pictogerbeaud.com

Améliorer le sol grâce aux légumineuses

Cultiver des légumineuses au jardin, en dehors des haricots et des pois, ce n'est pas une idée saugrenue. Les espèces de Fabacées d'origine sauvage ont aussi leur utilité : semées comme de l'engrais vert, elles enrichissent le sol en azote et améliorent sa structure, tant au potager, au verger qu'au jardin d'ornement.

Des légumineuses pour enrichir le sol en azote

Nodosités racinaires
Nodosités racinairesAgrandir l'image

Les plantes de la famille des Légumineuses, ou Fabacées, ont ceci de particulier que leurs racines présentent des nodosités (petits renflements) qui abritent des bactéries du genre Rhizobium. Ces bactéries vivent en symbiose avec la plante : la légumineuse fournit du carbone aux bactéries, qui en retour mettent de l'azote à disposition de la plante. Cet azote utilisable par les racines (sous la forme d'ion ammonium NH4+) est synthétisé par les bactéries à partir de l'azote atmosphérique (N2).
L'avantage, c'est que cet azote accumulé dans le sol permet de nourrir les plantes installées à proximité, soit parce qu'elles sont cultivées en même temps que les légumineuses, soit parce qu'elles sont plantées après les légumineuses qui, laissées en place, se décomposent (racines surtout mais également parties aériennes) et libèrent dans le sol l'azote qu'elles contiennent.
Pour résumer, les légumineuses fixent dans le sol l'azote de l'air (elles sont les seules plantes à pouvoir accomplir ce petit exploit !) : elles agissent comme un engrais azoté, qu'il soit d'origine minérale ou organique. Semer du trèfle, du lupin ou du mélilot remplace ainsi l'apport d'engrais et nourrit durablement les cultures gourmandes en azote : à ce titre, les Fabacées sont des engrais verts.

>> Lire aussi : La faim d'azote

A noter
Il n'est pas souhaitable de chercher à cumuler les bienfaits d'un apport d'engrais riche en azote et ceux de l'implantation de légumineuses, car ces dernières puisent en priorité l'azote présent dans le sol, et ne commencent à capter l'azote de l'air que lorsqu'il se fait rare dans le sol. Ainsi, un apport d'engrais azoté réduit, pour ne pas dire annule, l'intérêt de l'implantation de légumineuses.

Autre avantage des légumineuses : améliorer la structure du sol

Trfolium pratense - Racines
Trfolium pratense - RacinesAgrandir l'image

Autre bénéfice pour le sol : les fabacées ont la plupart du temps un système racinaire puissant (de nombreuses espèces ont une racine pivotante) et qui descend en profondeur (jusqu'à 2 mètres pour la luzerne !). Elles permettent ainsi une meilleure aération du sol et son décompactage, en permettant à l'eau de mieux s'infiltrer. Et comme les racines sont profondes, elles ne font que peu concurrence aux racines plus superficielles des autres cultures, au potager notamment.

Les atouts d'une couverture végétale

Trifolium repens - Trèfle blanc
Trifolium repens - Trèfle blancAgrandir l'image

Enfin, bien que cela ne soit pas propre aux légumineuses, l'installation de cette végétation basse évite de laisser le sol nu, ce qui présente plusieurs atouts (sensiblement les mêmes que ceux d'un paillage) :

Comment utiliser les fabacées au jardin ?

Lathyrus vernus - Gesse de printemps
Lathyrus vernus - Gesse de printempsAgrandir l'image

Les Légumineuses s'utilisent comme des engrais verts. Semez-les au potager (sur une planche "dédiée", notamment dans le cadre de la rotation des cultures, ou entre les rangs de légumes), ou encore au verger, sous les arbres fruitiers (par exemple du trèfle blanc en couverture permanente du sol), ou même au jardin d'ornement, pour nourrir les plantes de massif les plus gourmandes.
Vous pouvez choisir des espèces vivaces qui resteront en place durablement (au jardin d'ornement, préférez des plantes peu envahissantes : Lathyrus vernus, la gesse de printemps, s'intègre bien à un massif), ou optez pour des plantes bisannuelles, annuelles ou même vivaces que vous broierez ou enfouirez afin d'enrichir le sol pour la culture suivante.
Retournez le sol suffisamment tôt pour que les déchets aient le temps de se décomposer dans le sol sans perturber la culture suivante. En général, l'enfouissement est réalisé juste avant ou au moment de la floraison (c'est alors que l'apport d'azote est maximal, mais on ne profite alors pas des jolies fleurs. C'est affaire de choix !). Il est également possible de simplement couper les plantes et de les laisser en surface du sol, comme un paillage.

>> Lire aussi :

Quelques espèces de légumineuses à semer au jardin

Vicia cracca - Vesce craque
Vicia cracca - Vesce craqueAgrandir l'image

>> Lire aussi :

http://www.gerbeaud.com
La passion du jardinage