pictogerbeaud.com

Identifier et corriger les carences en azote, phosphore, potassium

Feuilles jaunissantes, taille réduite, fleurs rares : la plante ne trouve plus dans le sol ce dont elle a besoin pour se développer correctement. Mais avant de vous précipiter en jardinerie pour acheter un sac d'engrais, prenez le temps d'observer et d'analyser pour déterminer le type de carence dont elle souffre, et adapter au mieux votre intervention.

Carence : pourquoi, comment ?

On parle de carence lorsqu'un végétal ne peut disposer de tous les éléments nutritifs (éléments minéraux et oligo-éléments) nécessaires à sa croissance. Ces éléments nutritifs sont présents naturellement dans le sol. Mais divers facteurs peuvent amener le végétal en situation de carence :

Fraisiers manquant d'azote
Fraisiers manquant d'azoteAgrandir l'image

Observer la plante et analyser ses conditions de culture, c'est le meilleur moyen (gratuit !) pour déterminer le type de carence dont elle souffre, et savoir ainsi comment y remédier.

Lessivage du sol par l'eau de pluie
Lessivage du sol par l'eau de pluieAgrandir l'image

Carences en azote (N)

L'azote est un élément fondamental pour le développement du végétal ; principal constituant de la chlorophylle et des protéines, il stimule la croissance des plantes. Un sujet bien nourri en azote arbore un feuillage large de couleur vert foncé et de belles tiges.

Signes visibles de carence en azote

En cas de manque d'azote, la plante présente une croissance retardée, des tiges et des feuilles de petit format, les feuilles les plus anciennes qui jaunissent, puis qui tombent. Les tiges peuvent parfois rougir. La floraison et la fructification sont également touchées (fruits petits, de qualité médiocre et mûrs précocement).

Palmier manquant d'azote
Palmier manquant d'azoteAgrandir l'image

Les plantes sensibles aux carences en azote

Les plantes souvent concernées sont : légumes feuilles, tournesol, céréales, plantes vertes, vigne (floraison/fructification), fruitiers...

Comment corriger une carence en azote ?

L’excès d'humidité est une des causes principales de la disparition de l'azote. Pour éviter les lessivages et enrichir le sol en azote, aérez le sol, reformez la couche d'humus (grande source d'azote), cultivez des engrais verts (lire : Choisir un engrais vert) et effectuez des apports d'engrais organiques ou minéraux : poudre de sang (action coup de fouet), corne broyée, purin de consoude...

Graminée non carencée en azote (feuilles bien vertes)
Graminée non carencée en azote (feuilles bien vertes)Agrandir l'image

Carences en phosphore (P)

Le phosphore favorise le développement du système racinaire et régularise la mise à fleurs et le développement et la maturation des fruits. Il permet un développement harmonieux de la plante.

Symptômes de carence en phosphore

Les signes visibles de carence : la plante reste petite et raide. La pointe des feuilles se colore (vert foncé à pourpre), la floraison est retardée voire nulle, et les fruits sont rares, de petit calibre et acides.

Arbuste carencé en phosphore
Arbuste carencé en phosphoreAgrandir l'image

Plantes sensibles aux carences en phosphore

Les plantes sensibles : légumes fruits (tomate, aubergine...), fraisiers, légumineuses (fève, pois...), la betterave, la pomme de terre, les fruitiers, les plantes à fleurs...

Comment corriger une carence en phosphore ?

Les milieux acides et alcalins rendent difficiles l'assimilation du phosphore par les plantes. Le froid et l'humidité sont également des facteurs aggravants. Effectuez des amendements humiques (compost, fumier, engrais verts, paillis...) ; cela permet de corriger le pH, de pourvoir le sol en phosphore assimilable et d'alléger (pour un meilleur développement des racines) et drainer le sol. Pour compléter, effectuez des apports de farine de poisson, de poudre d'os ou de phosphate naturel (pour sols acides).

À savoir : les mycorhizes permettent la consommation du phosphore disponible dans le sol, mais sous des formes initialement non assimilables par les plantes (lire : Mycorhizer les plantes : lesquelles, quand, comment ?).

Carence en phosphore sur salades
Carence en phosphore sur saladesAgrandir l'image

Carences en potassium (K)

Le potassium joue un rôle de régulateur des fonctions vitales de la plante : assimilation de la chlorophylle, résistance aux maladies, au froid et à la sécheresse, régulation de la transpiration...

Symptômes de carence en potassium

Les plantes sont peu développées, le port est mou, la bordure des feuilles varie du jaune au brun, le limbe se couvre de taches brunes. Chez les fruitiers, les feuilles les plus anciennes se crispent.

Carence en potassium chez un avocatier
Carence en potassium chez un avocatierAgrandir l'image

Plantes sensibles aux carences en potassium

Betterave, légumineuses, pomme de terre, tomate, fruitiers... peuvent être concernés.

Corriger une carence en potassium

Pour enrichir le sol en potasse, effectuez des apports de matière organique, comme le compost (en se décomposant, elle libère du potassium disponible). La consoude est également une bonne pourvoyeuse, comme la cendre (lessivable) ou la poudre de roche (libération lente).

À savoir : le potassium est moins assimilable en milieu acide.

>> Lire : La cendre est-elle bonne pour les plantes ?

Carence en potassium sur plant de tomate
Carence en potassium sur plant de tomateAgrandir l'image

N, P, K : les éléments principaux qui composent les engrais

L'azote (N), le phosphore (P) et le potassium (K) sont les principaux éléments minéraux que les plantes consomment en grandes quantités. C'est pour cela que tous les engrais que vous trouverez dans le commerce se définissent en fonction des proportions contenues de ces trois élément.

>> Lire :

http://www.gerbeaud.com
La passion du jardinage