pictogerbeaud.com

Purins d’ortie et de consoude, ça marche !

Une trentaine de jardiniers lecteurs du magazine Les 4 Saisons du jardin bio ont testé des extraits fermentés d'ortie et de consoude dans leur jardin. Le but ? Mesurer l'impact de ces préparations sur une des cultures emblématiques du potager : la tomate.

Le protocole d’expérimentation

Cueillette de consoudeIl a été élaboré avec l’aide de la Sérail, station d’expérimentation légumière située à Brindas dans le Rhône. Les jardiniers ont cultivé selon leur méthode habituelle diverses variétés : ‘Saint-Pierre’, ‘Roma’, ‘Rose de Berne’, ‘Coeur de Boeuf’, ‘Andine’  et quelques autres hybrides - ‘Ferline’, ‘Carmello’, ‘Montfavet’, ‘Pyros’. Les jardiniers de Terre vivante ont aussi testé deux autres variétés : ‘Marmande’ et ‘Délice du Jardinier’. Pour chaque variété, on distingue deux lots : un lot reçoit la préparation (en arrosage ou en pulvérisation selon l'essai), l’autre sert de témoin. Pour chaque plant ont été notés :

Les préparations utilisées étaient des préparations maison (selon une recette fournie), ou des préparations du commerce (fournies aimablement par la société J3C).

Recette du purin d'ortie 

Voici la recette de fabrication d'un purin "maison" telle qu'elle a été proposée aux expérimentateurs. Utilisez de l'eau de pluie (non calcaire et non chlorée).

Le purin d’ortie en pulvérisation 

ortieLa première année, l’essai a porté sur le purin d’ortie en pulvérisation (dilué 10 fois) tous les 15 jours jusqu’à fin août. 

Résultat

Les plants de tomates en ayant reçu ont montré

Le purin d’ortie en arrosage

ortiesLa deuxième année, l’essai a porté sur le purin d’ortie en arrosage (dilution 10 fois). Il a été apporté à la plantation, puis tous les 15 jours. 

Résultat

L’effet relevé est surtout 

Mélange ortie et consoude

consoudeLa troisième année, l’essai a porté sur le mélange ortie/consoude. Le purin d'ortie a été apporté en arrosage (dilué 10 fois) à la plantation puis 15 jours après, puis le purin de consoude (en arrosage, dilué 10 fois), tous les 15 jours. 

Résultat

Dans ce cas, l'effet consoude semble déterminant. Il pourrait s'expliquer par sa richesse en potassium (qui favorise le développement des fruits) et en bore (effet positif sur la floraison). En poids de fruits récoltés, le gain en rendement est très variable mais significatif : 6 % minimum, jusqu'à 50 %, avec une moyenne autour de 30 %.

L’intérêt de ces préparations, faciles à réaliser au jardin, se trouve donc confirmé.

http://www.gerbeaud.com
La passion du jardinage