pictogerbeaud.com

Soins d'été des arbres fruitiers

Eclaircissage, taille en vert, arrosages... l'été a aussi son petit lot de gestes essentiels à la bonne santé des arbres fruitiers, et à la production de beaux et bons fruits. Même si, lorsque vous vous approchez d'eux, c'est plus avec l'espoir de faire de bonnes récoltes qu'avec l'envie d'effectuer quelques soins !

S'occuper des fruits

Éclaircir les fruits en surnombre

À la fin du printemps et au début de l'été, on assiste à la nouaison des arbres fruitiers : c'est le moment où la fleur se transforme en fruit. Généralement, à ce moment-là, les arbres dont les fruits naissants sont en surnombre laissent tomber naturellement le surplus de leur production (l'arbre ne pouvant pas toujours subvenir aux besoins de tous). Seulement, cette chute naturelle n'est pas toujours suffisante. Sur les arbres de taille modeste, il est possible d'intervenir manuellement, généralement au cours du mois de juin, lorsque les fruits sont encore de petite taille. On appelle cette opération l'éclaircissage.

Tuteur sur prunier mirabelle
Tuteur sur prunier mirabelleAgrandir l'image

Outre l'obtention de fruits plus gros, l'éclaircissage a également comme vertu d'aérer les bouquets de fruits et, par conséquent, de limiter le développement des maladies.

Ensacher les fruits

Les traitements préventifs contre les maladies ont été faits en hiver et au printemps ; une pratique toute simple peut toutefois être menée en début d'été auprès des pommiers, des poiriers, des pêchers ou des vignes. Il s'agit de l'ensachage.

L'ensachage consiste à couvrir les jeunes fruits d'un sachet de papier afin de les protéger des ravageurs (carpocapse, guêpes, oiseaux...) et de limiter le développement de maladies cryptogamiques.

>> Lire aussi : Oiseaux, guêpes, fourmis : protégez les récoltes du verger

Surveiller l'état sanitaire des fruits

Les actions et traitements préventifs pour lutter contre les maladies et les ravageurs, quand ils existent, ne sont pas infaillibles. Si vous observez quelques fruits atteints (pourriture grise sur framboisiers ou groseilliers, balanin dans les noisettes, moniliose sur pommes, poires, pêches, prunes, abricots...), supprimez-les immédiatement pour éviter la propagation à l'ensemble de l'arbre.

Rappel : pensez à relever les bandes pièges de carton ondulé à carpocapse, pour éliminer les larves.

Trou de sortie d'une larve de carpocapse sur une poire
Trou de sortie d'une larve de carpocapse sur une poireAgrandir l'image

Les tailles d'été des fruitiers

Tailler en vert

Certains fruitiers apprécient une petite intervention de taille, alors que le bois de l'année n'est pas encore aoûté et que la sève circule : la taille en vert. L'objectif recherché est une meilleure gestion de cette sève, afin qu'elle soit utilisée, non pas pour le développement des rameaux ou des gourmands, mais pour la fructification (développement des bourgeons à fruits, à la base des rameaux). La taille en vert peut se pratiquer sur les arbres à noyaux (pêchers, abricotiers, pruniers, cerisiers), ainsi que sur les arbres à pépins (pommier, poirier) de forme artificielle.

Taille en vert sur un pêcher
Taille en vert sur un pêcherAgrandir l'image

Le kiwi (actinidia), particulièrement vigoureux, a lui aussi besoin d'une taille de fructification d'été (entre fin juin et début juillet), avec le raccourcissement des rameaux fructifères et la suppression des gourmands.

Tailler les framboisiers

Les framboisiers remontants produisent en septembre, sur les pousses de l'année. En juin-juillet ces mêmes pousses produisent une deuxième fois puis sèchent. En juin, taillez les pousses chétives et non productives, pour éclaircir vos pieds. La taille des framboisiers proprement dite se fait après la chute des feuilles, en hiver.

Framboisiers : tiges sèches à supprimer
Framboisiers : tiges sèches à supprimerAgrandir l'image

Les framboisiers non remontants produisent de mi-juin à mi-août, sur les pousses de l’année précédente. Juste après la récolte, supprimez les tiges ayant fructifiées ainsi que les pousses malingres. La sève est ainsi concentrée sur les pousses restantes. En hiver, vous interviendrez pour ne conserver que les tiges les plus vigoureuses.

>> Lire :

L'arrosage des arbres fruitiers

Les besoins en eau des fruitiers sont importants, pour leur croissance, pour le développement des fruits et pour le renforcement de leur système d'autodéfense. Si la plupart, une fois adulte, savent se débrouiller seuls, les jeunes arbres fraîchement plantés ont besoin d'arrosages réguliers pendant les deux premières années, et principalement l'été*. La mise en place d'un paillis (herbe tondue, carton...) de 10 cm d'épaisseur autour de leur pied permet de maintenir le sol frais et humide.

Cuvette d'arrosage au pied d'un jeune arbre
Cuvette d'arrosage au pied d'un jeune arbreAgrandir l'image

Les principaux arbres fruitiers gourmands en eau sont le kiwi, le pêcher (variétés tardives), le myrtillier... Beaucoup d'autres voient leur production améliorée s'ils ne subissent pas de période de sécheresse (figuier, framboisier, noisetier, poirier, pommier, prunier...)

Certes, l'été invite au farniente plus qu'à sortir son sécateur ou son arrosoir. Mais pour se donner courage, il faut se dire qu'un peu de surveillance et d'entretien, réparti au fil de toutes les saisons, évite bien souvent de se retrouver en situation de crise ou de surcharge de travail !

paillage et protection du jeune arbre
paillage et protection du jeune arbreAgrandir l'image



* 15 à 20 L d'eau tous les 10 jours, pendant l'été, selon Alain Pontoppidan - Fruitiers au jardin bio, éditions Terre Vivante.

>> Lire :

http://www.gerbeaud.com
La passion du jardinage