pictogerbeaud.com

Jardiner sans se ruiner

A première vue, le jardinage est une activité gratuite et accessible à tous... Mais il faut bien un minimum d'équipement, et en se baladant dans les rayons d'une jardinerie on peut vite être effrayé à l'idée d'avoir besoin de tout cet arsenal de produits et d'outils vendus parfois très cher... Sans parler du prix des plantes et des graines ! Pas de panique : il existe de nombreux trucs et astuces pour s'en sortir pour presque rien !

Quand 'écologique' rime avec 'économique'

Se passer au maximum des produits de traitement 

Jardiner au naturelUn jardin en bonne santé, c'est un jardin qui coûte moins cher. Pour le jardinier qui ne peut pas s'empêcher de sortir le pulvérisateur au moindre puceron observé sur un rameau de rosier, la facture en produits de traitement peut vite devenir salée. Et pour quelle efficacité au final ? Les produits ne font que s'attaquer aux symptômes et entretiennent les déséquilibres à l'origine des problèmes rencontrés.

Première solution : changer de regard et de comportement et apprendre à accepter les petits habitants du jardin et leurs prélèvements souvent minimes et sans conséquence sur la santé des plantes. Deuxième principe : la nature trouve naturellement un équilibre. Les maladies et les parasites sont des opportunistes et ils s'attaquent souvent à des plantes déjà fragilisées. Si vous rencontrez un problème persistant, demandez-vous donc s'il ne s'agit pas plutôt d'un problème de culture. La plante est-elle adaptée au climat ? Au type de sol ? A-t-elle été plantée dans de bonnes conditions et à un emplacement adéquat ? 

Pour mettre toutes les chances de votre côté, choisissez des plantes adaptées à la région. Elles seront naturellement plus résistantes et sauront répondre aux éventuelles agressions. Diversifiez au maximum les espèces et les cultivars. La biodiversité est le plus puissant des paramètres pour un jardin en bonne santé ! 

Les ressources du jardin

Il existe de nombreux systèmes d'arrosage performant qui permettent de réaliser des économies d'eau conséquentes : goutte à goutte, programmateurs, … L'idéal reste malgré tout de récupérer l'eau de pluie. Différents types de récupérateurs sont proposés dans le commerce, mais rien de vous empêche d'utiliser des cuves de récupération, bien nettoyées pour ne pas polluer l'eau d'arrosage. Enfin, la meilleure solution pour économiser l'eau au jardin, c'est de parvenir à limiter les besoins en eau, et donc en arrosage. Evitez de cultiver des plantes gourmandes en eau dans les régions aux étés chauds et secs, privilégiez les vivaces aux annuelles, et paillez les cultures pour limiter l'évaporation. 

Composter, c'est faire des économies !Pour remplacer le terreau, les amendements et les fertilisants du commerce, rien de tel que le compost ! Et rien de plus facile à réaliser : il s'agit simplement de recycler les déchets organiques de la maison (épluchures de légumes, café, coquilles d'oeuf, …) et du jardin (tontes de gazon, branches broyées, mauvaises herbes, …) en les amenant à se décomposer en tas ou dans un bac prévu à cet effet. Le produit de ce processus naturel, le compost, est un substrat semblable à du terreau, très efficace pour améliorer la structure du sol, et dont les propriétés très bénéfiques vous permettront de nourrir le sol et les plantes sans dépenser un centime. 

>> Lire :

Partager et échanger pour économiser

Troc et bourses aux plantes 

Bourses aux plantesLe troc a toujours bien fonctionné dans l'univers du jardinage. Entre voisins, on s'échange volontiers un pied de pivoine contre un arbuste ou une autre plante vivace. Dans le même esprit, les bourses aux plantes et bourses d'échanges sont en plein essor. Il en existe dans toutes les régions, et elles attirent toujours plus de monde. Plantes, graines, livres, … Vous y trouverez tout sur le jardin, parfois du troc, ou bien des petits prix. 

Les associations, blogs et forums

L'envie de partager et d'échanger a amené les jardiniers à se réunir en associations. Il en existe partout en France, de diverses sensibilités, généralistes ou tournées sur un genre de plantes en particulier (associations cactophiles ou orchidophiles par exemple). Ces associations mettent en relation des jardiniers ayant des centres d'intérêt communs. Rien de tel pour échanger des plantes et des graines ou pour dénicher de bons plans. Adhérer à une association, c'est aussi accéder à des activités, à des visites de jardins, à des fêtes des plantes ou à des voyages botaniques à prix réduits. Certaines associations proposent aussi à leur membres des groupements d'achat, des tarifs privilégiés chez certains fournisseurs, d'autres ont même créé une véritable coopérative d'achat avec catalogue et importante réduction tarifaire à la clé !  

Premier budget : le terrain !

A la recherche d'un terrain pour jardiner ? Lorsqu'on vit en ville, trouver un terrain cultivable sans dépenser une fortune relève du parcours du combattant. Heureusement, là aussi, des associations ont pris les choses en main depuis longtemps : jardins familiaux ou jardins collectifs, ils permettent de cultiver une parcelle à des prix très accessibles. Pensez aussi aux sites Internet qui mettent en relation jardiniers en recherche d'un terrain et propriétaires en recherche de jardinier ! 

Le fait-maison et la récup' 

Le marché de l'occasion

Objets pour le jardin en brocanteOutils de jardinage, matériel, pots de fleurs, … Il est possible de faire de bonnes affaires en achetant de l'occasion. Pour cela, il existe bien sûr les sites Internet de vente entre particuliers, mais aussi les brocantes et vide-greniers, qui regorgent d'objets plus ou moins anciens et intéressants. Soyez attentif à la qualité et examinez bien l'objet avant d'acheter. 

Récolter ses graines

Récoltez vos graines !Que ce soit pour le potager ou pour fleurir les massifs et les jardinières, il est bien plus économique de semer que d'acheter des jeunes plants à repiquer. Bien entendu, cette option requiert un minimum de savoir-faire et d'attention, mais cela vaut vraiment le coup. Il vous suffit d'acheter les graines des espèces et variétés que vous souhaitez cultiver, de les faire germer, et de produire vous même les jeunes plants à repiquer plus tard en pleine terre. Mais pour aller jusqu'au bout de la logique et ne plus avoir à acheter des graines chaque année, la solution la plus économique consiste à récolter vos graines. Pour cela, vous devez laisser monter à graines une partie de votre récolte au potager, ou quelques pieds des annuelles ou vivaces ornementales du jardin. 

 

http://www.gerbeaud.com
La passion du jardinage