régulièrement votre compost. Les matériaux grossièrement broyés doivent être mis au contact des matières plus fines, comme les feuilles ou les déchets de cuisine, pour que la décomposition s'opère efficacement.

7. Les vers de terre sont les amis de votre tas de compost ; ils sont attirés par les pelures d'oignon, les restes de ciboulette, le marc de café, le thé...

8. N'épandez qu'une fine couche d'herbe coupée à la fois. Il y a risque de pourriture.

9. Ne laissez pas les déchets ménagers en surface, car ils attirent les animaux : incorporez-les ou couvrez-les d'une fine couche de terre.

10. S'il fait chaud et sec, humidifiez votre compost : les micro-organismes ont besoin d'humidité.

Tas de compost au jardin
Tas de compost au jardinAgrandir l'image

Que peut-on mettre dans un broyeur de jardin ?

Un broyeur de qualité peut couper, hacher et broyer pratiquement tous les résidus de coupe et déchets végétaux issus du jardin, qu'ils soient tendres ou durs :

La limite principale porte sur le diamètre des branches, qui ne doit pas être trop important, particulièrement avec les modèles électriques, qui sont moins puissants.

Dans tous les cas, reportez-vous à la notice de l'appareil.

Et les conifères ?

Il faut distinguer 2 cas de figure : le broyat de pin et de sapin est parfait pour pailler les plantes acidophiles, comme les rhodos ou… les fraisiers. En revanche, les résidus d'if, thuya ou cyprès de Leyland sont à proscrire : ils contiennent de la thuyone, qui perturbe fortement la croissance des végétaux… exceptés eux-même !

Période d'utilisation du broyeur de végétaux

La haute saison est l'automne. Vous élaguez les arbres, taillez les arbustes, égalisez les haies, débarrassez l'herbe de ses feuilles… Ces travaux de nettoyage en vue de l'hivernage produisent quantité de déchets végétaux. Comme c'est également l'époque où on travaille à la fertilité des sols pour l'année suivante, le broyeur va vous aider à recycler et exploiter ces restes végétaux.

Mais l'outil ne chôme pas non plus au printemps et en été, puisqu'il permet de passer tous les déchets organiques : branches, fleurs broyées, déchets ménagers…

Introduction de branches dans un broyeur
Introduction de branches dans un broyeurAgrandir l'image

>> A lire également : Bien utiliser un broyeur de jardin

http://www.gerbeaud.com
La passion du jardinage