pictogerbeaud.com

Nettoyer un massif : quels gestes, en quelle saison ?

Les massifs n'ont pas leur pareil pour structurer et égayer un jardin. Certes, le résultat final dépend pour beaucoup du choix des plantes et de leur agencement, mais l'aspect des massifs au fil des saisons tient également à l'attention que vous porterez au nettoyage. Du travail en perspective qui ne sera pas si fastidieux que ça, s'il est fait régulièrement et au bon moment.

Printemps : le premier « grand nettoyage » des massifs

Le grand nettoyage de printemps démarre, en réalité, dès la fin de l'hiver, lorsque les plantes du massif commencent à entrer en végétation, mais hors période de gel.

La taille des plantes vivaces : la première opération consiste à redonner une forme aux plantes vivaces (aster, astilbe, bruyère d'hiver, millepertuis, népéta, perovskia, penstemon, potentille, rue…) et à faire de la place aux nouvelles pousses. A l'aide d'un sécateur, supprimez les tiges sèches et rameaux morts et raccourcissez ceux qui ont pris trop de hauteur ; la taille permet de stimuler la ramification des tiges, mais également de limiter l'ombre projetée sur les plantes voisines.

Taille d'une plante vivace
Taille d'une plante vivaceAgrandir l'image

Le sol : les intempéries de l'hiver malmènent paillis et sol laissé nu. Retirez les paillis encore en place, décompactez le sol, si nécessaire à l'aide d'une griffe (opération incontournable pour les sols laissés nus tout l'hiver) et profitez-en pour enlever les mauvaises herbes qui commencent à pointer le bout de leur nez.

Vérifiez qu'il ne manque pas de terre autour du pied ; le gel, le passage des campagnols ou des taupes peut entraîner un déchaussement des pieds.

Sur le sol ameubli, effectuez un apport de compost et/ou d'engrais complet, et lorsque la terre est bien réchauffée, installez un nouveau paillis.

Tout au long de la saison : avec le printemps, la nature s'éveille... les limaces aussi ! Protégez vos jeunes pousses et semis, et surveillez également les attaques de pucerons. Si vous n'installez pas de paillage aux pieds des plantes, binez régulièrement pour contenir le développement des herbes indésirables et garder le sol meuble et frais (avec quelques arrosages). Enfin, et ce, du printemps jusqu'à l'automne, enlevez au fur et à mesure les fleurs fanées.

C'est le moment de : planter les vivaces « bouche-trou » et diviser les vivaces qui s'épuisent.

Désherbage
DésherbageAgrandir l'image

Été : l'entretien des massifs au quotidien

Pas de grands travaux durant la saison estivale ; quelques gestes par-ci par-là suffisent à garder les massifs propres, esthétiques et en bonne santé.

La taille : continuez à supprimer les fleurs fanées : le massif sera plus beau et cela encourage l'apparition de nouveaux boutons floraux (achillée, coréopsis, gaillarde, rudbeckia...). Taillez les plantes à floraison printanière et rabattez les vivaces fanées "remontantes" en septembre (delphinium, lupin, népéta, géranium vivace...). Enfin, taillez les vivaces à floraison printanières (aubriète, erysimum, gazon d'Espagne, Iberis sempervirens...).

Le sol : binez de temps à autres et installez les paillis au pieds des plantes gourmandes en eau.

Paillage d'un massif
Paillage d'un massif Agrandir l'image

Les maladies et ravageurs : trop d'humidité ou trop de chaleur créent des conditions propices au développement de maladies ou à l'apparition de ravageurs : auréoles rouges sur les feuilles des fuchsias (rouille), déformation de celles des dahlias (acariens), feutrage blanc sur les feuilles du bégonia (oïdium), présence d'aleurodes sur les pélargoniums... soyez vigilant et intervenez dès les premiers symptômes.

C'est le moment de : s'occuper des bulbes de printemps ! Coupez à ras du sol les feuilles jaunies, déterrez les bulbes les plus délicats ou qui ont tendance à dégénérer pour les conserver au sec (jacinthe, tulipes), et divisez les plus anciens.

Automne : le deuxième « grand nettoyage »

À la fin de l'été, le jardin a besoin de refaire peau neuve et de se préparer à l'hiver. Comme au printemps, on ressort le sécateur pour supprimer les fleurs fanées des cosmos, dahlias, glaïeuls et rabattre quelques vivaces fanées (népéta, érigéron, phlox à la fin de la saison) et les feuillages abîmés. Ne taillez pas les plantes les plus fragiles (penstemon) ou celles qui présentent un intérêt esthétique ou écologique l'hiver (abri pour insectes), comme les achillées, les digitales, les échinacées, les graminées ornementales ou les hortensias. Arrachez les annuelles, cela laissera la place aux bulbes de printemps.

Fleur de dahlia fanée
Fleur de dahlia fanéeAgrandir l'image

Préparation au froid : les températures vont descendre ! Déterrez les bulbes et tubercules frileux et craignant l'humidité. Repassez un coup de griffe entre les plantes restantes, désherbez, effectuez un nouvel apport de compost et reformez vos paillis à l'aide de feuilles mortes, paille ou autres matières végétales, installées en couche épaisse.

C'est le moment de : diviser les vivaces.

Hiver : un petit coup d'oeil de temps en temps

Avec l'arrivée de l'hiver, le jardin s'endort, ou presque ! Les vivaces encore debout se couvrent de givre... profitez du spectacle, mais veillez à ce que leurs pieds restent au chaud. Les oiseaux peuvent éparpiller les paillis à la recherche de quelques nourritures ; remettez-les en place. Et s'il neige, secouez doucement les tiges encore dressées pour éviter qu'elles ne cassent.

Massif de vivaces en hiver
Massif de vivaces en hiverAgrandir l'image

http://www.gerbeaud.com
La passion du jardinage