pictogerbeaud.com

Plantes frileuses : lesquelles rentrer, lesquelles protéger ?

En octobre ou novembre, il est temps de préparer pour l’hiver les plantes peu rustiques qui sont cultivées sur la terrasse ou au jardin. Protégées des effets du gel et de l’humidité, elles seront resplendissantes l’été prochain et vous profiterez à nouveau de leur feuillage ou de leur floraison. Voici une liste de ces beautés frileuses à abriter.

Les plantes frileuses à hiverner à l’intérieur

Plantes en pots à rentrer

Dès que les températures fraîchissent sensiblement et avant que ne surviennent les premières gelées, commencez à rentrer potées et jardinières de plantes frileuses. Sont concernés :

Plantes frileuses
Plantes frileusesAgrandir l'image

Certaines de ces plantes sont gélives, d’autres souffrent dès –2°C ou –3°C. Par ailleurs, l’humidité souvent importante à cette période de l’année ne leur réussit guère et abrège la floraison. Otez les fleurs fanées et les feuilles abîmées ou malades, rabattez éventuellement géraniums, lantanas, brugmansias et fuchsias de moitié pour réduire leur encombrement.

Placez toutes vos plantes dans une pièce fraîche (10°C), lumineuse en évitant de trop les serrer pour ne pas favoriser l’apparition de maladies.

Arrosez avec parcimonie une fois par mois jusqu’en février, un peu plus ensuite à la reprise de la végétation.

>> Lire aussi : Hivernage des plantes

Une petite serre pour protéger les plantes fragiles de l'hiver.
Une petite serre pour protéger les plantes fragiles de l'hiver. Agrandir l'image

Plantes non rustiques à arracher

Les plantes tubéreuses fragiles qu'il faut arracher et rentrer à l'abri sont surtout :

Fin octobre, taillez le feuillage des cannas à 10 cm de la souche. Déterrez les rhizomes, laissez-les ressuyer quelques heures puis stockez-les dans un local frais et à l’abri du gel. Procédez de même pour les autres bulbes.

Pour les dahlias, attendez que le gel ait grillé le feuillage pour arracher les bulbes (lire : Hivernage des dahlias).

Si vous avez cultivé en pleine terre des géraniums ou d’autres plantes frileuses, arrachez–les avec une motte, rabattez-les si leur développement est important, mettez en pot et arrosez pour que la terre adhère aux racines et hivernez-les comme les plantes en pots.

Bégonias tubéreux et dahlias prêts pour l'hivernage
Bégonias tubéreux et dahlias prêts pour l'hivernageAgrandir l'image

Les plantes à protéger au jardin

Plantes à protéger avec un paillage

Des vivaces au seuil de rusticité assez variable gagneront à être paillées dès le mois de novembre. Utilisez de la paille ou des feuilles mortes entières si elles sont de petit calibre ou broyées si elles sont grandes. Disposez-les en couche de 15 à 20 cm au pied des plantes suivantes :

Brassez régulièrement les feuilles ou la paille pour que l’humidité ne s’accumule pas et si le froid est vraiment très vif, renforcez cette protection par des branches de sapin que vous placerez sur les plus fragiles.

>> Lire : Paillage d'hiver

Rosier paillé pour l'hiver
Rosier paillé pour l'hiverAgrandir l'image

Plantes à recouvrir d'un voile ou d'une housse d’hivernage

Les arbustes à feuillage persistant peuvent subir quelques dégâts au niveau du feuillage si les gelées sont importantes. Prévoyez donc de protéger d’une ou deux épaisseurs de voile d’hivernage :

Plante du jardin protégée par un voile d'hivernage
Plante du jardin protégée par un voile d'hivernageAgrandir l'image

Si vous avez cultivé tous ces arbustes en pots que vous souhaitez laisser à l’extérieur, n’oubliez pas de protéger le contenant avec du carton, du polystyrène ou du papier à bulles.

Parmi les grimpantes, seuls la passiflore et le jasmin officinal ont besoin d’être abrités par grand froid. Tendez du voile sur leur support pour leur éviter la morsure du gel.

>> Lire : Voile d'hivernage

Plantes à pailler et à couvrir

Un certain nombre d’espèces originaires des zones subtropicales se sont bien acclimatées en France mais elles ont besoin d’être protégées pendant les premières années.

Entourez le tronc ou le stipe des eucalyptus, des oliviers (lire : Cultiver un olivier en pot) et des bananiers du Japon d’un grillage rigide et remplissez-le de feuilles sans les tasser. A défaut, maintenez-les en les entourant de voile d’hivernage. Laissez le feuillage à l’air libre.

Durant leur jeune âge, paillez le pied des palmiers rustiques (palmier chanvre, sabal et palmier nain) avec des feuilles mortes et couvrez-les avec un voile d’hivernage maintenu à la base grâce à des pierres, une opération des plus simples puisqu’ils conservent longtemps des dimensions raisonnables.

Procédez aussi de cette manière avec les phormiums, les mimosas et les cordylines qui sont fragiles et doivent être entièrement protégés tant que leur taille le permet. N’hésitez pas à doubler l’épaisseur du voile pour les deux derniers.

Pour certains, l’ennemi n’est pas tant le froid que la pluie. Protégez le pied des opuntias et autres cactées rustiques avec du sable ou du gravier pour évacuer l’humidité. Pour les plantes plus imposantes comme les dasylirions, confectionnez un abri à l’aide d’une plaque de verre ou de plexiglas bien calée que vous placerez  sur des briques.

>> Lire aussi :

http://www.gerbeaud.com
La passion du jardinage