pictogerbeaud.com

Jasmin blanc d'hiver - Jasminum polyanthum

Le jasmin blanc d'hiver est une vigoureuse plante grimpante à la floraison parfumée et particulièrement généreuse. En pot à l'intérieur, en bac sur le balcon, ou en pleine terre sous les climats doux, ce jasmin est plein d'attraits...

Jasmin blanc d'hiver : une explosion parfumée pour saluer le printemps

Jasmin blanc d'hiver - Jasminum polyanthum
Jasmin blanc d'hiver - Jasminum polyanthumAgrandir l'image

Le jasmin blanc d'hiver, parfois appelé jasmin rosé d'hiver ou jasmin à nombreuses fleurs (son nom botanique, Jasminum polyanthum, mettra tout le monde d'accord), est une plante grimpante volubile, vivace, originaire de Chine, et appartenant à la famille des Oléacées. Vigoureux et très florifère, ce jasmin offre un feuillage dense, persistant à semi-persistant selon le climat, et il peut rapidement couvrir de larges surfaces (3 à 6 mètres de haut et de large) : pergolas, tonnelles, treillages, murs, vieux troncs, il se lance à l'assaut de tous les supports ! Ses feuilles sont opposées, pennées, et comportent 5 à 7 folioles.
Décoratif en toute saison, il est particulièrement apprécié en fin d'hiver (février ou mars, voire plus tard), car il se couvre alors de petites fleurs en étoile. Les innombrables boutons floraux, de couleur rose, s'épanouissent en de délicates fleurs blanc pur à blanc rosé, très parfumées (lire : Grimpantes parfumées ainsi que Plantes des parfumeurs). La floraison dure 2 à 4 semaines.

>> D'autres idées de scènes hivernales dans le diaporama : Des jardins beaux en hiver

Pleine terre ou intérieur pour ce jasmin parfumé ?

Jasmin blanc d'hiver - Jasminum polyanthum
Jasmin blanc d'hiver - Jasminum polyanthumAgrandir l'image

Jasminum polyanthum est très souvent vendu comme plante d'intérieur : en pot, palissé sur un arceau ou des tuteurs, on le trouve en jardinerie et chez les fleuristes dès le mois de janvier. Il pourra d'ailleurs fort bien s'acclimater en intérieur, pourvu que la température de la pièce ne soit pas trop élevée au moment de sa floraison (15°C, pas davantage), afin de prolonger celle-ci autant que possible.
Cependant, il est tout à fait envisageable de l'installer à l'extérieur. Sous les climats doux, il pourra être planté en peine terre : il tolère des gelées de l'ordre de -4°C (température à laquelle les parties aériennes commencent à être abîmées), jusqu'à -8°C (au-delà, la souche peut être détruite). Ailleurs, on pourra le cultiver en bac, sur un balcon ou une terrasse, et le rentrer à l'abri dès que les températures descendent en-dessous de 10°C, afin de maintenir la persistance du feuillage.

Culture du jasmin blanc d'hiver

Jasminum polyanthum
Jasminum polyanthumAgrandir l'image

Entretien de Jasminum polyanthum

Jasminum polyanthum
Jasminum polyanthumAgrandir l'image

En intérieur, maintenez le substrat frais : arrosez régulièrement votre plante entre le début de la période de floraison et la fin de la période de végétation (c'est-à-dire de la fin de l'hiver jusqu'au début de l'automne). En automne et en hiver, espacez les arrosages de manière à laisser sécher le substrat en surface entre deux apports d'eau. Au printemps et en été, ajoutez à l'eau d'arrosage de l'engrais liquide pour plantes fleuries, deux fois par mois. 
En pleine terre, arrosez régulièrement l'année de la plantation afin de favoriser un bon enracinement. Ensuite, il faudra arroser uniquement en période de sécheresse.
Taillez régulièrement après la floraison, d'avril à juillet, afin de favoriser la ramification des lianes et conserver une forme équilibrée à la plante.

>> Lire :

Ne le confondez pas avec...
Dans la famille des jasmins, les confusions sont faciles, ne serait-ce que parce que les noms vernaculaires (noms communs) sont assez proches les uns des autres ! Ainsi, le jasmin blanc (ou rosé) d'hiver, Jasminum polyanthum, peut être confondu avec d'autres jasmins : le jasmin d'hiver, Jasminum nudiflorum, le jasmin blanc, Jasminum officinale, le faux jasmin (Trachelospermum), lui aussi blanc et parfumé, et le jasmin d'Arabie (Jasminum sambac). La solution la plus simple pour ne pas se tromper au moment de l'achat est encore de demander le nom botanique (nom latin) de la plante convoitée !

http://www.gerbeaud.com
La passion du jardinage