pictogerbeaud.com

Fruitiers faciles pour débutant

Quoi de plus agréable que de croquer des fruits justes cueillis ? Les arbres fruitiers ne demandent pas beaucoup de soins, et permettent également quelques économies. Nos conseils pour les choisir sans faire d'erreur.

Faire pousser des fruits au jardin

Cultiver des arbres fruitiers dans son jardin, ça n'est pas très compliqué. Mais ces végétaux ont tout de même quelques particularités qu'il faut respecter pour éviter d'être déçu...

Mirabellier - mirabelles
Mirabellier - mirabellesAgrandir l'image

Pommiers, poiriers

Ces arbres poussent et produisent bien dans toutes les régions de France. Le mieux étant de choisir des variétés locales, gage de bonne adaptation aux caractéristiques de votre terroir.

Contrairement à une idée bien ancrée, leur taille n'est pas si compliquée que ça : on préconise aujourd'hui des tailles douces, qui respectent la nature et la végétation des arbres. Pas besoin d'apprendre par cœur un manuel spécialisé !

Pommier et poirier poussent en tout sol, en plein soleil. Ne vous laissez pas tenter par les formes palissées : elles sont très esthétiques, peu encombrantes, mais les maintenir au fil des ans n'est pas à la portée d'un débutant...

En savoir plus :

Pommier couvert de pommes
Pommier couvert de pommesAgrandir l'image

Abricotier : pas évident

On le dit frileux, mais en pratique  il craint surtout les gelées tardives, qui peuvent compromettre les récoltes. Lesquelles vous paraîtront alors plutôt aléatoires...

L'abricotier a besoin de chaleur : un jardin ensoleillé est nécessaire. Le sol sera bien drainant à tendance calcaire. Terrains lourds et humides l'hiver, passez votre chemin...

Sinon, il faut bien l'admettre : un abricot cueilli sur l'arbre, ça n'a strictement rien à voir avec les fruits insipides et durs que l'on trouve trop souvent dans le commerce !

Récolte d'abricots
Récolte d'abricotsAgrandir l'image

Pêcher, prunier

Le pêcher est plutôt moins rustique que l'abricotier, ce qui conduit à le déconseiller dans les régions les plus froides. Seule alternative : le planter au pied d'un mur bien exposé, qui emmagasinera la chaleur.

Sa culture n'est pas compliquée, et les pêches « maison » sont savoureuses. Il faut pratiquer en été la « taille en vert » pour limiter l'extension des branches. Et malheureusement,le pêcher est régulièrement sujet à la cloque, qu'un traitement préventif à la bouillie bordelaise tend à limiter.

De son côté, le prunier est sans doute l'un des fruitiers les plus faciles à réussir. Il pousse rapidement et n'a pas besoin de taille. Il a la réputation de ne donner qu'un an sur deux : ça n'est pas toujours le cas, et les années « avec » sont tellement abondantes qu'elles font oublier ce petit défaut.
La mise à fruit étant un peu lente, achetez plutôt un sujet âgé de quelques années : ce sera toujours ça de gagné !

En savoir plus :

Pêcher au verger
Pêcher au vergerAgrandir l'image

Cerisier : facile à réussir

Choisissez et plantez avec soin votre cerisier : une fois installé, il ne demandera plus aucun soin, et notamment aucune taille ! Pas exigeant côté sol, il lui faut du soleil pour bien fructifier. Pas forcément besoin d'un grand jardin pour récolter des cerises : certains porte-greffes permettent aujourd'hui d'obtenir un arbre compact à l'âge adulte. Surveillez l'étiquette au moment de l'achat !

Point important : si vous devez ne planter qu'un seul arbre, veillez à choisir une variété autofertile. Dans le cas contraire, il faut qu'une autre variété pousse dans votre jardin ou dans le voisinage pour que la production soit abondante.

Enfin, sauf à accepter de partager la récolte avec les oiseaux, prévoyez un filet de protection quand les cerises se colorent...

En savoir plus :

Cerisier en fleurs
Cerisier en fleursAgrandir l'image

Noisetier, noyer

On pense rarement aux arbres à fruits secs. Pourtant, le noisetier pousse vite et produit d'abondance chaque année. D'autant mieux que vous mélangerez les variétés. Pas ou peu de taille, pas de traitement. Facile à conduire en haie : un bonheur pour les débutants !

Le noyer est à réserver aux grands jardins (plus de 2000 m²). En effet, cet arbre majestueux et sans soucis occupe vite une place conséquente, et rien ne pousse sous sa ramure...

Fruits de noisetier pourpre
Fruits de noisetier pourpreAgrandir l'image

Fraisiers, framboisiers, groseilliers : la valse des petits fruits

Cultiver quelques « petits fruits » dans son jardin, c'est s'offrir les délices de la cueillette, des parfums à nuls autres pareils, et des économies substantielles, si on en juge par le prix des framboises et des groseilles en barquettes de 125 g !

Les fraisiers sont des plantes vivaces. On peut les planter à l'automne (c'est mieux pour l'enracinement) ou bien au printemps. La culture est possible en jardinière, et il existe des variétés grimpantes ('Mount Everest'). Aucun entretien, si ce n'est un peu d'engrais, de l'eau et... du désherbage si vous réalisez un grand parterre.

Les groseilliers poussent au soleil comme à la mi-ombre. Coupez les tiges de moitié en février, et prévoyez un filet contre les oiseaux. Les cassissiers se cultivent de la même façon.

Les framboisiers n'ont aucune exigence : soleil ou ombre, sol riche ou pauvre... On supprime en fin d'hiver les rameaux séchés, et on taille de moitié ceux qui ont poussé l'année passée.

En savoir plus :

Groseilliers et cassissiers
Groseilliers et cassissiersAgrandir l'image

Et pourquoi pas des grimpantes ?

Dans un petit jardin, où la place est comptée, un arbre ne trouvera pas forcément sa place. Mais on peut y acclimater sans problème une vigne (qui peut se cultiver en pot), et l'actinidia (liane à kiwis), avec au moins un pied mâle et un pied femelle pour assurer une bonne fructification.

En savoir plus :

http://www.gerbeaud.com
La passion du jardinage